Ces sportives qui vont faire 2015

FÉMIN’SPORT. Nous vous présentons aujourd’hui les femmes qui vont peut-être marquer cette année sportive 2015. Attention, nous vous précisons que notre liste est bien entendu non exhaustive.

L’équipe de France féminine de football

Culture Sport équipe de France de football féminine

Troisièmes au classement FIFA mais aussi quatrièmes de la dernière Coupe du Monde en Allemagne et des derniers Jeux Olympiques à Londres, les Bleues ont tous les atouts en mains pour prétendre enfin viser une place sur le podium d’une compétition internationale au Canada. En attendant mieux ? Certes c’était deux matchs amicaux, mais les filles de Philippe Bergeroo se sont imposées face à deux mastodontes du foot féminin mondial à savoir l’Allemagne (2-0) et le Brésil (même score). Face aux Américaines, deuxièmes au ranking FIFA, elles ont concédé un match nul encourageant (2-2).

Lors du tirage au sort des six groupes du Mondial, effectué il y a quasiment un mois (6 décembre), les Bleues ont hérité d’une poule plutôt convenable avec deux pays d’Amérique centrale et du sud (Mexique et Colombie) mais aussi un adversaire plus coriace avec des Anglaises, quarts de finaliste de la CDM en 2011, revanchardes. En effet, elles avaient été défaites par les joueuses… tricolores, lors d’une séance de tirs au but pleine de suspens.

Le dernier groupe France (au 26 novembre 2014) : Céline Deville (Juvisy), Sarah Bouhaddi (Olympique Lyonnais), Amandine Guerin (Soyaux), Wendie Renard (Olympique Lyonnais), Laure Boulleau (Paris Saint-Germain), Laura Georges (Paris Saint-Germain), Sabrina Delannoy (Paris Saint-Germain), Griedge Mbock Bathy Nka (Guingamp), Jessica Houara (Paris Saint-Germain), Anaïg Butel (Juvisy), Amel Majri (Olympique Lyonnais), Amandine Henry (Olympique Lyonnais), Aurélie Kaci (Paris Saint-Germain), Élodie Thomis (Olympique Lyonnais), Kenza Dali (Paris Saint-Germain), Louisa Necib (Olympique Lyonnais), Élise Bussaglia (Olympique Lyonnais), Marina Makanza (Montpellier), Kheira Hamraoui (Paris Saint-Germain), Eugénie Le Sommer (Olympique Lyonnais), Claire Lavogez (Montpellier), Gaëtane Thiney (Juvisy), Marie-Laure Delie (Paris Saint-Germain), Kadidiatou Diani (Juvisy).

Katie Ledecky (natation)

Culture Sport Katie Ledecky

C’est probablement la future Michael Phelps au féminin. Championne Olympique à Londres à seulement quinze ans (sur le 800m nage libre), Katie Ledecky a confirmé tous les espoirs placés en elle, un an plus tard, en rapportant de Barcelone quatre titres mondiaux dans la besace (dont trois en individuel, avec deux records du monde en prime). En 2014, lors des Pan-Pacifiques, elle a réalisé une deuxième véritable razzia en glanant toutes les breloques en or possibles. Reçue cinq sur cinq en Australie, à Gold Coast, les prochains championnats du monde à Kazan (Russie) risquent d’être un véritable festin pour l’Américaine.

Ces nageuses sont également à suivre : Missy Franklin, Katinka Hosszu, Ruta Meilutyté…

Pauline Ferrand-Prévot (cyclisme)

Culture Sport Pauline Ferrand-Prévot

Quadruple championne de France l’an passé (route, contre-la-montre, VTT et cyclo-cross), Pauline Ferrand-Prévot délaissera sa combinaison tricolore sur route pour enfiler celle de championne du monde. Lauréate des Mondiaux en ligne à Ponferrada, à la fin du mois de septembre 2014, la Rémoise aura l’honneur de porter le maillot arc-en-ciel pour la première fois en compétition cette saison. En attendant, elle essaiera de défendre son premier titre lors des « France » de cyclo-cross à Pont-Château, la semaine prochaine, avant d’aller chercher un second titre Mondial en élite deux semaines plus tard, à Tabor (République Tchèque) ?

Deuxième du Giro l’an passé, bouclé à seulement quinze secondes de sa leader Marianne Vos, PFP pourrait, pourquoi pas, venir gagner en Italie sa plus grande course à étapes. Elle a d’ailleurs remporté en 2014 sa toute première épreuve disputée sur quatre jours puisqu’elle s’est imposée lors de l’Emakumeen Bira, au Pays Basque Espagnol, devant… Marianne Vos !

Simona Halep (tennis)

Culture Sport Simona Halep

Elle qui n’avait jamais fait mieux qu’un huitième de finale, c’était lors de l’US Open en 2013, la Roumaine s’est retrouvée propulsée finaliste d’un Grand Chelem. C’était Porte d’Auteuil, en juin dernier. Face à la tenante du titre, Simona a mieux fait que de se battre puisqu’elle a pris un set à Maria Sharapova (cas de figure inédit en finale depuis 2001). Première joueuse Roumaine à disputer une finale à Roland Garros depuis 1980 et la défaite de Virginia Ruzici (qui n’est autre que son agent), Halep s’est hissé jusqu’au deuxième rang mondial devenant ainsi, durant quelques semaines, la dauphine de Serena Williams au classement WTA. Troisième mondiale à l’issue de la saison, on mise sur une victoire de Simona Halep dans un des quatre tournois majeurs du calendrier 2015, au même titre qu’Eugénie Bouchard, elle aussi finaliste d’un GC, mais à Wimbledon et double demi-finaliste à Roland et en Australie.

Tina Maze (ski alpin)

Culture Sport Tina Maze

Alors qu’elle avait écrasé la précédente saison (2012-2013) en Coupe du Monde, réalisant même à décrocher le record de points obtenus sur une édition, Tina a eu un petit coup de mou avant les Jeux Olympiques, à Sochi. Cependant la Slovène est quand même parvenue à glaner deux médailles d’or coup sur coup (en descente –ex aequo avec la Suissesse Gisin – et en slalom géant), presque à la surprise générale. Leader virtuelle au classement général de la CDM, lauréate en descente à Lake Louise, en slalom à Levi et en géant à Âre, elle semble revenue pour de bon au plus haut niveau et se fait attendue lors des prochains Mondiaux, à Vail et Beaver Creek.

Ces skieuses sont également à suivre : Lindsay Vonn, Anna Fenninger, Lara Gut, Mikaela Shiffrin…

Les joueuses du Top 8 (rugby)

Pour la première fois de son Histoire, un match du championnat de France de rugby féminin va être télévisé. Dimanche prochain, le 11 janvier, Eurosport, qui est peut-être la chaîne sportive à diffuser le plus de sport féminin, va retransmettre la rencontre au sommet entre Perpignan et Montpellier. Pour la petite anecdote, cette affiche a été jouée à deux reprises en finale du Top 10 en 2009, remporté par les Héraultaises (19-16), mais aussi en 2010, qui a vu cette fois le sacre des Catalanes (26-5).

Cette exposition soudaine du rugby féminin (même si France Télévision diffusait déjà le Tournoi des Six Nations féminin auparavant) ressemble étrangement à celle du football. Après une Coupe du Monde plutôt réussie (et de surcroît à domicile), mise en avant sur le service public (France 4), place désormais aux premières rencontres du championnat de France. Oui, car il y en aura plusieurs en l’espace de très peu de temps.

Il faut dire aussi que la création des 24 heures du sport féminin, qui connaîtra cette année sa deuxième édition, y est également pour quelque chose. Le 24 janvier, Canal+ proposera à ses abonné(e)s un savoureux Lille-Perpignan et le lendemain, France 4 diffusera Montpellier – Blagnac-Saint-Orens. Montpellier, Lille, Blagnac et Perpignan, c’est actuellement le quatuor de tête du classement. C’est toujours sur le canal quatorze de la TNT que la finale sera émise en exclusivité, le 26 avril prochain.

Stéphanie Gilmore et Carissa Moore (surf)

Depuis 2007, elles trustent tous les titres Mondiaux : six pour l’Australienne Gilmore, deux pour l’Hawaïenne Moore. Sur ces quatre dernières saisons, égalité parfaite entre les deux femmes puisque Gilmore a été titrée en 2012 et 2014 tandis que Moore a décroché la couronne mondiale en 2011 et 2013. Cette année va donc voir une des deux surfeuses prendre l’avantage. A moins que Tyler Wright, deuxième du dernier exercice ne viennent contre carrer les plans de Stéphanie et Carissa. Avec Sally Fitzgibbons (4e), la saison promet d’être accrochée, serrée et surtout passionnante. En 2014, elles se sont tenues en moins de 4000 points au classement ASP.

Shelly-Ann Fraser-Pryce (athlétisme)

Culture Sport Shelly-Ann Fraser-Pryce

Elle va revenir dans l’enceinte qui l’a vu se révéler aux yeux du grand public. Montée sur le toit de l’Olympe après sa victoire en finale du cent mètres à Pékin, la sprinteuse Jamaïcaine va tenter de réaliser un doublé Chinois JO-Mondiaux dans le magnifique Nid d’oiseaux. Dans l’ombre du « grandissime » Usain Bolt, elle s’est constituée depuis 2008 un sacré palmarès. Championne du monde à Berlin sur 100m et avec le relais 4×100, elle a su conserver son titre Olympique à Londres toujours sur la distance reine. Cependant, elle a dû se contenter de la médaille d’argent sur 200m ainsi qu’avec le relais 4×100. En revanche, en 2013, elle a réalisé un triplé aux Mondiaux de Moscou mais a également remporté la Ligue de Diamants sur 100 et 200m. Ses derniers titres, elle les a obtenus lors des Mondiaux en salle à Sopot (60m) et aux Jeux du Commonwealth (4x100m) l’an passé. En gros, cette année encore, nous devrions revoir Shelly-Ann sur les plus hautes marches à Pékin. Le retour au bercail.

Ces athlètes sont également à suivre : Blanka Vlasic, Éloyse Lesueur, Dafne Schippers, Valerie Adams…

A lire aussi sur Culture Sport

> Les anciens épisodes de Fémin’Sport : Sandra Dimbour (badminton), Safi N’Diaye (rugby), Clara Marceau (handball & rugby), Léa Ibarlosa (basket)

Nicolas Gréno. Crédits photos : Comptes Instagram de Shelly-Ann Fraser-Pryce, Tina Maze, Katie Ledecky, compte Twitter de Louisa Necib, pages Facebook de Pauline Ferrand-Prévot et Simona Halep.

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s