L’équipe type du weekend #5

Toutes les semaines, retrouvez l’équipe type, regroupant sur un seul rectangle vert, les joueurs ayant marqué le weekend, que ce soit par leurs bonnes performances… ou par leurs boulettes… Sur la pelouse cette semaine, une défense centrale avec 7 buts encaissés en moyenne en demi-finale de CDM, ça risque d’être compliqué de gagner un match… Suite de la composition dans cet article !

Equipe Type 10-11 Janv

NICOLAS DOUCHEZ (PARIS SAINT GERMAIN)

Apparemment, ses coéquipiers n’apprécient pas trop quand il se trouve sur le terrain. Complètement laissé à l’abandon lors de la deuxième mi-temps, il repart du territoire corse avec 4 buts dans la musette et une soirée cauchemardesque à oublier (4 buts encaissés et 0 arrêt, une première pour un gardien depuis 2 ans).

FABIO COENTRAO (REAL DE MADRID)

Pas sûr que son expulsion ce samedi face à l’Espanyol de Barcelone donne envie à Carlo Ancelotti de le titulariser de nouveau. Avec seulement 5 petits matchs de championnat dans les jambes et des prestations de cet acabit, le joueur se trouverait dans les petits papiers du Havre…

DAVID LUIZ & THIAGO SILVA (PARIS SAINT GERMAIN)

Parce que ce sont les meilleurs défenseurs de l’année et puis c’est tout.

FLORIN GARDOS (SOUTHAMPTON)

Entré en cours de jeu à la place d’Alderweireld, le défenseur roumain n’a pas eu besoin d’échauffement pour museler les « stars » de Manchester United. Impeccable tout au long de la rencontre et notamment dans son placement, il est à l’image de son équipe très bien organisée qui, au final, ne se trouve plus là par hasard

JUNIOR MALANDA (WOLFSBURG)

C’est en plein milieu du drame de Charlie Hebdo que l’information est tombée. Le jeune milieu défensif de tout juste 20 ans s’en est allé dans un terrible accident de voiture alors qu’il rejoignait ses coéquipiers pour un stage en Afrique du Sud. L’étoile montante du football belge n’est plus…grosse pensée pour sa famille et ses proches

PAUL POGBA (JUVENTUS DE TURIN)

Certains ont fait le rapprochement avec la reprise de Zizou, oui, mais lui c’était en Finale de Ligue des Champions et ça change tout. Ce geste restera tout de même dans le best-of de la saison. Avec ses buts de grande classe, il s’impose de plus en plus comme un des leaders des Bianconeri. En plus d’être magnifique, cette reprise claquée au fond de filets permet à la Juve de reprendre 3 points d’avance sur les Romains.

JULIAN PALMIERI (SC BASTIA)

Pour une fois que ce n’est pas le public bastiais qui fait péter une bombe… Avec cette frappe monumentale, il a assommé les parisiens qui ne referont jamais surface dans cette rencontre. Il doublera même la mise en fin de rencontre après avoir slalomé les plots Parisiens.

ALEXANDRE LACAZETTE (OLYMPIQUE LYONNAIS)

19 buts en 20 matchs, rien que ça… Il affiche des stats impressionnantes et si Gourcuff ne le contamine pas avec ses blessures, Lyon peut clairement profiter de son état de grâce pour espérer renouer avec le succès et un titre de champion de France que le club n’a pas raflé depuis 2008, dernière année d’une série impressionnante…

DUSAN TADIC (SOUTHAMPTON)

Il rentre dans l’histoire avec ce but puisqu’il permet aux Saints de gagner sur la pelouse des Reds Devils après 27 ans d’attente. Il crochète avec adresse la défense mancunienne pour décaler Pelle qui, lui, trouvera le poteau sur sa route. Le Serbe se trouvera à l’affût de cette frappe pour placer son plat du pied et conclure. Les rumeurs qui courent disent que Mario Balotelli aurait soudoyé le joueur de Southampton pour que cette célébration voie enfin le jour sur les pelouses anglaises…

FRANCESCO TOTTI (AS ROMA)

A 38 ans, « Il Capitano » n’en finit plus d’étonner ! Auteur d’un doublé dans le derby contre la lazio, il se permet d’inscrire une nouvelle fois son nom au palmarès : il est le premier joueur à fêter son but avec un selfie #tropswag. La Roma et ses coéquipiers feraient bien de profiter de sa forme actuelle s’ils veulent répondre aux ambitions de leur entraîneur Rudi Garcia et remporter le Scudetto.

Laurent Garès

Laisser un commentaire