Les 20 ans du Tour 1995 : Indurain impose sa loi contre-la-montre

En bons patriotes, nous parlons beaucoup des quarante ans de la victoire de Bernard Thévenet et des trente ans de l’ultime succès de Bernard Hinault, c’est bien légitime, surtout lorsque l’on sait que le Blaireau est le dernier Français encore inscrit dans les tablettes. Cependant, nous oublions quelque peu de parler des vingt ans du quintuplé Historique réalisé par Miguel Indurain. Premier coureur à remporter consécutivement cinq éditions, l’Espagnol a été suivi de près par Francis Lafargue, attaché de presse à la Banesto qui reviendra pour nous sur six étapes clés. Six étapes dont les villes départ ou arrivée se retrouvent encore sur la carte de la Grande Boucle deux décennies plus tard.

Culture Sport Francis Lafargue Tour de France 2015

Episode 1/6 : Seraing

1995/ 8e étape, le 9 juillet : Huy-Seraing (54 km, chrono individuel)
2015/ 4e étape, le 7 juillet : Seraing-Cambrai (221,5 km)

« Seraing sonne pour moi un grand contre-la-montre de Miguel comme à Luxembourg (1992), au lac de Vassivière (1995), à Madine (1993) ou bien encore à Bergerac (1994). Le registre de Miguel, on le sait, est composé de ces tests pour rouleurs confirmés. On connaît le reste. Pour moi, c’est surtout la veille qu’il avait frappé très fort, à Liège. Il avait coché cette étape depuis le jour de la présentation du Tour l’automne avant. A Seraing, c’est Bjarne Riis qui fut le plus menaçant en terminant dans le temps de Miguel. Première surprise pour les suiveurs.

Culture Sport Miguel Indurain Tour de France 1995 Seraing

C’est un terrain qu’il connaissait parfaitement dans les Ardennes avec les routes empruntés par la Flèche Wallonne et qui lui convenaient à merveille. C’est vrai qu’il utilisait l’Esapada (le magnifique vélo de chrono sur lequel il roulait, ndlr) ce qui lui donnait encore plus de cachet. Et c’est vrai aussi que les kilomètres contre-la-montre le favorisaient plus que jamais. »

Les prochains épisodes

14 juillet (départ de Tarbes) : Le recueillement en hommage à Fabio Casartelli
15 juillet (arrivée à Cauterets) : Fabio Casartelli décède dans le Portet d’Aspet
18 juillet (arrivée à Mende) : Laurent Jalabert fait trembler la Banesto
25 juillet (arrivée à l’Alpe d’Huez) : Pantani s’impose en seigneur, Indurain gère
26 juillet (arrivée à Paris) : Une remontée des Champs-Elysées toujours aussi “magique”

Propos recueillis par Nicolas Gréno. Merci à Francis Lafargue pour sa collaboration. Crédits photos : Bruno Bade, DVD du Tour de France 1995 édité par France Télévisions distribution.

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 5 comments

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s