Anthony Roux : « Perdre 20 degrés, c’est très compliqué »

L’équipe FDJ a connu une étape compliquée hier sur les routes du Tour de Wallonie, entre Wanze et Hannut. Elle a déjà perdu deux coureurs, dont Yoann Offredo, l’un de ses atouts. Malgré tout, Anthony Roux avait le sourire au départ de la deuxième étape à Beaufays. Le soleil et la chaleur étaient (temporairement) revenus. Le coureur français sait qu’il reste encore de belles possibilités sur ce Tour de Wallonie.

Anthony Roux (FDJ)

cultureSPORT : Hier c’était une étape très difficile en raison des conditions climatiques. Vous avez notamment perdu Yoann Offredo. Cela change-t-il vos plans pour ce Tour de Wallonie ?

Anthony Roux : On était pas venus spécialement pour faire quelque chose au général. Heureusement, nous avons encore Arthur Vichot qui va essayer de remporter une étape. Hier c’est vrai que la course n’a pas été facile pour nous. On a raté la bonne échappée donc nous avons été obligés de rouler. On regrette que d’autres équipes n’aient pas collaborés avec nous parce que dans les derniers kilomètres on est bien revenus. Au final il nous manque pas grand chose, c’est dommage. Après, c’est sur que les conditions climatiques ont bien compliqué les choses. Surtout après un mois de juillet très chaud comme on a eu. Personnellement j’ai eu du mal avec cette baisse des températures. Etant du Sud de la France, je perdu quasiment 20 degrés donc c’est compliqué. Mais il reste encore quatre jours, rien n’est perdu.

cultureSPORT : Aujourd’hui, il y a neuf côtes au programme. Vous vous attendez à une course difficile, une course de costauds ?

Anthony Roux : Il va falloir être très costaud aujourd’hui, en effet. Le début de l’étape est plus compliqué que la fin. Mais les deux dernières côtes surtout celle à 5 km est assez raide donc ça peut sortir et arriver en petit groupe. Il se peut que ça arrive au sprint avec un petit peloton de 40 ou 50 coureurs. On va essayer de voir avec Arthur Vichot dans la dernière bosse pour essayer de faire quelque chose. Et si cela ne fonctionne pas, je serai éventuellement présent dans le sprint final.

cultureSPORT : La victoire de Thibaut Pinot au sommet de l’Alpe d’Huez a-t-elle eu comme effet de tous vous rebooster au sein de l’équipe FDJ ?

Anthony Roux : Thibaut a eu un Tour difficile avec pas mal d’aléas et finalement il termine la Grande Boucle de la plus belle manière. Ca lui fait déjà deux victoires sur le Tour, c’est vraiment pas mal. C’est sur que ça met de la bonne humeur dans l’équipe, les directeurs sportifs ont le sourire, ça ne peut pas faire de mal !

Laura Gilboux depuis Beaufays (Wallonie). Crédit photo : Laura Gilboux/cultureSPORT.

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s