Germain Chardin : « Je pense que l’équipe de France d’aviron est forte »

Le lac naturel d’Aiguebelette (Savoie), lieu mythique de l’aviron national, accueillera les championnats du monde dès le 30 août prochain et ce jusqu’au 6 septembre. Dans la délégation tricolore, quatre athlètes SNCF seront en lice lors de ces mondiaux déterminants pour les futurs Jeux Olympiques (attribution des quotas pour les rameurs Français). Engagé au sein du deux de pointe avec son coéquipier Dorian Mortelette, vice-champions Olympiques à Londres en 2012 et médaillés d’argent aux Mondiaux de Chungju (Corée du Sud) un an plus tard, Germain Chardin, cadre commercial voyageurs pour la SNCF à Nancy, se prépare sereinement.

Culture Sport Germain Chardin

cultureSPORT : Champion de France en avril, quel bilan avez-vous tiré de votre début de saison ?

Germain Chardin : Le début de saison est assez positif. Nous prenons des informations sur notre vitesse de coque et sur celle des concurrents en vue des prochains mondiaux. Nous tentons d’élever de façon permanente notre niveau en deux sans barreur, le début de saison valide en partie la dureté du travail hivernal de cette année.

cultureSPORT : Avec Dorian Mortelette, comment s’est passée, pour le moment, la transition entre le huit et le deux sans barreur ?

Germain Chardin : A vrai dire il n’y a eu aucune transition. Pour nous le deux sans barreur c’est comme le vélo.

cultureSPORT : Avec ce changement, pensez-vous avoir les capacités de viser la qualification pour Rio ?

Germain Chardin : La qualification pour Rio est un objectif que nous avons en tête depuis 2013, sans quoi nous aurions arrêté la pratique à haut niveau. Il peut y avoir du changement, nous restons mobilisés sur l’objectif.

La confiance est un moteur incroyable, ayons confiance.

cultureSPORT : La Fédération qui a fixé un objectif de cinq médailles (dont deux en or), est-il atteignable selon vous ?

Germain Chardin : Je crois que l’équipe de France est forte, portée par le deux de couple poids léger. Je ne peux pas imaginer qu’un objectif ne soit pas atteignable, tant que nous n’avons pas mis tous les moyens en œuvre pour y arriver. La confiance est un moteur incroyable, ayons confiance, nous ferons le point après les mondiaux !

cultureSPORT : Comment gérez-vous vos semaines entre les plages de travail (à la SNCF) et les différents entraînements ?

Germain Chardin : J’organise mon quotidien, mes semaines et même l’année avec mon coach et mon manager SNCF. Tout est parfaitement cadré, afin que je trouve un équilibre dans mon quotidien. Le dispositif athlètes SNCF est sans doute ce qu’il se fait de mieux dans l’accompagnement du sportif, professionnellement mais aussi sportivement.

Propos recueillis par Nicolas Gréno. Merci à Leonore Rizzo et Germain Chardin pour leur collaboration. Crédit photo : SNCF.

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s