Jeux Olympiques 2022 : Perrine Laffont réagit

Il y a deux semaines, l’annonce de la victoire chinoise dans la course aux JO d’hiver 2022 a fait grand bruit. Certes, Pékin est entrée dans l’histoire, devenant la première ville à accueillir les Jeux d’hiver (2022) et ceux d’été (2008). Pourtant côté athlètes, c’est la consternation. La faute à l’utilisation de neige artificielle, se révélant indispensable lorsque l’on sait qu’il ne neige pas plus de quelques centimètres sur certains sites qui accueilleront la compétition.

Perrine Laffont fait partie de ces athlètes en colère. La jeune skieuse de 16 ans, 14e des derniers Jeux Olympiques en ski de bosses, nous a fait part de ses sentiments après l’annonce des résultats.

11752505_860582963977859_4856581702406046812_n

cultureSPORT : Vous avez récemment exprimé votre désaccord suite au choix de la ville de Pékin pour les JO de 2022. Pouvez-vous nous en expliquer les raisons ?

Perrine Laffont : Je trouve ce choix incohérent. Les Jeux vont avoir lieu dans une ville où le sport d’hiver n’y est pas du tout développé et où les chaînes de montagnes sont inexistantes. Mais le pire, c’est que le CIO (ndlr : Comité International Olympique) l’admet devant les médias. Apparemment ce n’est pas un facteur qui les dérange…

L’engouement n’est alors plus du tout le même.

cultureSPORT : Le recours à de la neige artificielle n’est donc pas, selon vous, dans l’intérêt du sport ?

Perrine Laffont : Bien sûr que non ! Initialement, les sports de glisse se pratiquent sur de la neige naturelle alors pourquoi vouloir utiliser de la neige artificielle ? L’engouement n’est alors plus du tout le même.

cultureSPORT : Pourquoi pensez-vous alors que les JO aient été attribués à la Chine ?

Perrine Laffont : Pour moi le choix est tout simplement influencé par l’argent que génère ce type d’événement sportif. La Chine est un pays très influent et en développement. Les Jeux vont donc une nouvelle fois permettre de faire parler d’eux.

Après un mois de ski à Tignes, Perrine Laffont prendra la route de l’Australie pour trois semaines d’entraînements et de compétitions. Cela devrait lui permettre de travailler dans de vraies conditions hivernales. Elle débutera la saison de Coupe du monde à Ruka (Finlande) en fin d’année. 

Perrine Laffont a retweeté

Propos recueillis par Eloïse Guillermic. Crédits photos : Page Facebook officielle de Perrine Laffont.

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s