« Qui aurait dit que de Souza serait titré ? Pas grand monde… »

SURF. Ils étaient encore trois à pouvoir espérer décrocher le tant convoité premier titre mondial WSL (ex-WCT, World Championship Tour). A l’orée de la dernière épreuve à Hawaï, l’Australien Mick Fanning ainsi que les Brésiliens Adriano de Souza et Gabriel Medina se retrouvaient dans un mouchoir de poche au classement. Si le tenant du titre a finalement cédé sa couronne à son compatriote, la saison 2015 a été riche en rebondissements entre l’attaque d’un requin sur Mick Fanning pendant la finale du J-Bay Open et la victoire de Jérémy Flores, deux mois tout juste après son grave accident en Indonésie.

Flashback avec Brandon Sanchez de la rubrique surf, qui vous présente les cinq principaux protagonistes de cette année.

Le récapitulatif de toutes les manches de la World Surf League 2015

cultureSPORT Adriano de Souza WSL

1. Le champion du monde : Adriano de Souza (Bré)

Brandon Sanchez : « Eh bien, quelle fin de saison ! Qui aurait dit qu’Adriano serait champion du monde ? Pas grand monde… Mais il le mérite amplement. Cela faisait dix ans que le Brésilien était sur le tour qu’il restait chaque année un outsider sérieux au titre, en finissant très régulièrement dans le top 10 mondial. Adriano nous a toujours habitués à faire des débuts de saison canons. Ce fut également le cas en 2015 : troisième à Snapper, deuxième à Margaret, premier à Bells… Il nous a aussi toujours habitués à ne pas savoir les terminer. C’est en ce sens que l’année 2015 du Brésilien a été totalement différente : deuxième à Trestles, troisième en France et premier au PipeMasters. Sur le tour, de Souza est un des Brésiliens les moins médiatisés du clan auriverde mais il reste un surfeur expérimenté qui mérite bel et bien ce titre. »

Ses statistiques : 2 victoires (Drug Aware Margaret River Pro, Billabong Pipe Masters), 2 fois finaliste (Rip Curl Pro Bells Beach, Hurley Pro at Trestles), numéro un mondial 2015 (57 700 points).

cultureSPORT Gabriel Medina 2015

2. Le tenant du titre 2014 : Gabriel Medina (Bré)

Brandon Sanchez : « Medina n’est pas vraiment une déception cette saison car on le sait, l’année post-titre est toujours compliquée. Avec toute la pression de ses nouveaux fans, de la presse et de tout un pays, le jeune brésilien a peut-être été légèrement surpassé. Surtout en début de saison où il a seulement signé un quart de finale lors des cinq premières épreuves. En revanche, là où nous avons pu voir que Medina avait la carrure d’un très grand du surf, c’est en observant sa deuxième partie de saison. En effet, il a enchaîné les bonnes performances sur les six dernières compétitions, en finissant notamment en quart de finale pour ce qui constituait son pire résultat. En revenant aux premiers postes, il a ainsi pu rester dans la course au titre lors de la dernière compétition, mais le retard qu’il a accumulé en début de saison ne lui a pas vraiment permis de se défendre correctement. Cependant, attention à lui pour l’année prochaine : c’est un sérieux client. »

Ses statistiques : 1 victoire (Quiksilver Pro France), 2 fois finaliste (Billabong Pro Tahiti, Billabong Pipe Masters), numéro 3 mondial 2015 (51 600 points).

cultureSPORT Jérémy Flores

3. Le meilleur français : Jérémy Flores (Fra)

Brandon Sanchez : « 2015 restera comme une de ses meilleures saisons sur le tour (ex-aequo avec sa toute première saison). En terminant au huitième rang mondial, Jérémy nous a prouvé qu’il avait repris toute sa tête cette année avec un surf très engagé et très compétitif. De plus, Flores a prouvé qu’il était l’un des meilleurs du monde sur les gauches puissantes et tubulaires. C’est ainsi qu’il s’est imposé lors du prestigieux Billabong Pro Teahupoo en étant tout de même casqué suite à une grave blessure au crâne sur un reef, deux mois auparavant. Nous suivrons notre Frenchie avec attention en 2016 car avec lui, on peut s’attendre à tout ! »

Ses statistiques : 1 victoire (Billabong Pro Tahiti), numéro 8 mondial 2015 (41 200 points).

4. La révélation 2015 : Italo Ferreira (Bré)

Brandon Sanchez : « La révélation de cette saison ? Italo Ferreira, sans hésiter. Pour sa première année sur le tour, le brésilien finit septième du général, avec notamment une finale perdue contre Toledo, au Rip Curl Moche Pro Portugal. En étant Rookie sur le tour, Italo avait donc contre lui les meilleurs classés de l’année précédente, dans chacune de ses séries. Il a su en éliminer bon nombre d’eux, et ceux dans toutes les conditions. Tout le monde parlait de lui comme étant bon dans les petites vagues, dans les airs, etc… Sauf que Ferreira a prouvé beaucoup de choses et ce dans de bonnes conditions engagées. A voir s’il confirme en 2016… »

Ses statistiques : 1 fois finaliste (Moche Rip Curl Pro Portugal), numéro 7 mondial 2015 (41 600 points).

cultureSPORT Kelly Slater 2015

5. La déception de la saison : Kelly Slater (Usa)

Brandon Sanchez : « Le King n’est plus le King ? N’allons pas trop vite… Il subit quelques changements en ce moment. C’est sans doute la raison qui l’écarte un peu de son niveau habituel. Kelly essaie désormais de nombreux types de planches et se dirige vers l’innovation. Très compétiteur, Slater ne baissera donc pas les bras. La grosse déception réside dans le fait qu’il n’a toujours pas remporté une seule compétition sur le tour depuis décembre 2013 (2 ans !). Cela commence vraiment à faire pour celui qui a été sacré champion du monde à onze reprises. Avec seulement une demi-finale à son compteur cette saison (au J-bay Open), le Californien a beaucoup à prouver en 2016. Histoire qu’on ne commence pas à lui dire que le Lion est mort… »

Ses statistiques : 0 victoire, jamais finaliste, numéro 9 mondial 2015 (37 600 points).

Le bonus

« Pour nous montrer que Slater est toujours là, Kelly nous a quand même sorti un ovni dans le monde du surf : sa vague artificielle qu’il a développée ces dix dernières années. Une vague parfaite, mais alors vraiment parfaite ! Regardez par vous-même… »

Nicolas Gréno avec Brandon Sanchez. Crédits photos : pages Facebook officielles de la WSL (World Surf League) et de Jérémy Flores.

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s