Roller hockey : Quels enseignements à tirer à mi-parcours en Ligue Elite ?

QUESTIONS/REPONSES. Après dix journées de championnat, Rethel domine outrageusement les débats en Ligue Elite. Le club ardennais, déjà sacré à neuf reprises, semble se diriger tout droit vers un dixième titre national. Les seules équipes qui pourraient mettre un terme à l’hégémonie du RHRA, Angers et Garges, restent en embuscade. On laisse le spécialiste, l’excellent Yann Maillet, rédacteur en chef adjoint de Slapshot Magazine et responsable de RH Infos, s’exprimer et livrer son analyse sur cette première partie de saison.

cultureSPORT roller hockey

1. À la lecture du classement, Rethel semble encore une fois se balader pour le moment…

Yann Maillet : C’est le lot commun de chaque saison. Rethel c’est LA tête d’affiche de la Ligue Elite. C’est le petit patelin français que la planète entière du roller hockey connaît. Sans rire, un mec avec des patins et une crosse en Inde, il connaît Rethel. Depuis qu’il est directeur sportif, Patrik Sebek a apporté énormément de stabilité. Il n’y a aucune surprise dans le fait que les Diables soient encore au rendez-vous. Ils perdent Nathan Sigmund l’été dernier, et dans le même temps ils récupèrent Karl Gabillet et Alex Naud, ainsi que de la profondeur via l’arrivée de plusieurs étrangers. Skacel et Chamrad ce ne sont pas des superstars mais ils sont rodés au haut niveau. Je pense que la cote de Rethel champion doit se situer aux abords de 1.10. Mais les cotes et les pronostics sont là pour être déjoués.

2. Quelle est la plus grande surprise après cette première partie de saison ? Montchavin Nice peut-être ?

Yann Maillet : Non. MontchaNice, comme l’appelle avec malice le redoutable Patrick Bontuyo qui sévit désormais chez RH Infos, ne peut pas être une surprise quand on regarde l’alignement proposé. Junior Cadiz, Julien Couraud, les juniors champions du monde et Vladimir Neumann dans les buts. On mettrait Marc Bergevin (le manager général des Canadiens de Montréal) à la tête de cette équipe qu’elle tournerait quand même. Non, blague à part, les Eagles sont au rendez-vous et c’est logique. Maintenant, il va falloir gagner les matchs qui comptent. Cadiz, Couraud, Neumann, pour ne citer que ceux-là, connaissent la complexité des séries et ce n’est pas encore le cas des jeunes. C’est con un jeune et c’est facile à faire vriller au moment souhaité. Cadiz ou Couraud, tu peux passer le match à les insulter, ils s’en foutent. Ils vont gagner et te faire un grand sourire au moment de la poignée de mains. Le juge de paix de leur saison, ce sont les séries et ils y seront. Là on verra ce de quoi il retourne.

La vraie surprise de la saison selon moi, c’est Paris. Il y a de l’expérience et du talent dans le groupe mais ça ne décolle pas, en tout cas pas encore même si récemment il semble se produire un début de quelque chose. Aubagne lanterne rouge est également assez surprenant quand on voit le joli parcours réalisé la saison dernière, mais la blessure de leur gardien Gilles Gontero est pour beaucoup dans ces résultats. Et puis c’est leur troisième saison en Elite, souvent réputée la plus dure.

3. Est-ce que les Artzak d’Anglet manquent à la Ligue Elite ? Comment les anciens angloys se sont-ils intégrés dans leurs nouvelles équipes ?

Yann Maillet : Je ne sais pas s’ils manquent à la Ligue Elite, mais à moi, en tout cas, oui. L’Elite a perdu une figure historique dans des conditions complexes, mais le club est toujours là, se reconstruit et il reviendra c’est certain. Pour ce qui est des joueurs qui sont partis il semble que ça se passe bien. Guérin, Lafourcade et Fontanille (bien que blessé) font bonne figure avec Caen. Thomas Panatier s’est bien intégré au collectif de Bordeaux au point d’être appelé pour le stage France qui débute cette semaine.

4. Que pouvons-nous attendre de la phase retour ? Le championnat se dirige-t-il tout droit vers une potentielle finale Rethel-Angers ? (question posée à la toute fin de la phase aller)

Yann Maillet : Oh Gréno on n’est pas sur BFM là ! Autant Rethel en finale, j’y crois par la force des choses, mais son adversaire est impossible à déterminer. Premièrement parce qu’on ne sait rien de ce que sera le classement régulier final mais aussi et surtout parce que les séries sont une étape qu’on ne franchit pas à tâtons. Seules les grandes équipes savent passer ce test. Angers finaliste c’est crédible mais pas plus que Grenoble, Garges ou Montchavin-Nice. Amiens est derrière selon moi et ce bien que les Picards présentent un groupe équilibré et stable d’année en année. La preuve c’est qu’ils battent Angers chez eux, d’un but, et derrière ils vont prendre 9-1 à Grenoble. C’est trop inconstant encore. Donc tout est lié à la phase retour de laquelle il n’y a rien à attendre dans l’absolu. Mais j’ai quand même hâte de voir si Daniel Brabec, le portier de Garges, va enfin retrouver son vrai niveau de manière régulière. Ce mec-là peut faire basculer n’importe quel match y compris en playoffs.

5. Le retour de la coupe d’Europe en mars peut-il être bénéfique pour nos clubs français ? Est-ce une bonne chose pour que la Ligue Elite puisse continuer sa progression et sa marche en avant ?

Yann Maillet : Avant tout, je veux saluer le travail de Boris Darlet. La politique n’a jamais été mon truc et j’ai souvent été en désaccord avec Boris à bien des égards et il le sait. Mais là, il a sacrément bien bossé. On ne peut pas se passer de la coupe d’Europe. Mais réhabiliter cette compétition passait d’abord par entendre les objections des nations concernées. En 2012, le carré final à Rethel était composé de quatre clubs français : Rethel, Anglet, Angers et Paris. Ce n’est pas crédible pour deux sous. Dans le même temps, beaucoup étaient réticents devant la possibilité de faire jouer des mecs qui arrivaient de nulle part juste pour un tournoi. C’est ce que fait la Sparta Cup et on doit avoir beaucoup de respect pour ce tournoi qui devient prépondérant en ouvrant la voie à un NARCh Europe, mais le champion d’Europe doit être crédible aux yeux de tous. Boris a réussi à lever les doutes en relançant cette compétition, donc bravo. Si ça peut faire naître des ambitions ici en France, c’est une très bonne chose. La France est toujours le moteur de notre sport en Europe, j’espère que cette édition 2016 donnera à tous le goût de vouloir y revenir.

Classement Ligue Elite (après 10 journées)

1. Rethel : 28 points
2. Garges : 23 points
3. Angers : 21 points
4. Grenoble : 18 points
5. Montchavin-Nice : 18 points
6. Amiens : 17 points
7. Paris XIII : 10 points
8. Epernay : 6 points
9. Villeneuve-la-Garenne : 3 points
10. Aubagne : 1 points

Les prochaines journées

12e journée (6 février) : Montchavin-Nice – Epernay, Villeneuve-la-Garenne – Rethel, Paris XIII-Grenoble, Amiens-Garges, Aubargne-Angers.
13e journée (13 février) : Grenoble-Aubagne, Epernay-Amiens, Garges-Paris XIII, Angers – Villeneuve-la-Garenne, Rethel – Montchavin-Nice.
14e journée (20 février) : Montchavin-Nice – Angers, Epernay-Rethel, Villeneuve-la-Garenne – Grenoble, Amiens-Paris XIII, Aubagne-Garges.
15e journée (27 février) : Grenoble-Epernay, Garges-Angers, Amiens-Rethel, Paris XIII – Montchavin-Nice, Aubagne – Villeneuve-la-Garenne.
16e journée (19 mars) : Montchavin-Nice – Amiens, Epernay-Aubagne, Villeneuve-la-Garenne – Paris XIII, Rethel-Garges, Angers-Grenoble.
17e journée (2 avril) : Montchavin-Nice – Garges, Grenoble-Rethel, Amiens – Villeneuve-la-Garenne, Angers-Epernay, Aubagne-Paris XIII.
18e journée (16 avril) : Grenoble – Montchavin-Nice, Paris XIII-Epernay, Amiens-Aubagne, Garges – Villeneuve-la-Garenne, Rethel-Angers.

Propos recueillis par Nicolas Gréno (@nicolasgreno)
Merci à Yann Maillet (@yannmaillet72) pour sa collaboration
Crédit photo : Black Ghost.

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s