Stephen Cummings, à la pointe de l’attaque

TOUR DE FRANCE. Quatre victoires, quatre courses différentes mais quatre scénarii identiques. A chaque fois, Stephen Cummings s’est imposé seul.

cultureSPORT Tour de France Stephen Cummings Lac de Payolle

1. Tirreno-Adriatico

4e étape (222 km), 12 mars

Le scénario
En compagnie de Montaguti (Ag2r La Mondiale) et Puccio (Sky), Cummings s’est extirpé d’une meute lancée à vive allure, à cinq kilomètres de l’arrivée. Cependant, le coureur britannique a refusé toute coopération avec les deux coureurs italiens. En effet, Boasson-Hagen était encore bien calé au chaud, au sein du peloton. Mais lorsqu’un trio de poursuivants – Berhane (son coéquipier), Bakelants (Ag2r La Mondiale), Moreno (Movistar) – s’est rapproché deux bornes plus loin, Cummings est une nouvelle fois passé à l’attaque. En surprenant tout son monde de l’arrière, il est allé couper le premier la ligne tracée à Foligno.

Classement

  1. Steve Cummings (Grb, Dimension Data) en 6h04’49 »
  2. Salvatore Puccio (Ita, Sky) à 13 sec.
  3. Natnael Berhane (Ery, Dimension Data) m.t.
  4. Daniel Moreno (Esp, Movistar) m.t.
  5. Jan Bakelants (Bel, Ag2r La Mondiale) m.t.

2. Tour du Pays Basque

3e étape (193,5 km), 6 avril

Le scénario
En rattrapant in extremis l’échappée du jour sous la flamme rouge, le peloton se préparait à un sprint. C’est à ce moment précis que Cummings a décidé de prendre la poudre d’escampette. Une vive accélération a permis au Britannique d’aller s’imposer en vrai poursuiteur. En partant dans les 1000 derniers mètres, l’écart entre le champion du monde 2005 de la spécialité et le peloton était forcément bien plus faible que lors de Tirreno-Adriatico.

Classement

  1. Steve Cummings (Grb, Dimension Data) en 5h01’57 »
  2. Simon Gerrans (Aus, Orica-GreenEdge) m.t
  3. Fabio Felline (Ita, Trek-Segafredo) m.t
  4. Gianluca Brambilla (Ita, Etixx-Quick Step) m.t
  5. Giovanni Visconti (Ita, Movistar) m.t

3. Critérium du Dauphiné

7e étape (151 km), 12 juin

Le scénario
Après deux attaques successives à cinq puis un kilomètre de l’arrivée sur Tirreno et au Pays Basque, le Britannique a cette fois passé près d’une heure et demie, seul en tête, lors de la dernière étape de montagne du Dauphiné. Cummings a lâché ses compagnons d’infortune à plus de cinquante kilomètres de l’arrivée, dans le col de Moissière. En maintenant l’allure dans les deux dernières difficultés du jour, le col du Noyer et la montée finale vers Superdévoluy, il est parvenu à s’imposer, une nouvelle fois.

Classement

  1. Steve Cummings (Grb, Dimension Data) en 4h05’06 »
  2. Daniel Martin (Irl, Etixx-Quick Step) à 3’58 »
  3. Romain Bardet (Fra, Ag2r La Mondiale) m.t.
  4. Wouter Poels (Hol, Sky) m.t.
  5. Adam Yates (Grb, Orica-GreenEdge) m.t.

cultureSPORT Tour de France Stephen Cummings

4. Tour de France

7e étape (162,5 km), 8 juillet

Le scénario
Alors qu’une première échappée de vingt-neuf coureurs s’est formée à une centaine de kilomètres de l’arrivée, Cummings a bien suivi l’attaque de Duchesne (Direct Energie), à quarante-deux bornes du Lac de Payolle au même titre que Breschel (Cannondale-Drapac) et Navarro (Cofidis). Se sentant bien, dans un bon jour, l’équipier de Mark Cavendish, déjà auteur d’un triplé, a décidé d’en remettre une couche quinze kilomètres plus loin. En franchissant l’Aspin seul, avec une bonne minute d’avance sur ses poursuivants, le vainqueur de Mende l’an passé, a profité des sept kilomètres de descente pour s’assurer une quatrième victoire en solitaire en 2016.

Classement

  1. Steve Cummings (Grb, Dimension Data) en 3h51’58 »
  2. Daryl Impey (Ads, Orica-BikeExchange) à 1’05 »
  3. Daniel Navarro (Esp, Cofidis) m.t.
  4. Vincenzo Nibali (Ita, Astana) à 2’14 »
  5. Greg Van Avermaet (Bel, BMC Racing) à 3’04 »

Nicolas Gréno (@nicolasgreno)
Crédits photos : ASO/Beardy Mcbeard et A.Vialatte via la page Facebook officielle du Tour de France

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire