La revanche de Lisbonne

LES LEÇONS DE PROF JULIEN. Rédacteur de cultureSPORT depuis 2012, Julien Detroz est devenu entre-temps professeur en Belgique. Passionné par les faits sportifs historiques, il nous livre mensuellement sa petite madeleine de Proust. Aujourd’hui, un mois jour pour jour après l’échec des Bleus en finale de l’Euro, face au Portugal, Julien revient sur la déception des Lusitaniens en 2004.

cultureSPORT Euro 2016 Portugal France

Les jours passent mais la déception reste. On y a tous cru, en ce soir du 10 juillet. Rien ne pouvait ébranler le parcours sans faute de l’équipe de France dans le championnat d’Europe des nations. À moins qu’une nation prenne sa revanche sur le passé. Le Portugal, que tous enterraient dès la phase des poules après trois matches nuls décevants, s’est ressaisi, au détriment des Bleus. Un coup de sang terrifiant qui ne laissera pas les Français de marbre, à l’instar du… Portugal.

Surprise ou réelle domination grecque ?

Les Lusitaniens avaient, eux aussi, accueillis l’Euro, en 2004. À domicile, rien ne semblait écarter le chemin vers la Coupe Henri Delaunay. Hormis cette formation mystérieuse venue de Grèce. Pour sa deuxième participation au tournoi, les descendants de Zeus ont porté un éclair ravageur, sous les ordres du – désormais – inoubliable Otto Rehhagel. La première joute les opposant donne le ton. Battu 1-2, le Portugal a manqué son entrée en matière. Surprise ou réelle domination grecque ? Les Lusitaniens opteront pour la première option, avec regrets.

cultureSPORT Euro 2004 Angelos Charisteas

Charisteas, le bourreau

Tel le couple inséparable, les deux pays se retrouvent un peu moins d’un mois plus tard à Lisbonne dans l’Estádio de la Luz. De la loose, pour les maillots rouge sang. Le sang du conquérant achevé sur l’autel de la désillusion. Car le but de Charisteas à la 57e mit fin à l’espoir de soulever un jour le trophée d’argent. En ce 4 juillet 2004, les Portugais ont cru manquer la poule aux œufs d’or. Et pourtant, ils finiront par croquer le coq, huit ans plus tard.

Julien Detroz (@juliendetroz)
Crédit photo : page Facebook officielle de l’UEFA Euro

Publicités

About Julien Detroz

Conseiller de rédaction Culture Sport Journaliste Culture Sport cyclisme Journaliste en cyclisme Sudpresse Journaliste sportif La Meuse Namur Journaliste sportif MAtélé Facebook: Julien Detroz Twitter: @juliendetroz Admirateur de Rodrigo Beenkens. Affamé de sport et fervent suiveur du cyclisme. Journaliste qui n'hésite pas à mouiller le maillot, sur un vélo. Croque la vie à pleine dent. « Fais de ta vie un rêve et d'un rêve, une réalité. »

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s