Le carnet de bord de Rio : Jour #7

JEUX OLYMPIQUES. Rio 2016. Deux « Grands » s’apprêtent aujourd’hui à défendre leur titre olympique. Florent Manaudou, auteur d’une excellente demi-finale, semble prêt à se jeter à l’eau. Et Teddy Riner, fabuleux porte-drapeau de la délégation tricolore, fait son entrée en lice, plus redoutable que jamais.

getty images adam pretty

L’épreuve du jour : +100kg (Judo)

Le géant bleu fait aujourd’hui son entrée sur le Tatamis. Teddy Riner, véritable icône du judo masculin défendra son titre obtenu à Londres, sans surprise. Il faut dire que la suprématie du porte drapeau français sur sa discipline est incroyable. Invaincu depuis 2010, il détient huit titres de champion du monde, quatre titres de champion d’Europe et un titre olympique. Que la fête (re)commence…

teddy riner

A découvrir : le cyclisme sur piste

Après la route, place à la piste. Déjà auréolée d’une médaille de bronze, l’équipe de France vise grand à Rio. Afin de suivre en IN-TE-GRA-LI-TE la compétition, cultureSPORT vous délivre un mode d’emploi sur mesure.

La vitesse individuelle : il s’agit de l’épreuve reine du sprint. Le départ se fait arrêté. Le but est de passer en tête sur la ligne à chaque tour (2 ou 3 au total).

La vitesse par équipes : le départ se fait arrêté et en opposition. Chaque équipe est composée d’un lanceur, d’un relayeur et d’un finisseur (sauf pour les épreuves féminines, elles ne sont que deux), effectuant trois tours de piste. Chaque pistard réalise un tour en tête puis s’écarte. Le dernier tour est donc réalisé par un seul coureur.

Le kilomètre : le départ se fait arrêté. Il s’agit d’un contre-la-montre d’un kilomètre (500m pour les femmes).

Le Keirin : le départ se fait arrêté. Les cyclistes parcourent deux kilomètres. L’allure des premiers tours est régulée par un « derny » (vélomoteur). Celui-ci augmente progressivement la cadence avant de s’écarter aux 600m. Les pistards, qui suivaient jusque là, bataillent ensuite pour les places d’honneurs.

La poursuite individuelle : le départ se fait arrêté et en opposition. Les hommes réalisent quatre kilomètres, les femmes trois. Le but est de terminer la distance avant son adversaire, ou bien de le rattraper.

La poursuite par équipes : le départ se fait arrêté et en opposition. Deux équipes de quatre coureurs s’affrontent sur la même distance qu’en individuelle. Le chrono est pris sur le troisième coureur à franchir la ligne.

La course aux points : Trente coureurs s’affrontent sur une distance de 50km. Ils marquent des points en remportant des sprints intermédiaires (tous les 2 km) et le sprint final. Un bonus de vingt points est attribué au coureur qui prend un tour au peloton.

Le scratch : le départ se fait arrêté et les coureurs parcourent 15 km (10 pour les femmes). Le classement est établi selon l’ordre d’arrivée finale.

L’omnium : il s’agit d’une épreuve composée de six disciplines (tour lancé, scratch, élimination, poursuite individuelle, course aux points et kilomètre). Chaque coureur marque le même nombre de points que la place qu’il obtient dans les différentes disciplines (1er = 1 point). Pour gagner, il faut totaliser le minimum de points.

L’Américaine : le départ se fait arrêté, en peloton. Les équipes, composées de deux coureurs qui se relaient, parcourent 50 km. Le classement est réalisé selon le nombre de tours effectués et en fonction des points obtenus aux classements intermédiaires (tous les 5 km).

GettyImages Cameron Spencer

Le chiffre : 1

1, comme le nombre de médailles remportées par le Fidji aux Jeux Olympiques. Hier, les rugbymen de cette petite île située dans le pacifique, ont décroché l’or face aux anglais (43-7).

Getty images david rogers

Le match : France / Canada (football féminin)

L’équipe de France de football s’apprête à jouer un match difficile. Elles affrontent en effet en quarts de finale le Canada, seule équipe invaincue lors du tournoi olympique. Si la rencontre aura des allures de revanche (les Canadiennes l’avaient emporté en 2012, en match de troisième place), les Bleues réaffirment leur objectif d’atteindre le dernier carré.

Les français à suivre

SPORTS INDIVIDUELS

Athlétisme

Heptathlon (F)

Antoinette Nana Djimou

800 (H) – Qualifications

Pierre-Ambroise Bosse

20km marche (H) – Finale

Kévin Campion

Marteau (F) – Qualifications

Alexandra Tavernier

Longueur (H) – Qualifications

Kafétien Gomis

Aviron

Deux de couple poids légers (H) + (F) – Finale B + A

Jérémie Azou et Pierre Houin

Deux sans barreuse (F) – Finale B + A

Noémie Kober et Marie Le Nepvou

Quatre sans barreur (H) – Finale B

Mickaël Marteau, Benjamin Lang, Théophile Onfroy et Valentin Onfroy

Boxe

-75kg – 8es de finale

Christian M’Billi Assomo

-60kg – Quarts

Sofiane Oumiha

-51kg (F) – 8es de finale

Sarah Ourahmoune

Cyclisme sur piste

Vitesse par équipes (F) – Qualifications + match pour la 3e place + finale

Sandie Clair et Virginie Cueff

Vitesse (H) – Qualifications + 16es de finale

Grégory Baugé

François Pervis

Equitation

Dressage individuel Grand Prix spécial

Dressage par équipe finale – Jour 3 GP spécial

Karen Tebar

Pierre Volla

Escrime

Fleuret par équipes (H) 

Jérémy Cadot, Enzo Lefort et Erwann Le Péchoux

Golf

Individuel (H) – Stroke-play jour 2

Grégory Bourdy

Julien Quesne

Judo

+78kg (F)

Emilie Andéol

+100kg (H)

Teddy Riner

Natation

50m NL (F) – Séries + demies

Mélanie Hénique

Anna Santamans

1500 NL (H) – Séries

Nicolas d’Oriano

Damien Joly

Relais 4x100m 4 nages (H)

Mehdy Metella, Camille Lacourt, Théo Bussière et Clément Mignon

Relais 4x100m 4 nages (F)

Marie Wattel, Béryl Gastaldello, Fanny Deberghes et Charlotte Bonnet

100pap (H) – Finale

Mehdy Metella

50NL (H) – Finale

Florent Manaudou

Tennis

Simple (H) – Quarts

Gaël Monfils

Tennis de table

Equipe (H) – Tableau 1er tour

Tristant Flore, Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson

Tir

Skeet (H) – Qualifications 

Eric Delaunay

Anthony Terras

Carabine couché (H) – Qualifications

Cyril Graff

Jérémy Monnier

Pistolet vitesse olympique (H) – Qualifications

Jean Quiquampoix

Tir à l’arc

Epreuve indiv (H) – 8es de finale

Jean-Charles Valladont

Trampoline

(F) – Qualifications + finale

Marine Jurbert

Voile

49er – Régate 1 + 2 + 3

Julien d’Ortoli et Noé Delpech

Laser – Régate 7 + 8

Jean-Baptiste Bernaz

49erFX – Régate 1 + 2 + 3

Aude Compan et Sarah Steyaert

470 (H) + (F) – Régate 5 + 6

Hélène Defrance et Camille Lecointre

Sofian Bouvet et Jérémie Mion

Laser radial – Régate 7 + 8

Mathilde de Kerangat

Planche à voile (H) + (F) – Régate 10 + 11 + 12

Charline Picon

Pierre Le Coq

SPORTS COLLECTIFS

Basket-ball

(H) Groupe A – 4e journée – France / Vénézuela

Pivots : Joffrey Lauvergne, Rudy Gobert, Kim Tillie

Ailiers : Nicolas Batum, Boris Diaw, Mickaël Gelabale, Charles Kahudi, Florent Pietrus

Meneurs : Antoine Diot, Thomas Heurtel, Tony Parker

Arrière : Nando De Colo

Football 

(F) Quarts – France / Canada

Gardiennes : Méline Gerard, Sarah Bouhaddi

Défenseures : Griedge Mbock Bathy NKA, Wendie Renard, Sakina Karchaoui, Sabrina Delannoy, Jessica Houara d’Hommeaux,

Milieux de terrain : Amandine Henry, Amel Majri, Camille Abily, Claire Lavogez, Elodie Thomis, Louisa Necib, Elise Bussaglia, Kheira Hamraoui

Attaquantes : Eugénie Le Sommer, Kadidiatou Diani, Marie-Laure Delie

Handball

(F) Groupe B – 4e journée – Corée du Sud / France

Gardiennes : Laura Glauser, Amandine Leynaud

Ailières droite : Blandine Dancette, Chloé Bulleux

Ailières gauche : Manon Houette, Siraba Dembélé

Arrières droite : Camille Ayglon Saurina, Alexandra Lacrabere

Arrières gauche : Allison Pineau, Gnonsiane Niombla

Pivots : Laurisa Landre, Béatrice Edwige

Demi-centres : Grâce Zaadi-Deuna, Estelle Nze Minko

Water-polo

 (H) Groupe B – 4e journée – Espagne / France

Gardiens : Rémi Garsau, Jonathan Moriame

Ailier : Michal Izdinsky

Demi : Igor Kovacevic

Défenseurs : Enzo Khasz, Thibaut Simon

Pointes : Alexandre Camarasa, Romain Blary, Rémi Saudadier

Polyvalents : Ugo Croustillat, Medhi Marzouki, Mathieu Peisson, Petar Tomasevic

Eloïse Guillermic (@LeSportJadore – e.guillermic@culturesport.net)
Crédits photos : CNOSF/KMSP, Getty Images (Adam Pretty, Cameron Spencer, David Rogers), page Facebook officielle de Teddy Riner

Publicités

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s