Auray-Vannes : Une course professionnelle et familiale

ATHLETISME. En ce dimanche 11 septembre 2016, sous le soleil breton, c’est plus de 5 000 coureurs qui se sont élancés dans l’aventure Auray-Vannes. 4 000 courageux pour les 21 kms (Auray-Vannes) et 1 000 autres pour les 10 kms (Arradon-Vannes).

dscn2099

Les têtes d’affiche de ce rendez-vous étaient le Marocain El-AAraby et l’Ethiopien Gedamu. Mais c’est finalement le Kenyan Barnabas Kipyego qui s’est imposé. Chez les femmes les favorites étaient l’Ethiopienne Gedamu et la Kenyane Maiyu, c’est finalement la Kenyane Susan Kipsang Jetooo qui s’est vue attribuer la victoire avec près de quatre minutes d’avance. Le parcours accidenté a causé quelques abandons, notamment dans la difficile côte du Vincin après 17 kms de course !

Le contexte politique africain difficile est réapparu lorsque l’Ethiopien Getinet Gedamu (4ème) a levé ses poings en croix au-dessus de sa tête à l’arrivée comme l’avait fait Feyisa Lilesa aux JO de Rio en soutien au peuple des Oromos opprimés par la minorité gouvernementale dans son pays.

dscn2092

Heureusement les coureurs ont pu courir sous des conditions clémentes comparées à l’année dernière où c’est la pluie qui avait suivi les coureurs tout au long du parcours. Plusieurs milliers de spectateurs sont venus assister à l’événement posant des problèmes d’organisation en ce contexte d’attentat où la sécurité prime. Les directives préfectorales et ministérielles étaient contraignantes mais logiques, coûtant 15 000 euros supplémentaires. La course jeune a par exemple été annulée pour des raisons de sécurité. Une société privée morbihannaise a d’ailleurs été engagée pour fouiller les spectateurs entrant sur le site d’arrivée.

dscn2113

Derrière les meilleurs, l’ambiance était très familiale. Beaucoup de familles couraient ensemble, notamment le 10 kms. Mickaël (45 ans) et son père font la course pour la 4ème fois. Ils confient avant l’effort : « On s’entraîne une fois par semaine, notre but est simplement de finir la course ! » À l’arrivée du 10 kms, Jacques 79 ans, courageux dernier est généreusement applaudi par le public vannetais ! À l’arrivée du semi-marathon, quelques coureurs ont fini la course avec leurs enfants ajoutant un côté émouvant à l’événement. Pour Flavie et ses cousins le but est de finir la course en moins d’une heure. À l’arrivée, ils finissent en 58 minutes ! « On est vraiment portés par les autres coureurs autour de nous et bien sûr le public. » En effet, le public était nombreux, près de 40 000 personnes selon les organisateurs : « On avait l’impression que tout le Morbihan était sur la route, notamment dans les côtes, même les personnes ayant des problèmes de mobilité étaient sur le pas de leur porte, j’ai de magnifiques images dans la tête ! »

Finalement, cette 42ème édition s’est très bien passée. Coureurs et organisateurs envisagent déjà une nouvelle année…

Eloi Le Tenier
Crédits photos : Eloi Le Tenier/cultureSPORT

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s