« Le sourire est retrouvé après Agen, on s’est accroché »

RUGBY. Pro D2. Après trois revers consécutifs, le Biarritz Olympique s’est relancé hier soir après une convaincante victoire face à Colomiers (34-26), qui « venait chercher la première place » à Aguiléra dixit David Darricarrère. Réactions, hommes du match, on passe tout en revue.

culturesport-bertrand-guiry

Hommes du match/secteurs de jeu

Biarritz

Maxime Lucu : un vrai organisateur du jeu, au près, par-dessus. Il a pris le destin des Biarrots entre ses mains et ses pieds (4/5 + 1 essai).

Benoit Baby : le régulateur de la ligne des trois-quarts et bonne entente avec Corbin KiernanAdriu Delai et Théo Dachary pour accélérer, transmettre la balle (auteur d’un drop à la 58ème, 27-19).

La mêlée : elle aurait pu passer un très mauvais match si les entrées et la solidité des appuis n’avaient pas été corrigés dès le début après 3 pénalités. Dans des moments délicats, les mêlées tournées ou enfoncées ont pu maintenir les Biarrots à flot.

Colomiers

Martin Puech : un troisième ligne valeureux dans le combat et qui n’a pas hésité à mettre les jambes dans l’axe du terrain pour destabiliser les Biarrots.

Thomas Ramos : le jeune arrière formé à Toulouse n’a pas été étincelant mais a assuré la quasi-totalité des points de son équipe (3 pénalités + 1 transformation).

Le maul :  sur des lancers propres d’Agustin Costa Repetto, le talonneur argentin, le maul columérin a été le secteur de jeu le plus dévastateur. A surveiller tout au long de cette saison.

Réactions

Aurélien Béco (troisième ligne et capitaine de Colomiers)

« Dès les premières minutes, on prend des essais en première main, puis plus tard à la mi-temps on y croyait, on passait devant mais avec trop d’indiscipline on a craqué, des erreurs de fatigue. On reste satisfait avec notre victoire à Oyonnax mais il faut vite oublier ce match. »

Martin Puech (troisième ligne de Colomiers)

« On venait ici pour gagner à la fin de ce bloc, on prend des essais en première main. Forcément, on joue un match pour le gagner mais on est tombé face à une équipe à réaction qui est passée si près à Agen, le mérite leur revient. Les vacances feront du bien. »

Bernard Goutta (coach de Colomiers)

« C’est une défaite décevante oui et non mais il y a des choses positives à en retirer. On a réussi à faire douter Biarritz mais nous avons manqué de repères avec de nouveaux joueurs. Il y a quand même un état d’esprit mais quand on ne marque pas d’essais et quand on en encaisse autant c’est compliqué. Nos marqueurs habituels (Lagain et Voretamaya) n’étaient pas présents et on a franchi quatre fois sans concrétiser. On fait trop de fautes dans la zone plaqueur-plaqué. Nous savons que notre effectif n’est pas très grand et on a besoin de tout le monde, ce n’est pas la faute d’un tel ou un tel malgré une défaite sans point de bonus. Enfin, le bloc de 5 matchs est globalement positif. »

Maxime Lucu (demi de mêlée de Biarritz)

« Oui, il y a du sourire après Agen, on renoue avec la victoire à domicile, nous avons enfin mis les ingrédients à face à une équipe de Colomiers solide sur les rucks et la conquête. Pourtant, il y a nos sorties dans notre camp qui sont mal gérées et ces petites fautes nous mettent le feu. Le match d’aujourd’hui prouve que nous avons retrouvé les vertus du combat, frustrés d’avoir perdu le match à la dernière minute la semaine dernière. On a gardé un état d’esprit, on s’est encouragé à la mi-temps malgré les doutes du score serré et on a réussi à mettre plus de points et finir le bloc de cinq matchs qui est négatif, mais avec une victoire en tête. »

David Darricarrère (coach de Biarritz)

« Ils venaient chercher la première place ici. On s’en sort mais il y a toujours des imperfections ou nous n’avons pas enfoncé le clou sur deux ou trois actions. Je suis globalement satisfait même si comptablement non, ce sont des points que nous ne pourrons pas rattraper. Il faut être meilleurs collectivement avec les nouveaux joueurs présents, il manquait de connexion entre eux  en début de saison. On doit continuer à travailler et la coupure arrive au bout moment avec une victoire dans les têtes. Maintenant, dans ce championnat un peu fou, tout va commencer à se réguler. »

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)
Crédit photo : Emilie Dangla Photographie

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s