Pascale Bibaut : « La majorité de mes joueuses auront à peine 25 ans en 2024 ! »

TENNIS DE TABLE. Championnats d’Europe. Les choses sérieuses commencent aujourd’hui avec le début des matchs couperets. Pascale Bibaut, entraîneuse de l’équipe de France féminine, nous a récemment fait part des objectifs fixés avec ses deux joueuses. Mais aussi des espoirs qu’elle porte dans ses « bleues » pour l’horizon 2024…

gasnier-guisnel-bibaut-tong-zarif-2016

cultureSPORT : Comment sentez-vous vos joueuses actuellement ?

Pascale Bibaut : Elles sont plutôt en forme, en tout cas elles s’entraînent très bien ! Elles vont aborder toutes les deux (Stéphanie Loeuillette et Océane Guisnel, NDLR) leur première grande compétition donc il y a un petit peu de tension. Mais elles travaillent dans la bonne humeur, pour l’instant je les trouve plutôt bien.

cultureSPORT : Le niveau de jeu était satisfaisant lors du premier match de qualification pour les championnats d’Europe 2017 face à l’Italie (remporté 3-0 le 27 septembre dernier, NDLR) ?

Pascale Bibaut : Oui tout à fait ! C’est vrai que pour nous c’était une première un peu : avec l’arrêt de Li Xue et de Carole Grundisch on se retrouve avec une équipe totalement revisitée. Donc ce n’était pas forcément facile d’aborder cette première compétition, pour certaines sans jamais avoir disputé un seul match sous le maillot de l’Equipe de France Seniors. Mais elles l’ont abordé de la plus belle des manières avec beaucoup d’enthousiasme et de concentration, et l’envie de montrer qu’elles pouvaient faire des choses.

guisnel-loeuillette-gasnier-zarif-2016

cultureSPORT : C’est une génération prometteuse. Vous les voyez, à terme, percer chez les seniors ?

Pascale Bibaut : Oui on espère bien ! Océane (Guisnel, NDLR), Audrey Zarif, Marie Migot, Pauline Chasselin qui a un an de plus, Leïli Mostafavi qui a deux ans de moins comme Lucie Gauthier…  Cette très jeune  génération de 7/8 joueuses qui ont entre 16 et 22 ans ne demande qu’à progresser ! On est dans une année de transition, donc il va falloir trouver une équipe. Elles sont sur la même ligne de départ, maintenant ce sera à elles d’aller chercher !

cultureSPORT : La formation à l’INSEP est vraiment un objectif sur le long terme ?

Pacale Bibaut : Ah ben oui (sic) ! Là on part  sur une prépa de huit ans pour qu’elles donnent le meilleur d’elles-mêmes. La majorité a entre 16 et 19 ans, ça veut dire qu’elles auront à peine 25 ans en 2024 ! Je pense que dans 4 ans, pour les JO de Tokyo, le but sera quand même de qualifier une ou deux joueuses. Mais l’objectif ce sera plus pour 2024. Et dans un premier temps se rapprocher des huit meilleures équipes européennes seniors, puisqu’elles passent là du niveau junior à senior !

chasselin-bibaut-2015

cultureSPORT : Des favorites pour ces championnats d’Europe ?

Pascale Bibaut : Samara, la championne d’Europe en titre roumaine (Elizabeta Samara, 32ème joueuse mondiale, NDLR) ! Puis y aura bien évidemment la hongroise Georgina POTA (34ème, NDLR) qui jouera à domicile à Budapest. Ensuite je pense à l’écurie allemande avec Petrissa Solja (16ème, NDLR) et les deux joueuses d’origine chinoise Han Ying (7ème, NDLR) et Shan Xianoa (20ème, NDLR)… Donc oui y a du beau monde !

cultureSPORT : Quels sont les objectifs fixés avec Océane et Stéphanie ?

Pascale Bibaut : J’aimerais qu’au moins l’une des joueuses sorte de poules et puisse aller défier les têtes de série dans le tableau final. C’est jouable ! Tout dépend du tirage au sort un petit peu. Si elles sortent toutes les deux de poules ce sera déjà une bonne avancée pour une première !

Vidéo réalisée hier soir à Budapest par le service médias de la FFTT

Et c’est donc une bonne avancée !

Stéphanie et Océane se sont toutes les deux extirpées des qualifications. Océane a fait partie des 2èmes de poules tirées au sort pour intégrer directement le tableau principal. Stéphanie était, elle, parmi les 2èmes de poules contraintes de disputer un match de barrage. Match qu’elle a remporté !

Les voici cet après-midi en 32èmes de finale du tableau Simple Dames où elles auront fort à faire face à deux des favorites allemandes citées par Pascale Bibaut : Stéphanie sera opposée à Shan Xiaona (20, GER) et Océane à Petrissa Solja (16, GER) !

Concernant le double, les deux jeunes femmes ont remporté ce matin leur premier match du tour principal et filent vers les huitièmes de finale où les attendent, demain matin, une paire allemande… Shan Xiaona-Petrissa Solja. Ironie du tirage !

Le programme des Bleues

 Double dames
  • Ce matin, 11h30 : (1/16) S.Loeuillette/O. Guisnel – Q. Li/S. Polcanova (AUT) : 4-2
  • Demain matin, 10h45 : (1/8) S.Loeuillette/O. Guisnel – Shan X./P. Solja (GER)
 Simple dames
  • Cet après-midi, 16h00 : (1/32) Stéphanie Loeuillette (201) – Shan Xiaona (20, GER)
  • Cet après-midi, 17h40 : (1/32) Océane Guisnel (266) – Petrissa Solja (16, GER)

 Une rencontre que vous pourrez suivre en LIVE sur le lecteur de la fédération européenne !

Et pour suivre toutes les autres rencontres en Facebook Live ainsi que les réactions sur place, rendez-vous sur la page consacrée par la FFTT spécialement pour ces championnats d’Europe !

Propos recueillis par Thomas Dupleix (@ThomasDupleix) le jeudi 13 octobre 2016
Crédits photos : site de la Fédération Française de Tennis de Table

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s