La timeline : Internationaux de France de badminton


Les Internationaux de France de badminton : le show permanent

Les Internationaux de France de badminton rassemblent du 25 au 30 octobre les meilleurs joueurs mondiaux à Paris. Si le spectacle est au rendez-vous sur le terrain, il l’est aussi dans les coursives du stade Pierre de Coubertin.

culturesport-internationaux-de-france-de-badminton

Crédit : Thibault Burban/cultureSPORT

 

Jour 3 à Coubertin. Aucun Français au stade des huitièmes de finale, mais le public trouve très vite ses nouveaux chouchous. En commençant par Plumy, la mascotte du tournoi, qui hante les travées de Coubertin.

 

Mais ceux qui font chavirer le public, ce sont bien les Danois, présents en nombre ce jeudi sur les courts. Les Nordiques demeurent les principaux adversaires des nations asiatiques qui dominent les compétitions internationales. Ils ont remporté pour la première fois au printemps dernier la Thomas Cup, le championnat du monde par équipes masculines, confisqué pendant plus de 60 ans par les Indonésiens, les Chinois ou les Malaisiens.

 

Dans l’après-midi, des animations sont proposées aux visiteurs dans l’espace « badminton expérience » situé à quelques mètres des terrains. Un moyen de divertir les plus jeunes comme les plus vieux et d’initier certains à la discipline.

 

Et pendant ce temps-là sur les terrains…

 

Le spectacle du cordage

Dans le hall d’entrée, à côté des stands des grandes marques du badminton (Yonex, Babolat,…), Eric et ses deux collègues cordent les raquettes des champions. Pas question pour eux de regarder le spectacle : le temps presse. Devant les yeux des visiteurs curieux, ils mettent environ 25 minutes à restaurer les instruments des artistes du volant. « Parfois, on doit même terminer le travail en 15 minutes », confie Eric.

culturesport-badminton-raquettes

thibaultburban Ça fait beaucoup de raquette à raccorder… #yonexifb #badminton

 

Derrière eux, le show danois continue.

 

Pendant ce temps-là, le public n’oublie pas ses Français qu’il rencontre au fil de la journée. Mardi, Brice Leverdez, le numéro 1 français, signait des autographes à Coubertin. Ce jeudi, c’est au tour de Léa Palermo et de Gaëtan Mittelheisser de se prêter au jeu des dédicaces.

 

D’autres sportifs sont également de la fête. Emmanuel Lebesson, le tout nouveau champion d’Europe de tennis de table, est venu assister au spectacle accompagné du président de la Fédération française de badminton. Ping Pong et badminton font bon ménage.

 

Toutes les alliances sont possibles à Coubertin. Une Russe soutenant une Espagnole ? Vu.

 

A la fin de la journée, les spectateurs sont venus en nombre pour contempler le jeu de la tête de série 2 du tableau simple homme, Viktor Axelsen. Le nom de l’idole danoise descend des travées. Les encouragements ne suffiront pas. Axelsen s’incline sèchement. Ses supporters se consoleront avec sa dédicace.

 

Une fois, les matchs terminés, les organisateurs ne tardent pas à ranger la salle et à démonter les terrains. Ils roulent les tapis, enlèvent les poteaux et nettoient le stade. Rapidité et efficacité : les maîtres mots de la soirée. Le dernier spectacle de la journée.

 

Eva Mignot (@Mignot_E) & Thibault Burban (@thibaultburban)

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s