Pour Vannes, « la conquête » vient toujours par l’ouest !

RUGBY. Pro D2. Les rouge et blanc recevaient le deuxième promu du championnat, le RC Vannes. Un club breton, qui, avant de terminer le second bloc de matchs, était en quête de points après une victoire contre Albi (34-7) tandis que les locaux décrochaient leur première victoire de la saison à l’extérieur à Bourgoin (15-22). L’occasion aurait été belle pour les hommes de David Darricarrère de confirmer cette dynamique. Malheureusement, au terme d’une rencontre sur courant alternatif, ils s’inclinent de peu (22-23) et auront besoin de mental pour « se challenger » contre les ténors de ce championnat à la reprise.
conquete-vannes

Le centre canadien Conor Trainor ballon en main

Le film de la rencontre

A 20h30. Temps pluvieux, vannetais heureux ? En tout cas, c’est le numéro 10 argentin, Bautista Guemes, qui donne le coup d’envoi sur l’aile gauche le long de la ligne des 5 mètres pour le jeune ailier droit biarrot Kyran Bungaroo qui dégage dans la précipitation sur ses 22 mètres. A noter : Les Biarrots jouent en rouge et blanc ; les Bretons en bleu marine et blanc.

La première touche pour Garcia Veiga, le talonneur est contré et Maxime Lucu, demi de mêlée et capitaine local dégage loin sur Anthony Bouthier, l’arrière vannetais sur ses 50 mètres. Celui-ci trouve une touche toujours dans son camp. Le premier lancer biarrot est pour le talonneur Roumieu qui alerte en deuxième bloc de saut son deuxième ligne Jean Sousa. On dévie le ballon qui atterrit jusqu’à Yohan Le Bourhis, l’ouvreur tente une chandelle depuis la ligne médiane et première mêlée pour le BO sur les 46 mètres bretons. Bras cassé signalé par l’arbitre, les Biarrots jouent bien le coup, avec du jeu main à main et la puissance du centre Adriu Delai fait la différence. Essai sous les poteaux (7-0, transformé par Lucu).

Les Vannetais, en ces premières minutes sont étonnamment dépassés par le jeu des Biarrots qui se résume avec une passe et une percussion mais c’est terriblement efficace. Ils glanent encore une pénalité mais erreur ! Yohan Le Bourhis manque la touche dans les 22 mètres et Anthony Bouthier dégage sur ses 40 mètres. Roumieu joue sur son troisième ligne aile Bertrand Guiry, on joue encore au large, un placage haut (l’intention est sifflée mais pas le danger immédiat à première vue) sur Benoît Baby replacé à l’arrière pour ce match. La pénalité est tentée par Lucu qui la manquera ! On signale alors, un renvoi au 22 mètres.

L’évolution du score se fera depuis une touche dans les 22 mètres bretons. Roumieu alerte cette fois ci son numéro 7, Alban Placines qui avance à 5 mètres de la ligne. Lucu sort le ballon, Théo Dachary, le premier centre est lancé et essai (14-0 transformé par Lucu) ! Les prochaines minutes seront tout aussi surprenantes. Alors que l’on croyait les locaux, maîtres de leur partition, de la 16e minute à la 29e ce sera une succession de mêlées, suite à des ballons tombés, des ballons joués par-dessus le regroupement. Les Biarrots deviennent apathiques et voient même l’arrière Bouthier mettre le feu dans la défense par sa course depuis ses 40, il tape un par-dessus dans les 22, le ballon roule dans l’en-but… Lucu surgit et sauve l’essai. Un ballon aplatit dans son propre camp donne lieu à une mêlée dans les 5 mètres. Après 4 mêlées consécutives, les biarrots sont pénalisés et Leandro Assi, numéro 3 est exclu pour 10 minutes (fautes repétées). L’arbitre qui constate que la mêlée locale est concassée, donne un essai de pénalité entre les poteaux (14-7 transformé par Guemes).

Les Biarrots perdent leur vigueur du début de partie, jouant même une série de coups de pieds pendant 1’30 » jusqu’à ce que Lucu trouve une touche dans les 22 mètres vannetais (33e). A la 36e, Baby s’isole dans l’axe des 30 mètres biarrots, Vannes est au « contest » et Guemes rajoute 3 points (14-10). Avant la mi-temps, Alban Placines marquera un essai en force (19-10 non transformé par Lucu).

Pour résumer la deuxième mi-temps, les Vannetais sont transfigurés. Ils ont fait le dos rond en première mi-temps, ont réussi à marquer quelques pénalités puis c’est toute la ligne arrière qui se met en action pour les mener jusqu’à la victoire dans le deuxième acte.

Les hommes/secteurs de jeu qui ont fait basculer le score

– Anthony Bouthier : l’arrière breton a dégagé plusieurs fois son camp, a failli même inscrire un essai sans le sauvetage de Lucu in-extremis, a franchi 3 fois le rideau biarrot et donne la victoire des 38 mètres (22-23).

– Bautista Guemes : Pas d’erreurs pour l’Argentin qui a passé l’essentiel des points de son équipe jusqu’à la 61e où le score était de 19-20 pour Vannes.

– Conor Trainor : le centre international canadien a joué deux rôles : présent en défense dans l’assistance au placage pour arracher des ballons sans y parvenir, puis en deuxième mi-temps il a mis le feu dans la défense locale (49e, passe manquée pour un soutien à hauteur pour un essai et 59e, sur 30 mètres qui décale à l’aile pour provoquer un hors-jeu pour la pénalité de Guemes, 61e).

– La conquête bretonne : Même si les Biarrots ont été très performants sur les mauls ou Lucu passera la pénalité du 22-20 (63e), ils ont été châtiés en mêlée. Elle résistera au dernier assaut biarrot (80e+1) pour que Roussarie expédie le ballon loin et scelle leur victoire, la première à l’extérieur.

– Le jeu au pied biarrot : Trois coups de pieds de Maxime Lucu (10e, 40e, 71e) qui étaient importants pour rester devant. Malgré cela, le capitaine est resté volontaire et est hauteur d’une belle percée dans les 22 bretons en première mi-temps.

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s