Regarder vers le haut sans vertige pour le BO

RUGBY. Pro D2. Une sixième victoire en sept matchs pour le Biarritz Olympique face au leader du championnat Agen, voici le fait marquant. Les basques se classent alors 7èmes et peuvent regarder enfin vers le haut. Au terme d’un sommet d’émotions, ils l’emportent (20-17) contre leur adversaire du soir et se déplaceront ambitieux, sur le terrain d’une équipe aussi difficile qu’appliquée, Soyaux-Angoulême, jeudi prochain.
roumat

Bataille rude et victoire importante pour Biarritz contre Agen.

Le film de la rencontre

A 20h45. Dans la nuit très fraîche (0°C ; -1°C), les locaux arrivent en rouge et blanc et Agen en bleu marine et blanc sur le terrain. Les premières minutes de jeu sont rythmées (2e-8e) avec d’abord des coups de pied de Kylan Hamdaoui, l’arrière biarrot qui dégage la pression de l’ouvreur visiteur Burton Francis. Biarritz a l’ambition de développer son jeu vers les extérieurs et c’est le duo Dachary-Delai qui prend les choses en main en accélérant dans la ligne. Lucu ouvre le score (3-0, 5e) après une occasion d’essai suite à un coup de pied à suivre du troisième ligne aile, Alexandre Roumat dans les 5 mètres

Les intentions d’envoyer la balle à l’aile se confirment et Delai est plaqué haut par George Tilsley, ailier droit d’Agen, mais des 37 mètres décalés, Lucu rate sa première pénalité. Felipe Manu et Delai encore, travaillent souvent dans l’axe du terrain en faisant parler leur physique. Le même Tilsley est puni d’un carton jaune pour un second placage haut sur Delai. A la 13e, après une mêlée à 5 mètres pour le BO, Soqueta, le numéro 8 termine en force et marque l’essai (10-0). Les mauls biarrots avancent et on fait corps autour du deuxième ligne, Jean Sousa, impeccable en touche puis on développe encore du jeu sur les ailes ce qui vaudra à Taylor Paris, l’ailier gauche canadien de plaquer à retardement et violemment l’arrière Hamdaoui. Décision est prise de donner un carton jaune, Agen évolue à 13.

Les lot et garonnais tentent de se rebeller contre leur sort (22e-26e), ils contestent mieux les ballons, trouvent des touches et progressent souvent dans l’axe par du jeu d’avants, chose qu’ils n’avaient pas du tout réussi à faire jusqu’à ces dernières minutes. Sione Tau, le troisième ligne, est particulièrement en vue. Seulement son homologue Manu est précieux dans les rucks et arrache le ballon dans ses 22 mètres pour lancer comme « un frelon » Vaka qui déboule sur l’aile droite avant de commettre un en-avant dans les 22 mètres agenais. Biarritz est pénalisé sur la mêlée. Un énième placage haut sur Lucu, lui permettra des 28 mètres décalés, d’aggraver le score (13-0, 29e). Les visiteurs sortent la tête de l’eau définitivement dès la 33e ou Tilsley se met en évidence en faisant parler sa vitesse dans l’axe pour servir son deuxième centre Fouyssac qui entre dans les 22 mètres et après une succession de temps de jeu, la pénalité est donnée à Francis qui porte le score à (13-3, 37e) des 24 mètres légèrement décalés.

Dans une copie conforme de la première mi-temps, le jeu d’avants biarrot fait souffrir les agenais avec un essai de Soqueta qui s’échappe et qui marque son doublé dès l’entame (20-3, 43e). Un changement de charnière côté visiteurs est bénéfique, Abadie, le demi de mêlée marque l’essai en force à 5 mètres alors que les biarrots n’étaient pas attentifs (20-10, 49e). On dénombre un nombre important de contest, de coups de pied longs d’occupation du terrain. Enfin, un échange de « marrons » entre Singer (pourtant impeccable dans le combat et dans les airs) et Mchelidze et les spectateurs se réchauffent et voient du rouge. La perte du vaillant biarrot vaudra aux locaux de se faire punir 5 ou 6 fois d’affilée en mêlée avant que M. Baqué, l’arbitre prenne ses responsabilités et accorde l’essai de pénalité (20-17, 80e+1). On se demande même si un coup de sifflet plus rapide aurait pu donner une dernière balle de match aux lot et garonnais. Il n’empêche que les belles intentions de jeu au large baissent d’intensité pour laisser place à des phases de jeu plus tactiques : des renvois, des mauls, des mêlées. A cela, les biarrots ont été courageux et le leader habituellement si conquérant s’est réveillé tardivement. Au BO maintenant, de répondre à l’émotion par l’ambition et de regarder vers le haut sans peur.

Les hommes du match

Biarritz

Jean-Baptiste Singer (avant le carton rouge) : +++
Némia Soqueta : ++
Adriu Delai : ++
Felipe Manu : ++

Agen

Sione Tau : +++
Paul Abadie : ++
George Tilsley : +

Secteurs de jeu

Mauls biarrots : +++
Mêlée agenaise : +++

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s