« Les îliens joyeux » portent le B.O vers un nouveau succès à domicile

RUGBY. Pro D2. Après un « non-match » à Carcassonne, le Biarritz Olympique recevait ce vendredi (20h), le Sporting Club Albigeois, en lutte pour le maintien. Profitant de quelques erreurs stratégiques des visiteurs, ils décrochent le bonus offensif avec 5 essais par un score sans appel (38-9). Le plein de points donc dans la besace des locaux avant un déplacement à Perpignan dès Jeudi et une réception d’Oyonnax le 6 avril. Il faudra y croire, il faudra lutter âprement jusqu’à la fin de la saison.
delai

Le centre-ailier Adriu Delai porte le Biarritz-Olympique grâce à son efficacité

Le film de la rencontre

20h-11°C, nuit claireYohan Le Bourhis donne le coup d’envoi et Loic Le Gal, l’arrière visiteur marque un arrêt de volée mais ne trouve pas de touche, ce qui permet aux Biarrots d’enclencher la relance et de marquer dès la 2e par le deuxième centre Adriu Delai en bout de ligne. Vaka a-t-il mis le pied en touche le long de la ligne des 22 départ de l’action ? (5-0, 7-0 transformé par Lucu des 24 mètres décalés). Albi est ambitieux et veut avancer par le biais d’une touche dans les 22, Jean-Baptiste Singer, le deuxième ligne biarrot s’infiltre dans l’axe du maul et le désaxe, pourtant les visiteurs obtiennent une pénalité à la 10e des 22 mètres dans l’axe (Bisman , 7-3)

Entre la 12e et la 16e, de part et d’autre, le jeu peut difficilement se mettre en place à cause d’une somme d’en-avant. Pourtant, là encore en bout de ligne, Robinson Caire marque (12-3, 14-3 des 23 mètres par Lucu) tout est parti d’une belle inspiration de Le Bourhis au contact pour son deuxième ligne Jean Sousa. Les visiteurs mettent à mal la défense des biarrots et marque 3 points de plus (Bisman, 14-6, 28e) mais ils seront coupables d’un hors-jeu (17-6, 32e, pénalité par Lucu). L’arrière Le Gal provoquera une suée dans la défense biarrote pendant 30 mètres depuis son camp mais il n’a pas poursuivi au pied, c’est une occasion manquée !

Il y a beaucoup de turnovers, les Albigeois pourront regretter longtemps de ne pas avoir pu franchir concrètement malgré leurs tentatives. L’ailier gauche Conrad Marais par exemple (ex-UBB) aura joué de son physique mais frisera la blessure au genou, il a été bien enfermé par la défense locale. La troisième ligne albigeoise a été particulièrement active mais bien seule pour stopper les ambitions du Biarritz Olympique.

Hommes de la première mi-temps

++ : Nabou ; Singer, Delai ; Faleafa ; Quercy ; Tavalea

+ : Lucu ; Le Bourhis

En deuxième période, les jaune et noir reviennent avec de meilleures intentions et l’impulsion vient de Romain Barthelemy (premier centre et buteur). Le score est porté à 17-9 (41e). La première pénalité en mêlée pour eux intervient à 50e, pendant deux minutes, ils gardent le ballon, et un maintien en l’air de Russlan Boukerou, le deuxième ligne ne permet pas de la poursuivre… Encore une occasion manquée. Les Biarrots reviennent à des « classiques », le jeu au près avec un essai de Manu (22-9, puis 24-9 par Lucu), Delai marquera son doublé (29-9, puis 31-9 par Lucu) et Sikeli Nabou parachèvera la bonne partie de son équipe (38-9, 79e).

Il faudra être encore plus incisif en terre catalane, où l’USAP n’a pas pris de points à Dax (24-18) et attend donc les Basques de pied ferme. Le rêve est toujours permis d’accrocher les phases finales, à eux de rester sérieux (3e, 68 points à 7 points du leader Oyonnax).

Les faits du match : Joe Vakacegu, le centre-joker engagé par Biarritz a été pour la première fois titularisé. Tranchant au centre du terrain avec Delai, il a fait avancer son équipe. S’il prend encore plus ses marques, il peut être la révélation de cette fin de saison.

Cette partie est une synthèse des essais marqués et de l’efficacité des « îliens joyeux » de Biarritz depuis le début de la saison. Adriu Delai marque un doublé, Nabou est remarquable en touche et en attaque (percussions) comme Felipe Manu.

Hommes de la deuxième mi-temps

++ :  Delai , Nabou

+ : Barthelemy , Lucu

David Roumieu : « Les îliens ont toujours le sourire même loin de chez eux, quand ils sont en forme, ils nous portent, personne ne peut les arrêter »

1. Loic Le Gal (arrière Albi) ; 2. Ximun Lucu (arrière Biarritz) ; 3. Julien Guiard (Staff Albi) ; 4. David Roumieu (Talonneur Biarritz)

Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Advertisements

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s