La gazette du BOPB Rugby

Les souliers bien vernis du BO

RUGBY. Pro D2. Ce vendredi 18 août symbolise, le premier match de la saison de Pro D2 au stade Aguiléra de Biarritz face à Mont-de-Marsan. Une victoire longue à se confirmer mais ô combien importante (24-15).

Hommage
Hommage aux victimes des attaques de Barcelone et Cambrils (Crédits : Pierre-Alexandre Carré/ cultureSPORT)

A 20h30. Dès le coup d’envoi, Biarritz a de l’envie mais a besoin de quelques réglages notamment en touche. La mêlée, elle, résiste bien. La vitesse des trois-quarts locaux poussera les montois a un premier placage haut sur Adriu Delai (11). Pierre Bernard (ex-Toulon) manquera sa première pénalité des 50m. Ce que l’on peut dire c’est que les landais font le dos rond pendant 18e. Matthew James, l’ouvreur visiteur sera précieux pour dégager son équipe… mais le virevoltant Viudes (arrière) sera souvent a la relance offrant des solutions de contre !

coup d'envoi
Le coup d’envoi montois par Matthew James (Crédits : Pierre-Alexandre Carré/cultureSPORT)

Bernard ouvre le score d’un drop (3-0) dans les 22m et il ne cessera de prendre le jeu a son compte ensuite. L’indiscipline immédiate de Thomas Synaeghel qui percute un joueur à peine le renvoi effectué, permet aux visiteurs d’égaliser (3-3, 19e).

Le canonnier local utilise ou sur-utilise les chandelles pour mettre sous pression l’arrière Montois Paul Couet-Lannes (ex-Biarritz) qui se retrouvera, malheureusement, rapidement essoré d’un tel travail en sortant à la 36e. Le dynamisme de Gimenez puis du jeune Viudes est intéressant… le long de la ligne à droite a quelques mètres de l’en-but, il faut un sauvetage de l’expérimenté Timoci Matanavou pour éviter l’essai.

Biarritz, à 20m, porte le score à 6-3 (24e). Mont-de-Marsan souffre toujours et rend les ballons, le centre Danre Gerber utilise sa longueur de pied pour soulager son 10 et son arrière entrant, Azpiazu. 34e, Yohann Artru met le feu dans la défense sur trente mètres avant de se le mettre, deux minutes plus tard dans son camp alors que la défense landaise était bien présente, John Astle (4), le coffre bien. Ces intentions sont bonnes mais pas si incisives… Bernard, des trente-cinq mètres, augmente le score (9-3, 40e).

Hommes de la première mi-temps

++ : Viudes, Bernard / + : Gimenez, Becognee, Astle.

La sortie sur blessure (hanches-côtes) de leur valeur sûre, le demi de mêlée Maxime Lucu, pouvait leur donner des maux de tête irréversibles pourtant c’est le même Bernard, qui répète ses gammes et met en confiance son équipe. Après avoir puni Couet-Lannes avec ses chandelles et ses coups de pieds dosés dans le coin droit des vingt-deux, il s’essaye dès la 42e, aux diagonales… Artru manque de peu l’essai mais l’arbitre revient au hors-jeu. (12-3). Une faute brutale du talonneur Elvis Levi sur Becognee récoltera un rouge, dès lors le match devient plus décousu. Alors qu’il n’avait pas réussi sa pénalité des 50, « Pierrot » la passe des 48 avec l’aide du poteau droit (15-3, 48e).

Trois minutes plus tard, il sauvera une touche en volleyant le ballon à la va-vite. Le public a la fois colérique (huant la décision du carton rouge) et joyeux (des vivas ininterrompus) avait sans doute un peu oublié qu’en face, il y avait un adversaire. L’ailier droit Wakaya, au sortir d’un regroupement, le long de la ligne côté gauche marque l’essai (15-10, 55e). Un drop de Bernard redonne de l’air (18-10, 58e). En deux minutes (par son troisième drop) puis par une dernière pénalité, il scellera le score des siens (24-10). Le baroud d’honneur des montois viendra de l’emblématique capitaine Julien Tastet (8) (80’) quasiment de la même manière que son ailier mais cette fois, en s’extirpant d’une dernière mêlée (24-15).

Vous l’aurez compris, il a mis dix-sept minutes à prendre ses marques, pour ensuite prouver ses capacités passant les vingt-quatre points de son équipe. Pierre Bernard est à suivre. Pourtant, le prétendant landais, régulièrement invité dans les phases finales, a été présent pour contrer les ballons en touche et à la marque avec deux essais.

Enfin, l’enjeu est aussi beau que grand avec un futur déplacement à Carcassonne, jeudi prochain. Prudence aussi, tant l’humiliation subie face au promu Massy (10-49) inclura un sursaut d’orgueil impératif pour les audois. La saison est lancée !

Homme de la seconde mi-temps

+++  : Bernard

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

0 comments on “Les souliers bien vernis du BO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :