Handball Interviews Les jeunes pousses du sport

Albane Frachon : « Essayer de se faire repérer »

Jeune pousse du handball basque, l’ailière formée à Cambo-les-Bains joue cette saison pour la nouvelle entente Côte Basque HB en N2. Également pensionnaire du pôle espoir de Talence, elle s’apprête à disputer les interpôles qui se dérouleront du 31 janvier au 4 février à Bourg-de-Péage, dans la Drôme.

cultureSPORT : Si on te demandait de définir les interpôles, que dirais-tu à un novice ?

Albane Frachon : C’est une compétition qui regroupe l’ensemble des pôles espoir de France (NDLR : 14 au total qui rassemblent les 224 meilleures joueuses des générations 2002-2004). Cette épreuve permet aussi un recrutement. En effet, on y retrouve les recruteurs et entraîneurs de centres de formation mais aussi des équipes de France. L’idée est d’y faire le meilleur résultat possible collectivement et individuellement afin de se faire repérer.

Crédit photo : Romain Rougier/pôle espoir de Talence.

cultureSPORT : Quels sont les objectifs de ton pôle cette année ?

Albane Frachon : Sachant que l’an passé les résultats n’étaient pas fameux, nous souhaitons faire nettement mieux en 2020. L’équipe de cette année est plutôt soudée, avec de bonnes qualités individuelles et collectives (vitesse, duels). L’ambiance est bonne.

cultureSPORT : Comment vous êtes-vous préparées en vue de cette échéance ?

Albane Frachon : Avant les vacances de Noël, on a effectué un stage de préparation durant lequel nous nous sommes entraînées tous les jours, avec un travail complémentaire de prépa mentale collective. Nous avons également affronté la N1 de Moncoutant ainsi que les équipes de D2 de Celles-sur-Belle et d’Aunis. La semaine dernière, on a fait une semaine classique. Certains contenus d’entraînement étaient plus tournés vers le collectif (enclenchements, etc). Le mercredi soir, nous avons joué contre la D2 de Bègles puis débriefé le match en vidéo le lendemain matin.

Crédit photo : Romain Rougier/pôle espoir de Talence.

Cette semaine, nous avons revus les acquis aux entraînements (enclenchements, etc). Aujourd’hui (NDLR : mercredi 29 janvier), nous avons déterminé nos différents rôles en vue de la compétition. J’en ai profité pour demander au préparateur mental si on pouvait se voir afin de faire un point. Nous avons parlé de la gestion des matchs, de la frustration… D’un point de vue collectif, la prépa mentale nous permet, à travers différents exercices, de mieux nous connaître, de mieux de communiquer, de savoir comment réagir vis-à-vis de certaines personnes mais aussi de savoir quel comportement adopter sur le terrain et quels messages à faire passer aux joueuses et coachs.

cultureSPORT : Après une année en N1 avec Anglet-Biarritz l’an passé, tu joues au sein de la nouvelle entente Côte Basque HB en N2 cette saison. Quel bilan tires-tu de cette première partie de championnat ?

Albane Frachon : Depuis début août, il règne une très bonne ambiance. Notre exigence commune nous a permis de performer et d’évoluer ensemble. Après la saison que nous avons vécue l’an passé (NDLR : Anglet-Biarritz et l’Aviron Bayonnais ont terminé la saison avec deux victoires), nous avions toutes la détermination et l’envie de gagner…

cultureSPORT : Vous avez terminé la phase aller invaincues (11 succès en autant de matchs). L’entame de la seconde partie de saison a toutefois été poussive contre Tardets…

Effectivement, nous avons été menées à l’issue de la première mi-temps. Cela a été dû au rythme imposé par Tardets ainsi qu’à nos nombreuses pertes de balles. On relèvera les très bonnes défenses des deux équipes avec un score ridicule de 7-8 à la mi-temps. En seconde période, nous avons su nous relever et montrer notre vrai jeu. Cela nous a permis de passer un 16-4.

L’équipe du pôle espoir de Talence

Les joueuses : Emma Seddiki (2002), Phellys Kibuey, Albane Frachon, Julie Abadie, Nahia Malharin, Maelle Caillaud, Zaliata Mlamali, Elise Gaillard, Eva Rayneau, Andréa Maubon (2003), Alix Tignon, Maeva Dagbert, Ylana Richard, Laida Erguy (2004), Louane Texier, Lina Colinot (2005).

Le staff technique : Lucie Bruxelles, Béatrice Delburg, Françoise Nicole.

Crédit photo : pôle espoir de Talence.

Le programme

Poule 1 : Auvergne-Rhône Alpes, Centre-Val de Loire, Grand Est, Normandie, Occitanie, Provence-Alpes Côte d’Azur, Corse, Réunion.
Poule 2 : Antilles/Guyane, Bourgogne-Franche Comté, Bretagne, Hauts-de-France, Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire.

Vendredi 31 janvier / 17h30-18h40 : Nouvelle-Aquitaine – Bourgogne Franche-Comté
Samedi 1er février / 11h20-12h30 : Nouvelle-Aquitaine – Pays de la Loire, 18h40-19h50 : Antilles/Guyane – Nouvelle-Aquitaine
Dimanche 2 février / 10h10-11h20 : Bretagne – Nouvelle-Aquitaine
Lundi 3 février / 9h-10h10 : Hauts-de-France – Nouvelle-Aquitaine, 11h20-12h30 : Bourgogne-Franche Comté – Nouvelle-Aquitaine, 14h-15h10 : Nouvelle-Aquitaine – Île-de-France
Mardi 4 février / 9h30 : places 13-14, 10h40 : places 11-12, 13h20 : places 9-10, 14h30 : places 7-8, 15h40 : places 5-6, 16h50 : places 3-4, 18h : finale

Le programme intégral

Recueilli par Nicolas Gréno (@nicolasgreno). Crédit photo de la une : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

1 comment on “Albane Frachon : « Essayer de se faire repérer »

  1. Ping : Les Interpôles, "une belle expérience"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :