Basket Sport féminin

Anglet Côte Basque Basket : Confidences de meneuses confinées

Tout au long de cette saison 2019-2020, Baptiste Ibarlosa, le coach de l’Anglet Côte Basque Basket a pu compter sur la présence de deux meneuses Léonore Duchez et Rose Petit pour prendre les rênes de son équipe. Cette possibilité a d’autant plus été un avantage que ce sont deux joueuses aux profils assez distincts : Léonore Duchez est là pour amener toute son expérience tandis que Rose Petit permet à Anglet d’adopter un style de jeu plus agressif. Les deux meneuses font ici à la fois un bilan de leurs saisons et racontent leurs quotidiens actuels.


cultureSPORT : Après plus de deux semaines de confinement en France, comment allez-vous ?

Léonore Duchez : Tout va bien en ce qui me concerne même si cela commence à devenir un peu long. Je regrette un peu de ne pas pouvoir passer du temps à l’extérieur de mon domicile. Toutefois, je relativise ma situation personnelle en voyant toutes ces personnes qui souffrent.

Rose Petit : Pour le moment, j’arrive assez bien à gérer cette situation exceptionnelle et prends mon mal en patience avec le reste de ma famille. Le fait de continuer à étudier me permet de garder un certain rythme de vie.

Léonore Duchez. Crédit photo : Artizar Photo.

cultureSPORT : À quoi ressemblent vos journées durant cette période de confinement ?

Léonore Duchez : Mes journées de confinement débutent toutes par une séance de sport avec la réalisation d’un circuit sur mon balcon. Comme je suis diététicienne, je suis encore mes patients à distance et propose des recettes tous les jours sur mon réseau pro @diet_et_forme ce qui me fait passer pas mal de temps dans ma cuisine ! Mais je profite de cette situation pour effectuer des choses que je faisais peu ou pas auparavant comme du yoga, de la guitare et de la lecture. Je passe également du temps avec mes proches, via des appels vidéos.

Rose Petit : Je commence ma journée avec un vrai petit-déjeuner, chose que je n’ai pas vraiment la possibilité de faire dans la vie habituelle. Ensuite, je passe du temps à effectuer les nombreux travaux que m’envoient mes différents professeurs (NDLR : Rose Petit est actuellement en Terminale) mais aussi à jouer de la guitare. Enfin, j’achève mes journées par une séance de sport (course à pied ou basket) en m’inspirant de celles que nous a proposées notre préparateur physique.

« J’ai ressenti un grand vide »

Léonore Duchez

cultureSPORT : Alors que l’ACBB était en tête du championnat de Nationale 2, la Fédération Française de Basket-ball a décidé de mettre un terme à la saison. Comment avez-vous vécu cet arrêt brutal ? Est-ce que vous l’envisagiez ?

Léonore Duchez : Je ne vais pas mentir : cela a été un véritable choc que cette saison s’achève ainsi, à l’issue un entraînement classique. Lorsque le communiqué de la Fédération est tombé, j’ai ressenti un grand vide. Même si on s’attendait à ce que cette décision soit prise, on avait tout de même un petit espoir que la saison reparte.

Rose Petit : En ce qui me concerne, au début de l’épidémie, je m’attendais réellement à ce que la saison reprenne mais au fil du temps, je me suis faite à l’idée que le championnat ne reprendrait visiblement pas son cours. Cela a été assez dur d’apprendre que cela s’achèverait par une fin de saison blanche.

Rose Petit. Crédit photo : Artizar Photo.

cultureSPORT : Néanmoins, quel bilan tirez-vous de cette fabuleuse saison pour l’ACBB ?

Léonore Duchez : Cette première saison au sein de l’Anglet Côte Basque Basket – même si elle a été trop courte (rires) – a vraiment été une véritable réussite tant j’ai été bien accueillie par l’ensemble du groupe et du club en général. Je ressens néanmoins un véritable goût d’inachevé car je sentais que quelque chose de solide s’était formé au cours de notre seconde partie de saison (NDLR : 100% de victoires sur la phase retour). Il m’a fallu un temps d’adaptation en début de saison car Baptiste proposait un style de jeu assez différent de ce que j’ai pu voir mais une fois la dynamique trouvée ce fut un réel plaisir !

Rose Petit : Pour ce qui est de ma saison avec l’équipe senior, après un début assez compliqué, tout le monde a peu à peu réussi à prendre sa place dans l’équipe. Ensuite, à partir du mois de décembre, grâce à une superbe condition physique collective, nous avons su dominer tous nos adversaires et grimper tout en haut du classement. Je retiens surtout de cette saison une équipe très homogène et soudée. Aussi, j’ai également participé à la première partie de saison de l’équipe U18, au cours de laquelle nous avons su enchaîner les bonnes performances. Au-delà d’aider mes coéquipières sur le plan sportif, je les conseille également sur la vie de tous les jours. Je tiens un peu un « rôle de maman » (sic).

« Nous ne voulons surtout pas rester sur ce goût d’inachevé. »

Rose Petit

cultureSPORT : Quel dernier message avez-vous à faire passer aux supporters d’Anglet ?

Léonore Duchez : Je les remercie très chaleureusement de nous avoir accompagnés tout au long de la saison que ce soit pour les matchs à domicile ou pour plusieurs rencontres à l’extérieur. Je tiens à leur assurer que ce n’est que partie remise : nous reviendrons encore plus fortes la saison prochaine avec en point de mire, le défi d’accrocher les playoffs.

Rose Petit : J’espère de tout cœur qu’ils continueront à être aussi nombreux dans les gradins. Je les remercie pour leur engagement. J’aimerais également leur dire que leurs encouragements nous aident à nous surpasser et à ne jamais rien lâcher. Nous n’avons pas encore défini nos objectifs pour la prochaine saison mais nous ne voulons surtout pas rester sur ce goût d’inachevé.


En quelques mots…

Un avis global sur la saison ?

Léonore Duchez : Intense, on a connu à la fois quelques galères mais aussi beaucoup de bons moments. Ce fut un yo-yo sentimental (sic).

Rose Petit : Enrichissante, nous avons évolué ensemble et sommes parvenues à aller de l’avant et ce tout au long de la saison.

Le meilleur moment de la saison ?

Léonore Duchez et Rose Petit : La victoire face à l’Élan Chalossais (48-40) pour le compte de la 17e journée.

Le moment le plus difficile de la saison ?

Léonore Duchez : Notre défaite face à Basket Landes (52-59).

Rose Petit : Notre revers contre Nantes (71-46).

L’ambiance dans l’équipe ?

Léonore Duchez : Il règne dans l’équipe une atmosphère très festive. Nous nous entendons toutes très bien. Tâchons de nous retrouver le plus possible.

Rose Petit : Elle est vraiment exceptionnelle ; nous sommes très solidaires et partageons beaucoup de choses ensemble.

Propos recueillis par Bixente Gorostegui (@GorosteguiB). Crédit photo de la une : Artizar Photo.

0 comments on “Anglet Côte Basque Basket : Confidences de meneuses confinées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :