Publicités
Aviron Bayonnais Rugby

Alex Duran, la voix de Jean-Dauger

C’est une voix familière aux supporters Ciel et Blanc. Sans elle, les matchs de l’Aviron Bayonnais n’auraient certainement pas la même saveur. Indispensable mais méconnu, le speaker participe pleinement de la réussite d’une rencontre sportive. Rencontre avec Alex Duran, la voix du stade Jean-Dauger depuis la saison 2019.

C’est lors de la rencontre amicale entre le Stade Français Paris et l’Aviron Bayonnais, le samedi 2 août dernier, qu’Alex Duran, né tout près de la pelouse de Jean-Dauger, a pour la première fois enfilé le costume de speaker. Des débuts au micro qu’il confesse « assez mouvementés ». Il s’explique : « ayant oublié mon accréditation, j’avais tout d’abord dû patienter dans la file d’entrée destinée aux supporters… Ensuite, lors de la rencontre avec l’équipe technique, je sentais que tout ne tournait pas rond, et pour cause ! Ce match lançait la saison et la sonorisation ainsi que le micro ne fonctionnaient pas. Tout cela me rajouta énormément de stress ! Je regardais l’heure en permanence et n’attendais qu’une chose le coup d’envoi. Heureusement, hormis ces incidents d’avant-match, tout s’est finalement bien déroulé. »

Un rêve devenu réalité

Pour cet ancien animateur, commenter les matchs de son équipe de coeur, longtemps un rêve, est devenue une évidence quand il a eu vent que la fonction se libérait. Alex Duran a donc sauté immédiatement sur l’occasion, adoubé par une performance passée lors d’un jeu concours « Speaker d’un match », qu’il avait remporté lors de la saison 2017-2018. Suite à cette belle impression, il était en effet resté en contact avec le club. Néanmoins, rien ne le destinait à occuper cette fonction si convoitée – et périlleuse – de speaker de l’Aviron Bayonnais : « je n’ai suivi aucune formation et donc appris sur le tas. Mais, j’ai toujours été à l’aise à l’oral et surtout suiveur assidu de l’Aviron Bayonnais, étant abonné depuis seize ans ».

Jean-Dauger, c’est la deuxième maison des Bayonnais. Je me rends compte de la chance que j’ai d’en être la voix.

Alex Duran

Pour sa première année en tant que speaker, Alex Duran partage, pour les matchs de Top 14, le micro avec Arnaud Saubiette : « Arnaud s’occupe principalement de l’animation d’avant-match, de la mi-temps et des annonces publicitaires tandis que pour ma part, je me consacre davantage au déroulement du match comme l’annonce des compositions d’équipes, les évolutions du score, les remplacements… Une vraie complicité s’est créée entre nous deux autant dans le contexte rugbystique que dans la vie courante ». Quant à la fin de saison précipitée, elle le laisse forcément sur sa faim : « je trouve dommage que la saison risque de s’arrêter; toutefois, nous n’avons rien à nous reprocher », analyse le speaker de l’Aviron Bayonnais.

Speaker, un travail d’équipe

Accompagné par le service de communication, des équipes techniques et de l’incontournable Pottoka, le speaker et les autres chevilles ouvrières de l’animation se réunissent plusieurs fois avant chaque rencontre pour tout préparer. Il s’agit à chacun d’entre eux, à commencer par Alex Duran, de veiller à se renouveler afin d’exercer au mieux ce « métier de l’ombre« , qui porte énormément de responsabilités. « Nous avons un fil conducteur que l’on doit suivre à la lettre et, micro en main, nous n’avons pas le droit à l’erreur ».

Souvent qualifié de meilleur public de France, les supporters bayonnais sont en effervescence. Crédit Photo : page Facebook de l’Aviron Bayonnais rugby.

Quant au seizième homme bayonnais, Alex Duran considère les supporters présents à Jean-Dauger comme « un public très spécial, doté d’une ferveur assez exceptionnelle dans cette enceinte que je considère comme un chaudron ». Une ferveur qui ne faiblit pas notamment grâce à la Peña Baiona, l’hymne de l’Aviron Bayonnais, qui raisonne avant le début des rencontres. « C’est toujours un moment spécial qui me procure à chaque fois des frissons », livre le speaker.

Arrivé dans le club sur « la pointe des pieds », comme il le prétend avec modestie, Alex Duran « touche du bois et espère être présent, la saison prochaine. Jean-Dauger, c’est la deuxième maison des Bayonnais et je me rends compte de la chance que j’ai d’en être la voix », conclut cette voix familière à tant de locaux.

En quelques mots…

Quel est votre meilleur souvenir de match en tant que speaker ?

Alex Duran : Ma première rencontre de Top 14 qui a opposé Bayonne à Clermont. Ce lancement dans le grand bain fut une sensation indescriptible.

Vous inspirez-vous d’autres speakers ?

Alex Duran : J’observe la façon dont les speakers de Top 14 animent les matchs mais je cherche à me différencier par rapport à mes alter ego.

Crédit photo : page Facebook de l’Aviron Bayonnais rugby.

Comment tâchez-vous de rester objectif lorsque vous animez les matchs ?

Alex Duran : Dans ce métier, il est difficile d’être totalement neutre. À l’instar de mes collègues, il m’arrive de changer d’intonation en fonction de l’équipe qui inscrit des points, pour faire vivre le match du côté bayonnais et lever la foule. Dans tous les stades c’est cependant identique : l’équipe à domicile part avec cet avantage-là !

Propos recueillis par Bixente Gorostegui (@GorosteguiB). Crédit photo de la une : compte Instagram d’Alex Duran.

Publicités

0 comments on “Alex Duran, la voix de Jean-Dauger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :