Football Initiatives

Le Variétés Club de France à Bayonne : des étoiles plein les yeux

Ce mercredi 16 octobre, les champions du monde 1998 ont assuré le spectacle à Jean-Dauger, à l’occasion d’un match de charité voulu par Didier Deschamps. Organisée par son ancien club, l’Aviron Bayonnais, cette rencontre a permis au Variétés Club de France de récolter près de 20 000 euros de dons, répartis entre trois associations.

Une rencontre du Variétés Club de France s’apparente à un match de tous les possibles. Voir Alain Giresse multiplier les allers-retours sur le terrain pendant toute une mi-temps et ce malgré ses 67 ans ? C’est possible. Contempler Yannick Noah, absent depuis 2012, hériter du brassard de capitaine, faire le show et marquer grâce à la superbe ouverture de Didier Deschamps dans la profondeur et la passe décisive de Robert Pires ? C’est possible. Assister au remplacement de la légendaire « Dèche » par un rappeur (Jok’air en l’occurrence) à cinq minutes du terme ? C’est possible. Distinguer au loin, depuis les tribunes, la grande carcasse de Yannick Bru, ancien international du XV de France, courir derrière un ballon rond ? C’est possible.

Crédit photo : Gwladys Duteil

Découvrir Jean-Dauger transformé en stade de foot ? C’est également possible, puisque les poteaux de rugby ont été mis de côté jusqu’au prochain derby entre Anglet et Saint-Jean-de-Luz, ce vendredi, en Fédérale 1. En réalité, certains anciens de l’ABFC avaient déjà foulé le pré de la mythique enceinte des Bleu et Blanc. A l’instar de Philippe Lalanne, Marc Estrade ou Jérôme Lestage, Michel Bidegain avait pris part au duel face à l’Olympique Lyonnais en janvier 2007, lors des trente-deuxièmes de finale de coupe de France. L’ancien milieu avait même réussi l’exploit d’égaliser en inscrivant un but splendide contre le tenant du titre en Ligue 1. En plus des vétérans, les présidents de l’Aviron Bayonnais Lausseni Sangaré (foot) et Philippe Tayeb (rugby) ont également chaussé les crampons. Membres de l’AS Bayonne, demi-finaliste d’Élite 1 féminine de rugby l’an dernier, Lauriane Lissar et Pauline Bourdon étaient les deux seules femmes de la rencontre.

Didier Deschamps, star à domicile

Toutes deux ont eu pour adversaires des champions du monde 1998. Bixente Lizarazu et Fabien Barthez – qui n’était pas dans les buts – ont fini par céder leur place à la « jeune génération » du Variétés composée de Clément Chantôme, Frédéric Piquionne, Sydney Govou ou Steve Savidan. Le quatuor a su dynamiter la seconde période et assurer la victoire au VCF (4-1), pour son 2348e match, sous les yeux du grand manitou Jacques Vendroux, présent au bord du terrain avec son fils Baptiste. Ce dernier avait réuni pour l’occasion une grande partie de l’équipe de beIN Sports. Samuel Ollivier, Rémy Reverchon étaient là en tant que spectateurs, Xavier Domergue assurait les commentaires, Anne-Laure Bonnet réalisait les interviews tandis que Benoit Cheyrou, Smaïl Bouabdellah et Omar da Fonseca étaient inscrits sur la feuille de match. Le consultant argentin, à la bonne humeur contagieuse, a enchaîné les selfies sur la piste d’athlétisme avec une facilité déconcertante.

Crédit photo : Gwladys Duteil

Avant et après la rencontre, la pléiade de stars s’est frottée à l’exercice des autographes et à la pose ou pause photos (c’est selon). Le local de l’étape, Didier Deschamps a forcément été le plus sollicité. Le sélectionneur des Bleus n’avait même pas terminé son interview sur beIN qu’il a été emporté par la foule qui n’a pas hésité à escalader la main courante lorsque le coup de sifflet final a retenti. Des passionnés n’ont pas hésité à faire la queue devant la billetterie dès 17h30. En tout, ils étaient presque 9 000 à avoir assisté à ce match de charité.

« L’intouchable a été touché »

Parce que oui, avant d’être un événement rassemblant la crème du foot tricolore, cette rencontre du Variété Club de France a surtout donné l’occasion à des enfants malades de pouvoir s’échapper du milieu hospitalier en se rendant au stade et d’approcher quelques-unes de leurs idoles. En plus de cette véritable bouffée d’oxygène, 20 000 euros ont été reversés aux associations choisies par le VCF. Parmi elles, Haur Eri, dont la vocation est d’égayer le quotidien des petiots du service de pédiatrie de l’hôpital de Bayonne. « Personnellement ça me fait plein de choses, concède Christophe Daupes, le président. C’est une concrétisation énorme. Les « petitous » ont pu se régaler et ont pu toucher du doigt des stars que l’on voit d’habitude à la télé. » 

Fiche technique

Aviron Bayonnais 1
Variétés Club de France 4

Lieu Bayonne (stade Jean-Dauger). Spectateurs 9 000 environ. Mi-temps 1-1. Arbitre Jérémie Stinat.

Buts Lestage (20e) pour l’Aviron Bayonnais ; Noah (14e), Govou (53e), Piquionne (64e, 67e) pour le Variétés Club de France.

Variétés Club de France
L’équipe : Huard – Karembeu, Blanc, Beye – Lizarazu, Deschamps, Giresse, Barthez, Pires – Noah (cap.), Anderson. Entrés en jeu : Cheyrou, Jok’Air, Govou, Piquionne, Bouabdellah, Rocheteau, Féret, Chantôme, Savidan, da Fonseca, Magniez.

Aviron Bayonnais
L’équipe : Lovergne – Grenet, P. Lalanne, Bru, Fauconnier – J. Lalanne, Bidegain, Tayeb – Archidoit – Bourdon, Benmergui. Entrés en jeu : Duhour, Lestage, Estrade, Lancien, Merin, Camiade, Derguy, Barsacq, Cassouret, Caher, Sarriquet, Lissar, Sangaré.

Nicolas Gréno (@nicolasgreno), au stade Jean-Dauger de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

0 comments on “Le Variétés Club de France à Bayonne : des étoiles plein les yeux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :