Interviews Moto

Mike Di Meglio : « J’ai beaucoup appris en MotoE l’année dernière »

Entre l’endurance et la MotoE, son coeur balance. Actuellement, Mike Di Meglio n’a pas une, mais deux bécanes contraintes à l’immobilité : sa MotoE Energica et sa Honda EWC. Depuis le début de l’année 2020, elles n’ont pu faire que quelques kilomètres seulement. Fidèle à son ADN de pilote, le Toulousain brûle d’humer à nouveau l’essence et de sentir l’adrénaline couler dans ses veines.

Est-ce difficile de rester concentré lorsqu’on se prépare pour une saison sans en connaître le point de départ ?

Mike Di Meglio : Oui et non. Nous sommes des professionnels et nous avons l’habitude de toujours rester en forme et sur le qui-vive. Quand tu participes au championnat du monde d’Endurance, il faut vraiment posséder ces qualités. Dans cette discipline, tout peut tourner à 360 degrés très rapidement. C’est pour ça que je suis prêt à réagir au quart de tour.

Quelle bilan avez-vous tiré du premier test MotoE ?

Mike Di Meglio : Je mentirais si je disais que je suis très satisfait de mon résultat final parce que ce n’est pas le cas. Cependant, le test a été très positif. Il fallait reprendre contact et retrouver des sensations. On a eu trois jours de travail intense et nous avons testé beaucoup de choses qui nous aideront certainement pour l’avenir.

Quelles sont les différences entre les motos de 2019 et 2020 ?

Mike Di Meglio : Les principaux changements concernent les pneus, le châssis et le moteur. Michelin nous a permis d’évaluer de nouveaux pneus avec des évolutions intéressantes, bien que ce ne soit probablement pas la version définitive car ils prévoient de continuer à travailler sur une nouvelle option améliorée. Energica, en revanche, a fait évoluer le châssis et le moteur de la version 2019, évolutions qui vont dans le bon sens.

Durant cette période de confinement, Mike Di Meglio est obligé de ronger son frein. Crédit photo de la une : service de presse du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS.

Après ce premier test, comment voyez-vous la saison 2020 ? Quel pourrait être votre point fort ?

Mike Di Meglio : L’expérience. Outre le fait que ce sera la deuxième année que je roule et participe à des compétitions avec une MotoE, j’ai beaucoup appris l’année dernière. J’ai appris à gagner, à perdre, à revenir. Si en MotoGP il n’y a presque pas de place pour les erreurs, en MotoE, le « presque » disparaît complètement.

Ses statistiques en MotoE

  • Départs : 6 (premier GP : Allemagne 2019)
  • Victoires en GP : 1 (Autriche 2019)
  • 2es places : 0
  • 3es places : 1
  • Podiums : 2 (premier podium : Allemagne 2019)
  • Pôles : 1 (Autriche 2019)
  • Meilleur tour en course : 1 (Autriche 2019)

Communiqué de presse avec N. G. Crédit photo de la une : service de presse du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS.

0 comments on “Mike Di Meglio : « J’ai beaucoup appris en MotoE l’année dernière »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :