Handball Sport féminin

Côte Basque Handball : Julia Zozaya et son « équipe soudée »

Après avoir uni les équipes fanions d’Anglet-Biarritz et de l’Aviron Bayonnais, l’entente Côte Basque Handball a rempli son principal objectif pour sa toute première année d’existence : celui de monter en Nationale 1 féminine. Motivées par la participation à une potentielle finale de N2 en Martinique et déterminées à remporter leurs vingt-deux matchs de championnat, les Labourdines ont vu leur dynamique être brusquement stoppé par la pandémie de Coronavirus. Même si le Covid-19 a précipité la fin de leur aventure, les joueuses de Mickaël Moreno se contentent de leur accession en élite amateur la saison prochaine.

Depuis près de trois semaines, nous leur donnons la parole. Aujourd’hui, interview de Julia Zozaya (gardienne). La prochaine fois, ce sera au tour de Sarah Alves (arrière et co-capitaine).


cultureSPORT : La Fédération Française de Handball a acté la fin des championnats amateurs il y a près de trois semaines. Au vu de la conjoncture actuelle, cela devenait inéluctable. Toutefois que penses-tu des aménagements pris par la FFHB (1) ?

Julia Zozaya : Certes, cela engendre quatre journées de plus, ce qui fait plus de matchs et de déplacements, mais à côté pas de Coupe de France. On aura moins de repos dans la saison, ça va peut-être se ressentir au niveau de la fatigue, mais aussi plus de chance pour atteindre nos objectifs l’an prochain.

La finale en Martinique était devenue un de nos objectifs…

Julia Zozaya

cultureSPORT : Cette montée en Nationale 1 a-t-elle un goût amer ?

Julia Zozaya : Elle n’a pas de goût amer dans le sens où c’était notre objectif et nous finissons invaincues. C’est juste dommage qu’on ne puisse pas disputer tous les matchs jusqu’au bout ainsi que la finale en Martinique, qui était devenue un de nos objectifs ! On se rattrapera à la fin du confinement (sourire).

cultureSPORT : Nous sommes entrés dans le deuxième mois de confinement. Comment le vis-tu, comment t’occupes-tu ?

Julia Zozaya : Je le vis plutôt bien car déjà je travaille. Cela remplit bien ma semaine. Quand je ne travaille pas, j’essaye d’organiser mon temps le mieux possible entre séances de sport, séries, films, jeux de société et appels aux copines !

Crédit photo : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

cultureSPORT : Quels rituels as-tu mis en place afin de garder un minimum la forme ?

Julia Zozaya : Je suis un programme de cardio et renforcement tous les jours. Je l’additionne, certains jours, avec un petit programme de renforcement sur une partie du corps en particulier. Je me garde le dimanche en jour de repos ! J’essaye d’aller courir aussi.

Cela reste un objectif de rester en forme.

Julia Zozaya

cultureSPORT : Le fait de te projeter sur la prochaine saison t’aide-t-il à rester motivée ?

Julia Zozaya : Oui, mais je n’ai pas trop de mal à me motiver. Je pense que c’est comme une habitude que j’ai prise et que je culpabiliserai si je ne faisais pas ma séance. Cela reste un objectif de rester en forme afin ne pas être hors de forme pour la reprise (rires).

En quelques mots…

Un avis global sur la saison ?

Julia Zozaya : Super saison ! Nous avons atteint les objectifs au niveau sportif mais nous avons surtout créé des liens forts entre nous. Et ça c’était important afin de pouvoir et vouloir avancer ensemble.

Julia Zozaya avant le coup d’envoi d’un match avec Emma Seddiki et Sarah Alves. Crédit photo : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

Le meilleur moment de la saison ?

Julia Zozaya : Difficile d’en trouver un. Ce sont tous les moments que nous avons passés ensemble !

Le moment le plus difficile de la saison ?

Julia Zozaya : Le fait d’être séparées en cette période de confinement et surtout les copines qui se sont blessées au cours de la saison…

L’ambiance dans l’équipe ?

Julia Zozaya : Elle est juste géniale : nous nous entendons toutes bien et nous retrouvons en dehors. On est une équipe soudée. C’était mieux que dans mes espérances. On ne savait pas trop à quoi s’attendre vu que c’était la première saison de l’entente. J’ai hâte de reprendre cette belle aventure avec elles !

Ses statistiques 2019-2020

Matchs joués : 15/16
Arrêts : 117
% par match : 13

(1) 14 équipes par poules l’an prochain, deux journées en plus donc plus de déplacements à prévoir, pas de Coupe de France.

Propos recueillis par Nicolas Gréno (@nicolasgreno). Crédit photo de la une : Rémy Giraudon/Côte Basque Handball.

0 comments on “Côte Basque Handball : Julia Zozaya et son « équipe soudée »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :