Ligue 1 : La liste des neuf (2/2)

A deux journées de la fin du championnat, Culture Sport s’intéresse à la lutte pour le maintien. Neuf équipes sont encore mathématiquement concernées. En deux épisodes et dans l’ordre du classement, présentation de ces clubs qui peuvent encore se retrouver en Ligue 2 l’année prochaine…

Richert ne peut pas tout arrêter

17ème : Sochaux, 36 points

Après avoir terminé européen l’année passée, le FCSM a raté sa saison. Le club navigue dans les bas fonds de Ligue 1 depuis le 18 décembre, et se retrouver au-dessus de la ligne de flottaison à cet instant du championnat est miraculeux. La défense totalement à l’Ouest de Sochaux explique cette situation. Le pire goal-average de la Ligue 1 (-23 à égalité avec Ajaccio) associé aux cinq défaites concédées avec au moins trois buts d’écart expriment bien le mal sochalien. Un défaut qu’il faudra modifier lors du voyage à Caen et la réception de l’OM. Deux rencontres pour assurer au club une soixante-cinquième saison en première division. Pour rappel c’est bien Sochaux qui détient le record d’années passées parmi l’élite. En cas de descente les Lionceaux auraient deux ans pour remonter avant de perdre ce statut au profit des Phocéens. Une motivation de plus pour vaincre Marseille ?

18ème : Brest, 35 points

Brest ne perd pas tant que ça : seulement 13 défaites, soit autant qu’Evian TG et Marseille, respectivement neuvième et dixième. Problème, Brest ne gagne pas souvent non plus. Avec dix-sept match nuls les Brestois ne sont pas loin du record absolu détenu par le Bordeaux de 2004/20005 (vingt matchs nuls). Six petites victoires constituent un ratio bien trop maigre pour pouvoir prétendre au maintien. La vente de Nolan Roux à Lille au mercato d’hiver n’est pas étranger au fait que Brest soit la plus mauvaise attaque du championnat avec vingt-neuf buts inscrits. Il y a donc beaucoup de vents contraires et une série en cours inquiétante :  trois défaites et deux nuls. Ajoutez à cela l’éviction d’Alex Dupont à quelques journées de la fin et vos envies et espoirs de voir le Stade Brestois se sauver diminuent pour de bon. Sauf coup de tonnerre contre Valenciennes ou Evian TG, Guingamp devrait accueillir un voisin breton à l’échelon inférieur…

On fait la moue à Dijon

19ème : Dijon, 35 points

Dijon est une équipe joueuse et n’a pas été ridicule pour sa première saison de son histoire en Ligue 1. Mais à force de trop vouloir jouer on se fait parfois piéger. Le promu est le club qui a le plus perdu : dix-neuf fois. Une atmosphère jugée sympathique avec un entraineur démonstratif comme Patrice Carteron mais malheureusement le DFCO est en mauvaise posture. Et malgré des talents comme Corgnet ou Kakuta l’équipe reste sur sept matchs sans victoires. Une série à stopper sous peine de redescendre sans négociation possible en Ligue 2. En guise de dessert ce sont deux équipes jouant l’Europe qui se profilent : Toulouse et Rennes. Ce menu ne doit pas donner grand appétit aux supporters mais toute la ville rêverait d’une seconde année au plus haut niveau…. L’entraineur dijonnais devra trouver une recette magique pour maintenir son club dans l’élite.

20ème : Auxerre : 34 points

C’est un monument du football français qui est en danger. Ce club cher à Guy Roux, auteur du doublé coupe-championnat en 1996 et qui jouait encore la Ligue des Champions en 2010/2011, est au bord du gouffre. La nomination de Jean-Guy Wallemme à la place d’Alain Fournier a légèrement changé la donne. Alors qu’on les pensait condamnés, les Auxerrois ont réagi par deux victoires contre Brest et Dijon. Malheureusement ils ont rechuté en perdant 4-2 contre Bordeaux. Avec Marseille et Montpellier comme adversaires pour clôturer la saison, le sauvetage s’annonce compliqué. Mais avec la meilleure attaque et le meilleur goal-average des neuf derniers (quarante-cinq buts et -7), l’espoir reste permis en Bourgogne. Pour un club présent dans l’élite depuis 1980, la descente serait un drame. Et à terme pour la petite ville de 40000 habitants ce serait synonyme de retour dans l’anonymat national…

Crédit photos : AFP

Laisser un commentaire