Paroles de Jeunes Reporters du Tour #7 : Anaïs

Ils sont jeunes, ils aiment le sport. Ils aiment aussi le Tour de France et le journalisme. Pendant trois semaines, ces Jeunes Reporters ont vécu dans la caravane de la Grande Boucle une expérience extraordinaire. Chaque jour, ils partaient à l’assaut des coureurs et des spectateurs présents sur le Tour pour alimenter leur journal, distribué au village départ. Un an plus tard (voire plus pour certains), ils ont accepté de revenir en arrière pour nous donner leurs sentiments sur cette belle aventure. Depuis, quelques Jeunes Reporters ont même rejoint notre rédaction ou écrit de temps en temps quelques articles.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Anaïs. Je vais sur mes 18 ans et je viens d’obtenir mon bac ES. Je suis savoyarde et vaccinée avec un rayon de vélo depuis toute petite.

Pourquoi avoir voulu participer à l’aventure des Jeunes Reporters du Tour ?
J’ai découvert les Jeunes Reporters en 2009. Passionnée de vélo mais aussi de journalisme, je trouvais que cette aventure serait parfaite pour savoir réellement ce que voulait dire  » être journaliste ». Les Jeunes Reporters de 2009 m’ont ainsi donné l’envie te tenter ma chance l’année d’après.

Les sélections, comment se sont-elles passées ?
Les sélections se sont faites en deux temps. Dans un premier temps, une pré-sélection qui nous permettaient d’obtenir notre place, avec 12 autres jeunes, à Paris. La première phase correspondait à l’écriture d’un article de 300 mots. J’ai choisi d’écrire sur l’organisation d’une course cycliste amateur car mon père était lui même organisateur de ce genre d’évènement et par conséquent, je connaissais le milieu.
A Paris, nous devions nous présenter avec deux photos et un objet. J’étais un peu stressée mais tout c’est bien passé. Nous devions par la suite faire une interview fictive avec les membres du jury. J’étais tombée sur Contador et je m’étais beaucoup amusée. Pour finir cette journée, nous avons tous écrit un article sur le centenaire des Pyrénées. Un exercice qui m’avait également beaucoup plu.

Que retiens-tu de cette expérience ?
Être Jeune Reporter sur le Tour est quelque chose de magique. Nous étions tous les petits chouchous de la salle de presse mais aussi des suiveurs en général. De plus, j’ai pu réellement voir ce que c’était que de faire des articles, d’interviewer des coureurs… Cette expérience a donc été très enrichissante et je n’en retiens que du positif.

Quelle a été ta plus belle rencontre ?
Quand on est Jeune Reporter, je ne pense pas que l’on peut dire qu’une rencontre a été plus belle qu’une autre. Cependant, je me rappelle très bien de ma première vraie interview, celle de Boasson Hagen après le prologue à Rotterdam. L’attachée de presse de Sky m’avait permis de l’interviewer de manière privilégiée sur les autres journalistes.

Ces trois semaines, t’ont-elles donné envie de faire du journalisme sportif plus tard ?
Après les Jeunes Reporters, j’ai continué à écrire sur le site Vélo101. Cette expérience a donc confirmé le fait que je voulais devenir journaliste.

Numéro précédent : #6, Dylan

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 2 comments

Laisser un commentaire