Connaissez-vous… Les Anges de Nice ?

Ca y est, le grand départ du Tour de France, c’est aujourd’hui ! C’est donc tout naturellement que nous publions le Zoom sur Nice. Quel rapport nous direz-vous. Nous en avons trouvé un, à vous de le chercher. 
Après plusieurs semaines d’absence, les Zooms Roller Hockey reviennent sur Culture Sport ! Nous reprenons avec Nice. Derniers du championnat à l’issu de la phase régulière, les Anges iront voir les terrains de la Nationale 1 la prochaine saison. Pour nous narrer l’histoire du club Niçois, Emmanuel Milano. Véritable pilier de l’équipe, il en connait parfaitement l’historique. Et pour nous parler de cette saison, nous avons demandé à l’emblématique portier Roman de Préval.

Carte de renseignements
Date de création : 2000
Président : Eric Belot
Entraineur : Thomas Fontana
En Elite depuis : 2006
Salle : Gymnase Magnan
Coordonnées de la salle : 2 impasse Square Magnan ; 06200 Nice
Page Facebook : Les Anges de Nice (Facebook)
Site : Les Anges de Nice 

La saison 2011/2012
Classement : 10
Victoire : 1
Nul : 1
Défaites : 15
Forfait : 1

L’histoire du club avec Emmanuel Milano :
De mémoire, le club a été créé en 2000 par Roger Brun et Max Vial, deux parents dévoués qui voulaient que leurs enfants puissent vivre leur passion à fond, sous le nom  de « Nice promo Hockey ».
Le club regroupait alors une quinzaine de personnes dont huit ou neuf joueurs qui composaient l’unique équipe minime. Pas d’entraineur, pas de terrain (comme beaucoup de clubs à l’époque), mais la courte expérience de trois joueurs qui jouaient sur glace qui a permis de faire progresser les autres.
Par la suite, Eric Ferrando est entré dans le bureau en temps que président avec une politique de développement. En quelques années, le club connait une explosion notable, on devient multidisciplinaire (randonnées, acrobatique et école de roller, en plus du hockey). On a compté jusqu’à cinq-cents licenciés et trois salariés à plein temps pour faire tourner le club. Aujourd’hui, il reste quatre joueurs des huit de départ qui jouaient encore dans l’équipe première cette année (Grégory Brun, Romain Vial, Maxime Laval et moi-même). Quand on voit le chemin parcouru sur les douze dernières années, nous pouvons tirer un coup de chapeau aux dirigeants qui ont œuvré pendant toutes ces années.
Aujourd’hui, l’entraineur du groupe Elite est Thomas Fontana. Avec une grosse expérience en glace (joueur Division 1) et plusieurs années de Roller derrière lui (Nationale 2 / Nationale 1 / Elite), il a décidé de relever ce défi à la tête du groupe Niçois. Pour l’anecdote, il avait été mon premier entraineur sur la glace quand j’ai commencé à quatorze ans en minimes, et il a été mon coéquipier durant deux saisons.
Sportivement le club a connu une progression logique, sans brûler les étapes et en suivant l’évolution des premiers joueurs du club. La première équipe sénior a joué en Nationale 3 (composée essentiellement des jeunes du club qui avait grandi). Puis une saison en Nationale 2 avec l’arrivée de l’entraineur joueur Cyril Duchassin. D’ailleurs, je me souviens d’une anecdote notable, au moment où nous avions décidé de nous engager en N2, nous jouions encore avec un boudin gonflable en guise de balustrade et la fédération nous avait demandé à l’époque une vraie balustrade. Encore une fois, les dirigeants avaient fait fort en construisant en quinze jours, sur leurs vacances d’été, une vraie balustrade de 40×20 centimètres en bois pour nous permettre de prendre part à ce championnat ! Nous avons ensuite connu la N1 pendant deux saisons avant de devenir vice champion de France en 2006 contre toute attente. Nous sommes donc montés en Elite. Et voilà six saisons que le club oscille entre le bas du classement de la ligue Elite et la N1. Un titre de champion de France de Nationale 1 en 2010 viendra apporter le premier titre sénior du club. Les équipes jeunesses ayant été plusieurs fois champions et vices champions de France ces dernières années ! Cette années encore, les minimes viennent de finir champions de France, félicitations à eux, nous les attendons avec impatience pour prendre la relève en séniors !
Pourquoi nous nous appelons les Anges ? Une énigme pour beaucoup, mais une évidence pour nous ! L’Ange est un requin de méditerranée qui était très présent sur nos côtes (d’où le nom de Baie des Anges pour qualifier notre Riviera). Voilà la raison.
Plusieurs joueurs ont porté le maillot de l’équipe de France en même temps que celui de Nice. Le premier fut Grégory Brun, gardien de talent qui a été sélectionné en espoir et en A. On a eu Grégory Tarragoni qui a fait un championnat du monde junior. Roman de Préval est l’actuel gardien de l’équipe de France sénior. Et le petit dernier, formé au club 100% roller : Hugo Vitou qui a participé à ces premiers stage cette année, qui va intégrer l’effectif N1 la saison prochaine et qui, je l’espère de tout cœur pour lui, fera ses premiers championnats du monde la saison prochaine.

Cette saison avec Roman de Préval :
Peu avant la reprise du championnat, le club n’était pas certain de pouvoir engager une équipe en Elite. Les départs de l’entraineur Guilhem Bruel et de Jean François Zapata ont fait naitre beaucoup d’incertitudes pour la saison à venir. Au final nous nous sommes réengager en Elite, avec comme objectif le maintien.
Nous avons fini avec une victoire, un match nul et un forfait. C’est un constat qui peut paraitre amer, mais pour moi c’est difficile de déterminer ce qui n’a pas fonctionné… J’ai l’impression que rien n’a marché ! Je ne rejette la faute sur personne, c’est un échec collectif. On a manqué de système et de fond jeu. On a eu des soucis d’effectif. Les joueurs cadres, et moi le premier, n’ont pas réussi à élever leur niveau de jeu pour tirer l’équipe vers le haut. On n’est jamais parvenu à trouver une solution collective, et on a fait du « bricolage » toute l’année… Dans ces conditions, ça devient compliqué de gagner des matchs, et lorsque les défaites s’enchainent c’est difficile de relever la tête.
Je ne sais pas exactement ce que la descente en Nationale 1 va changer pour le club. Sportivement, jouer en Nationale 1 reste moins intéressant. Même si le niveau augmente il reste un écart avec l’Elite. De plus comparées à l’Elite, la qualité et l’homogénéité des salles de Nationale 1 sont très inégales.
Pour l’année prochaine, je pense que la vraie question n’est pas de savoir si Nice est capable de remonter en Elite, mais plutôt de savoir quel est le projet sportif à court et à moyen terme pour l’équipe première.
Remonter en Elite est concevable mais le niveau de concurrence en N1 augmente et on l’a vu cette année, l’Elite exige de passer un cap. D’autre part, je ne pense pas qu’on puisse se contenter d’être en N1 et attendre de voir où ca nous mène…
Si l’Elite est l’objectif du club, alors il faudra construire une équipe pour. Attendre que les jeunes prometteurs arrivent, attirer d’autres joueurs… Cela demande du temps.
Pour ma part je ne sais pas si je serais encore à Nice l’an prochain.
Ma saison s’est terminée en avril, à la fin de la saison régulière. Mais je continue de m’entrainer pour l’équipe de France. Nous sommes suivi par un préparateur physique qui nous élabore un programme de préparation (course, renforcement musculaire) et ceci jusqu’au mondial. Donc jusqu’au 16 juillet j’essaie de maintenir le même rythme que durant la saison.
La reprise de la préparation pour le championnat se fait en général autour de mi-août, donc finalement il n’y a réellement qu’un mois de coupure.

L’effectif
Gardiens 
Roman de Préval
Gégory Brun
Anthony Monta
Arrières 
Maxime Laval
Emmanuel Milano
Grégory Raitore
Pierre Rodriguez
Romain Vial
Avants 
Thomas Bottone
Pierre Carreton
Gaetan Champion
Cyril Duchassin
Damien Fontaine
Charles André Outin
Willy Valaize

Crédit photos : Roller en ligne ; Facebook de Roman de Préval ; Nice Roller Attitude

Laisser un commentaire