Cyclisme, le peloton 2013 (partie 9/9)

Alors que certains coureurs ont déjà enfourché leur vélo du côté de l’Australie, d’autres préparent bien au chaud la saison à venir. Pas de Jeux olympiques cette année, mais de nombreux enjeux : quels seront les prochaines éclosions ? Quels sont les objectifs des coureurs ? Existent-ils des tensions internes ? A quoi ressemblera le peloton-version 2013 ? Culture Sport fait le point durant ce mois de janvier.

CYCLING-WORLD-ROAD-MEN-TIMETRIAL

Team Sky : Sacrifice payant ?

Comme un souci de perfection, Sky ne se contentera pas de la défunte saison. Dominateur sur le Tour, les hommes en noirs en veulent toujours plus et s’en sont donné les moyens, quitte à sacrifier le meilleur sprinteur au monde, Mark Cavendish. Oubliant ainsi les emballages massifs, Dave Brailsford rêve d’un second succès sur la course au maillot jaune, mais pas seulement ! Jonglant avec les désidératas de ses nombreuses stars, le manager a trouvé un consensus qui satisfait l’ensemble d’un effectif dont le simple équipier serait un coureur protégé dans une autre équipe. En effet, l’équipe dominatrice en altitude s’est renforcée avec Lopez et Cataldo. Wiggins ne rêve que du rose pour compléter son palmarès des grands tours. Après avoir défrayé la chronique en juillet dernier, Froome aura enfin son statut privilégié sur la Grande Boucle. Pour l’occasion, les rôles avec Wiggins seront inversés. Il sera intéressant de le voir, face à une concurrence accrue : Contador et Rodriguez sont annoncés au départ en Corse. Reste à savoir qui aura la difficile mission de conclure le travail sur le Tour d’Espagne. On pense à Froome, or son expérience en 2012 le persuade de l’éviter. On se tourne alors vers la jeunesse : tandis qu’Edmonson, Boswell et Dobrowski apprendront les rudiments du métier, Henao et Uran passeront le grand examen, et le relief ibérique sera probablement leur terrain de jeu. Ce n’est pas pour autant que Sky snobe les autres exercices : voici Tiernan-Locke qui devrait se défendre honorablement sur les ardennaises. Sur les pavés, Hayman, Stannard, Eisel et Boasson Hagen constituent un quatuor redoutable. Le Norvégien rêve de l’Enfer du Nord. Toutefois, il retrouve un rôle de sprinteur aux côtés de Sutton et Swift, mais leurs résultats en vitesse pure ne seront que du bonus.

360

Vacansoleil-DCM : nouveau cap

Autrefois catégorisée comme une équipe de classiques printanières, Vacansoleil a changé de cap depuis son introduction en première division. En 2013, la formation néerlandaise s’est définitivement muée en chasseuse de classements généraux. Depuis les exploits de Lieuwe Westra sur Paris-Nice et le podium à Milan de Thomas De Gendt, Daan Luijckx a réorienté son effectif vers la montagne. Il offre une seconde chance à Rujano parmi l’élite. Le Vénézuélien sera aligné sur le Giro et la Vuelta avec le dossard du leader, laissant De Gendt en découdre sur le Tour. Mais des rumeurs concernant un possible transfert de Rodriguez chez Vacansoleil circulent dans le peloton. Son arrivée redistribuerait toutes les responsabilités préétablies. Quant à Westra, il a compris qu’une course d’une semaine lui sied mieux qu’un grand tour. Toutefois, la direction ne délaisse pas tout à fait les classiques. Boeckmans pourrait surprendre à San Remo ou sur les pavés. Sur ce terrain, le vieillissant Leukemans aura le soutient de Flecha, à peine plus jeune. Ce ne sont pas ces coureurs qui représentent l’avenir de l’équipe batave. Il faut plutôt se concentrer sur Lindeman, voire Poels, mais ceux-ci préfèrent les côtes abruptes. Marcato et Bole – si ses soucis avec le dopage se tassent – sont toujours dangereux sur un parcours ouvert à tous. Néanmoins, ils devront bénéficier de circonstances de course favorable pour déjouer la concurrence. C’est le même espoir qui réside chez les sprinteurs Markus, Van Hummel et Feillu.

About Julien Detroz

Conseiller de rédaction Culture Sport Journaliste Culture Sport cyclisme Journaliste en cyclisme Sudpresse Journaliste sportif La Meuse Namur Journaliste sportif MAtélé Facebook: Julien Detroz Twitter: @juliendetroz Admirateur de Rodrigo Beenkens. Affamé de sport et fervent suiveur du cyclisme. Journaliste qui n'hésite pas à mouiller le maillot, sur un vélo. Croque la vie à pleine dent. « Fais de ta vie un rêve et d'un rêve, une réalité. »

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s