Coupe du Monde : Une phase de groupes rocambolesque

La phase de poules a été marquée par les performances des pays sud-américains qui se sont appropriés le Brésil comme leurs propres terres. Portés par un public entraînant et nombreux, ils nous ont gratifié de superbes performances que l’on n’attendait peut être pas. Ce premier tour a été prolifique en buts et c’est tant mieux pour nous qui nous sommes régalés devant notre téléviseur. Bilan groupe par groupe de cette première quinzaine…

GROUPE A

1. Brésil (7 pts, +5)
2. Mexique (7 pts, +3)
3. Croatie (3 pts, 0)
4. Cameroun (0 pt, -8)

Culture Sport Coupe du Monde Brésil

Une Seleção Neymarinesque

Le pays hôte peut remercier son génie à la crête dorée. Pressenti comme la star du mondial, il fait honneur à son statut et son jeune âge ne vient pas s’interférer sur ses performances. L’équipe aux cinq étoiles, cousues sur la poitrine, devra régler ses errements défensifs et avoir un meilleur contrôle au milieu de terrain afin de répondre aux attentes de tout un pays, qui tomberait un peu plus dans la révolution en cas d’échec. Le Mexique a lui essuyé les espoirs des croates qui avaient pourtant frappé fort face au Cameroun, qui finit avec zéro point au compteur. Les « Lions Indomptables » sortent la tête basse de ce Mondial, après l’avoir commencé dans de mauvaises conditions suite à des conflits avec leur fédération.

GROUPE B

1. Hollande (9 pts, +7)
2. Chili (6 pts, +2)
3. Espagne (3 pts, -3)
4. Australie (0 pt, -6)

Culture Sport Coupe du Monde Espagne

Le roi déchu

Ça fait un petit moment que l’on parle d’une « fin de cycle ». Mais cette fois, leur force collective, qui a survolé pendant un moment le football mondial et européen, n’a pas été au rendez-vous. Nous avons pu apercevoir quelques prémices de cette déroute avec les derniers échecs du FC Barcelone, équipe présentant une bonne partie des titulaires de la Roja. Même le héros de l’Atlético Madrid, Diego Costa, décidément pas fait pour ce « jeu de possession », n’a pu remédier à cette domination qui est restée au fil des matchs de plus en plus stérile. La Hollande n’a elle pas laissé de miettes à ses concurrents, qui sont tous repartis le compteur à zéro face à eux. Le Chili, qui a mis le feu aux défenses avec ses attaquants supersoniques, devrait être une des sensations de ces phases finales. On devrait vraisemblablement les retrouver dans le dernier carré. Malgré son zéro pointé, l’Australie a montré de belles choses et l’on peut se demander quels auraient été ses résultats dans un groupe plus abordable.

GROUPE C

1. Colombie (9 pts, +7)
2. Grèce (4 pts, -2)
3. Côte d’Ivoire (3 pts, -1)
4. Japon (1 pt, -4)

Culture Sport Coupe du Monde Colombie

Made in Ligue 1

Falcao ? Qui ça ? Avec un James Rodriguez de gala (trois buts et deux passes décisives), élu meilleur joueur de la phase de poules par la FIFA, on oublierait presque l’absence d’ »El Tigre ». La Colombie se qualifie avec les honneurs en prenant au passage tous les points possibles et affiche donc ses ambitions. Les coéquipiers de Didier Drogba quant à eux rentrent à la maison après avoir cru à leur qualification jusqu’à la quatre-vingt-treizième minute et ce but assassin de Samaras qui envoie la Grèce en huitièmes de finale. La Japon aura eu peine à exister dans cette CDM avec un seul point à la clé.

GROUPE D

1. Costa Rica (7 pts, +3)
2. Uruguay (6 pts, 0)
3. Italie (3 pts, -1)
4 Angleterre (1 pt, -2)

Culture Sport Coupe du Monde Uruguay Italie

Les européens dévorés par « El Pistolero »

C’est sans doute le groupe qui nous aura réservé le plus de surprises et où les rebondissements n’ont pas manqué. Cette poule a été marquée par les performances de l’Uruguay et de l’infernal Luis Suarez, qui avait surement dû sauter la collation d’avant match se rattrapant ainsi sur l’épaule de Chiellini. La sanction peut paraître lourde mais nous sommes en Coupe du Monde et au vu du nombre de personnes qui ont assisté à la scène, il fallait un exemple. Outre les frasques d’ »El Pistolero » l’Uruguay a montré de belles choses malgré son entrée en matière difficile. On ne peut pas en dire autant des anglais et des italiens qui rentrent à la maison plus tôt que prévu douchés à l’eau froide par les sud-américains. Le Costa Rica est LA surprise de ces phases de groupes et se positionne comme un sérieux outsider de ce Mondial qu’ils jouent comme à domicile.

GROUPE E

1. FRANCE (7 pts, +6)
2. Suisse (6 pts, +1)
3. Equateur (4 pts, 0)
4. Honduras (0 pt, -7)

Culture Sport Coupe du Monde France (3)

Knysna aux oubliettes

Auteurs de deux belles performances lors des deux premières rencontres, nos bleus nous ont permis de prendre du plaisir, ce qui n’était pas arrivé depuis « l’ère Zizou ». Ces français-là, nous ont clairement fait plaisir et l’on ne va pas faire les fines bouches, tellement notre attente a été longue. Le groupe semble bien vivre et l’on ressent une vraie bande de copains sur le carré vert. L’absence de « Franky » aura permis au collectif de cette EDF de se révéler. Ces performances restent encore tout de même friables, notamment après les deux buts encaissés face à la Suisse et suite au match nul face à l’Equateur. La France doit garder le même esprit qui lui a permis de se qualifier pour cette CDM, au risque de retomber une énième fois dans ses travers et d’être une fois de plus la cible des critiques des médias et des supporters. On attend donc maintenant ces huitièmes de finale avec impatience…

GROUPE F

1. Argentine (9 pts, +3)
2. Nigeria (4 pts, 0)
3. Bosnie (3 pts, 0)
4. Iran (1 pt, -3)

Culture Sport Coupe du Monde Argentine

Messi, mes que un jugador

Contrairement à son rival de toujours, Messi a lui fini sa saison en marchant avec son club et on comprend mieux pourquoi. Il tire son équipe vers le haut et nous sommes impatients de savoir ce qu’il nous réserve pour la suite de la compétition. Au passage, on peut se réjouir, nous français, de finir à la première place de notre groupe également. Le Nigeria a lui montré un importante force physique qui viendra sûrement gêner nos chers tricolores qui devront mettre le « bleu de chauffe ».

GROUPE G

1. Allemagne (7 pts, +5)
2. Etats-Unis (4 pts, 0)
3. Portugal (4 pts, -3)
4. Ghana (1 pt, -2)

Culture Sport Coupe du Monde Portugal

Le Ballon d’or écroulé

Lorsque l’on voit les performances de Cristiano Ronaldo, qui a joué les matchs de groupes avec des problèmes au genou, on se dit que l’on a bien fait de laisser Frank Ribéry au repos en France. Il faut le dire, il était bien seul, abandonné par la faiblesse technique affichée par sa sélection. L’Allemagne, comme à son habitude, n’a pas fait de détails dans cette phase de poules. Si la France continue sur sa lancée, elle devrait avoir fort à faire face à cette Mannschaft. Les Etats-Unis se qualifient à la différence de buts mais ont clairement montrés des choses très intéressantes. Les frères Ayew rentrent aussi chez eux, rejoindre leurs deux coéquipiers partis précipitamment de cette CDM pour violences physiques et verbales envers le staff. Et oui, il n’y a pas que les français experts dans ce domaine et eux n’en font pas une affaire d’Etat, même si ces comportements sont à déplorer et doivent être bannis du football.

GROUPE H

1. Belgique (9 pts, +3)
2. Algérie (4 pts, 1)
3. Russie (2 pts, -1)
4. Corée du Sud (1 pt, -3)

Culture Sport Coupe du Monde Algérie

Les fennecs pour l’histoire

C’est historique pour l’Algérie qui se qualifie pour les premiers huitièmes de finale de son histoire. Grâce à leur combativité et poussés par un public déchaîné, ils ont arraché leur place lors du troisième match. Ils rencontreront les allemands en huitièmes. Ce match aura un enjeu particulier car ils voudront sûrement essuyer leur élimination de 1982. La Belgique, équipe tant attendue, termine elle en tête avec un sans-faute. Il sera intéressant de voir cette jeune génération évoluer face aux plus grandes nations mondiales. La Russie ne prépare pas de la meilleure des manières la prochaine édition qui se déroulera dans son pays.

***

Côté organisation, c’est moins flamboyant. Entre des matchs sans hymnes, des personnes pas sur leurs sièges au coup d’envoi par manque de personnel de sécurité, des stades avec des tribunes à moitié finies… Les reproches ne manquent pas. Il semble que les problèmes n’ont pas fini d’émerger. On entendra sans doute d’autres failles après la compétition, dissimulées pour le moment par la fête sur le terrain.

A la suite de cette phase de poules certains vont devoir revoir leurs pronostics après ces innombrables surprises. Mais nous savons d’ores et déjà que nous aurons droit à un spectacle fabuleux sur les terrains et dans les tribunes.

Mesdames, nous espérons que vous avez bien profité de cette soirée de repos hier car ça reprend dès ce soir ! On meurt déjà d’impatience que la compétition se relance.

Allez les BLEUS !

Advertisements

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s