Mondiaux paracyclistes : Une médaille d’argent qui vaut de l’or

Le club Basque d’Urt Vélo 64 ainsi que sa structure professionnelle, le Team Ose, ont décroché une belle médaille d’argent lors des Mondiaux de paracyclisme, qui se sont déroulés aux Etats-Unis, il y a maintenant une bonne semaine.

Culture Sport Damien Debeaupuits et Mickaël Dhinnin

Damien Debeaupuits & Mickäel Dhinnin, le tandem argenté

Depuis les quatre titres mondiaux remportés par Quentin Aubagne en 2009 et 2010, le club d’Urt Vélo 64 n’avait décroché la moindre médaille lors des championnats du monde de paracyclisme. Cette année, l’objectif était clairement affiché : l’envie de glaner une breloque, lors de la compétition la plus importante de la saison.

Sacré champion de France, en juin dernier, à Bourg-en-Bresse, le tandem Urtois, composé de Damien Debeaupuits, malvoyant et de Mickäel Dhinnin, son pilote, pouvait légitimement viser une place sur le podium, à Greenville. Pourtant constitué en pleine intersaison, le duo est tout de même parvenu à se hisser au deuxième rang de l’épreuve en ligne. Les Basques d’adoption ont seulement été battus au sprint par les Espagnols Gonzalez-Martin. Pour Christophe Dizy, le Président d’Urt Vélo 64, «cette deuxième place a été vécue par comme une déception pour les coureurs, mais elle récompense une année de travail et un gros investissement de notre structure. Lorsque l’on connaît les difficultés rencontrées pour mettre en place un tel tandem, on ne peut que se réjouir de ce résultat acquis aussi rapidement.»

Culture Sport Damien Debeaupuits et Mickaël Dhinnin Mondiaux 2014

Mais au fait ? Quels ont été les secrets de fabrication de ce binôme, qui est désormais argenté ? «Nous connaissions déjà Mickaël, coureur talentueux, habitué du haut niveau et fin tacticien. Lorsque Damien, nous a contacté au moment de son emménagement dans notre région, il a été facile de les mettre en relation. L’entente entre les deux athlètes s’est très vite fait sentir, nous explique Christophe Dizy. Ils sont montés en puissance au fur et à mesure de la saison avec des résultats encourageants qui nous laissaient présager de réels espoirs pour ce championnat.»

La saison des nouveaux vice-champions du monde s’est terminée après ces ultimes épreuves Américaines (ils ont terminé dixièmes du chrono). D’après Dizy, également manager du Team Ose, «Damien qui est plus jeune que Mickaël, dispose d’une belle marge de progression.» Ça promet donc pour l’année à venir…

Culture Sport Cédric Ramassamy

Cédric Ramassamy (à droite)

Considéré comme un des grands espoirs du Team Ose, l’équipe pro d’Urt Vélo 64, Mathieu Bosredon (MT4) a décroché une cinquième place prometteuse lors de la course en ligne, en handbike. Autre étoile montante, Cédric Ramassamy (C5) a terminé septième de l’épreuve en ligne à l’issue d’un sprint massif. «La politique du club est simple : donner les moyens aux plus jeunes sportifs en situation de handicap d’atteindre le haut niveau. A vingt-deux ans, Damien Debeaupuits, incarne notamment cet objectif et va permettre d’élever notre équipe vers le haut.» A noter aussi la onzième place de David Calmon (C4), quatrième mondial, qui a échoué à quatre petites secondes du podium.

La prochaine grande actualité d’Urt Vélo 64 sera sans doute la deuxième Coupe de France consécutive, très probablement, remportée par le club. Chronique d’un sacre annoncé.

Crédit photos : Jean-Baptiste Benavent/Fédération Française Handisport

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire