Wilhem Belocian, pépite de l’athlétisme Français

Champion du monde junior. Recordman du monde junior. Désigné « Étoile montante mondiale de l’année » par l’IAAF. C’est l’année parfaite pour le jeune hurdleur de 19 ans. 2014 aura marqué un tournant dans sa prometteuse carrière sportive.

44362_big (1)Médaillé de bronze il y a deux ans à Lille alors qu’il n’était que cadet, Wilhem Belocian a honoré cette année à Eugène (Etats-Unis) son statut de favori en réalisant le doublé titre-record du monde (12.99 sec) sur 110m haies. Il a accepté de répondre à nos questions.

Culture Sport : Cet été lors des championnats du monde junior aux États-Unis, vous vous êtes illustré sur les haies, avec un titre et un record du monde à la clé. Quatre mois plus tard, êtes-vous toujours sur « votre petit nuage » ?

Wilhem Belocian : Non, on redescend très vite de son nuage. Il faut préparer les échéances suivantes.

Culture Sport : Vous attendiez-vous à un tel chrono lors de ces championnats ? Ou était-ce une surprise de descendre sous la barre des 13 secondes ?

Wilhem Belocian : Dès le début de la saison, je m’étais fixé des objectifs. L’un d’eux était de descendre sous la barre des 13 sec. Et le jour de la compétition (ndlr : championnats du monde) je me sentais prêt.

Culture Sport : Votre record du monde a été établi sur des haies à 99cm mais vous avez déjà quelques références chronométriques sur des 106cm. La transition s’est-elle faite facilement pour vous ?

Wilhem Belocian : Non, la transition a quand même été un peu difficile parce que beaucoup de choses changent lorsque la hauteur des haies augmente. Il a donc fallu bosser certains points techniques.

Culture Sport : Qu’est-ce que ce titre et ce record du monde ont changé dans votre vie ?

Wilhem Belocian : Le titre et le record n’ont et ne vont rien changer à ma vie, elle est très bien comme elle est !

Culture Sport : En attend-on désormais plus de vous ?

Wilhem Belocian : Oui c’est sûr que je suis beaucoup plus attendu aujourd’hui.

Culture Sport : Voyez-vous cela comme un poids ou une motivation supplémentaire ?

Wilhem Belocian : Pour l’instant je le ressens plus comme un petit poids sur les épaules, mais juste un peu !

Culture Sport : Combiner une vie d’athlète de haut niveau et de jeune adulte est-il facile ?

Wilhem Belocian : Non c’est sûr que ce n’est pas une chose facile. Mais c’est un choix de vie.

Culture Sport : Vous avez décidé de poursuivre votre entraînement en Guadeloupe. Pourquoi ?

Wilhem Belocian : Parce que j’ai tout ce qu’il me faut là-bas. Pour l’instant tout va bien, je ne vois donc pas l’utilité de changer cela.

Culture Sport : 2015 arrive à grands pas, l’objectif n°1 est-il une première participation aux Mondiaux seniors ?

Wilhem Belocian : Oui, la sélection pour les championnats du monde est bien sûr l’objectif numéro 1 de la saison à venir.

Culture Sport : Quelles seront les autres échéances de votre prochaine saison ?

Wilhem Belocian : Il y aura les championnats de France élites cet été, puis les championnats d’Europe espoir et enfin les mondiaux seniors.

A lire aussi

> Les anciens épisodes des Jeunes pousses du sport : Alex Jany (frontenis), Martin Laveau (rugby à 7 & rugby à 15), les 5 meilleurs coureurs de 1992 en 2014 (cyclisme), Noa Dupouy (surf), les championnes de France cadettes 2014 (basket), Sylvain Moniquet (cyclisme)

Propos recueillis par Eloïse Guillermic. Crédit photo : Site officiel de la Fédération Française d’athlétisme

There are 2 comments

Laisser un commentaire