Bernard Thévenet : « C’est après Cauterets qu’on aura une bonne idée des forces en présence »

Vainqueur du Tour de France il y a quarante ans, Bernard Thévenet a eu hier le privilège de découvrir son totem. Ou plutôt ses totems, puisque l’ancien consultant pour France Télévisions, désormais directeur du Critérium du Dauphiné, a remporté une deuxième Grande Boucle en 1977. Enthousiasmé par la création du Tour des Géants à Pau, il s’est projeté en notre compagnie sur les étapes Pyrénéennes à venir.

Culture Sport Bernard Thévenet

Le Tour des Géants

« C’est un hommage qui a été fait aux coureurs et au Tour de France. La Grande Boucle passe ici à Pau, depuis très longtemps, plus précisément depuis les années 1910 et la première montée du Tourmalet. C’est une belle initiative et en plus si ça a servi à sauver une entreprise (la fonderie Gillet, ndlr), c’est vraiment le plus beau cadeau que l’on puisse avoir. »

Le Tour de France 2015

« C’est sûr que pour l’instant Christopher Froome reste le mieux placé, mais tout reste à faire. Beaucoup de pièges ont dû être évités jusqu’à la fin de cette première semaine. Il n’y a pas eu de gros écarts à creuser, mais maintenant que la montagne arrive, de plus gros écarts vont être réalisés. Je ne sais même pas si demain soir (aujourd’hui), à l’arrivée au sommet de La Pierre-Saint-Martin, il y en aura vraiment. Les premiers cols ne sont pas toujours significatifs. C’est après l’étape de Cauterets qu’on aura une bonne idée des forces en présence. C’est à ce moment-là qu’on verra qui est le plus fort et qui est un petit peu moins bien dans ce Tour. »

Propos recueillis par Nicolas Gréno. Merci à Bernard Thévenet pour sa disponibilité. Crédit photo : Ascencion Torrent/La République des Pyrénées.

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac’ @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l’UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Laisser un commentaire