Hortense Limouzin se dédouble

BASKET. Vice-championne d’Europe U18 en août dernier et championne de France cadettes il y a deux ans avec l’Anglet Côte Basque basket, Hortense Limouzin jongle cette saison entre deux équipes. Élément clé dans le cinq majeur de la formation basque en Nationale 2, elle est également capitaine de la U18, engagée en championnat de France élite.

cultureSPORT Hortense Limouzin

Hortense Limouzin, entourée de Mathilde Lesca (co-capitaine des U18) et de Léa Ibarlosa (son équipière en Nationale 2), l’année où elles ont été sacrées championnes de France cadettes.

cultureSPORT : Tu as déjà connu la même situation ces dernières saisons avec les cadettes, mais comment fais-tu pour gérer à la fois les entraînements et les matchs de la Nationale 2 ainsi que le championnat de France U18 ? 

Hortense Limouzin : Quand il y a de longs déplacements, j’essaie de ne pas les faire pour me reposer. Cependant, je fais toujours partie des deux équipes. Les coaches (Mickaël Lavaleur pour la Nationale 2 et Olivier Gieure pour la U18, ndlr) savent bien gérer. Ils me font confiance et je leur fais confiance. Quand je suis fatiguée je leur dis. S’ils voient que je commence à fatiguer, ils me mettent au repos et vu que j’ai décidé de donner la priorité à la Nationale 2 cette saison, ils me disent de pas aller avec la U18.

cultureSPORT : La U18 a réussi le tour de force de se qualifier pour le groupe A, en terminant à la première place lors de la phase de brassage (seulement deux défaites au compteur). Désormais, un nouveau championnat débute. Vous retrouvez dans votre poule : Toulouse, Lattes-Montpellier et Basket Landes, trois centres de formation dont les équipes premières sont engagées en Ligue Féminine… 

Hortense Limouzin : Après les deux premiers matchs, on se retrouve à une victoire (à domicile, face à Lyon) et une défaite (à l’extérieur, contre Montpellier). Dimanche, on va jouer Toulouse. Ça va être un gros match. Il ne va pas falloir le perdre, sinon on risque de se compliquer la tâche. En revanche, si jamais nous parvenons à gagner, on pourrait se relancer. Après, on verra au fur et à mesure… Vu que ce n’est que des grosses équipes, tout le monde perdra forcément contre tout le monde à un moment.

cultureSPORT : Le niveau est très élevé dans ce championnat. Arrives-tu à suivre cette cadence infernale ?

Hortense Limouzin : Franchement oui, ça va. Tout se passe bien. Ça me rend heureuse de pouvoir rester tout le temps avec les filles au lycée. Comme je suis souvent avec la Nationale 2, je ne m’entraîne pas tellement avec mes équipières de la U18. C’est aussi la raison pour laquelle je parviens à suivre les deux équipes. Je suis contente.


cultureSPORT Hortense Limouzin Euro 2015cultureSPORT : As-tu ressenti le poids que conférait ton nouveau statut, celui de vice-championne d’Europe U18, en début de saison ?

Hortense Limouzin : Non, pas du tout. J’ai mis tout ça de côté. Certes, cela peut m’amener quelque chose au niveau de l’expérience, mais je reste fidèle à mon club en essayant d’apporter le meilleur de moi-même, comme j’ai pu le faire lorsque je n’avais pas encore de sélection.

cultureSPORT : Après avoir porté le maillot de l’équipe de France en août dernier, les Bleuettes restent forcément dans un coin de ta tête ?

Hortense Limouzin : J’espère que je vais être une nouvelle fois retenue dans les listes élargies en vue du prochain championnat d’Europe U18, qui aura lieu en Hongrie cet été. Si je n’y suis pas, ça voudra dire qu’il faudra que je travaille davantage. (Elle se reprend) Et même si j’y suis en fait !

cultureSPORT : Comment abordes-tu cette fin de saison avec le groupe de Nationale 2 ? Même si vous êtes légèrement distancées au classement, tu restes plus que jamais déterminée à retrouver les playoffs avec tes coéquipières ?

Hortense Limouzin : J’espère qu’on va aller chercher toutes les victoires, notamment à La Rochelle et au Soler (deuxièmes ex-æquo à un point, ndlr), dans deux semaines. On le sait, ça risque d’être compliqué, ça va être des matchs durs. Cependant, on a vu que face au Poinçonnet (victoire face au leader 62-61, nldr), nous étions souvent présentes dans les matchs jugés comme difficiles. Personnellement, j’y crois. Comme toute l’équipe.

« Elle sait ce qu’elle recherche »

Mickaël Lavaleur, le coach de la Nationale 2, ne tarit pas d’éloge lorsqu’il s’agit d’évoquer sa jeune meneuse. En plus d’être une joueuse de qualité, « c’est une élève très brillante au niveau scolaire. » En supplément des larges plages dédiées au basket, « Hortense doit également préparer le Baccalauréat cette année. Du coup, avec Olivier Gieure, le coach des U18, on essaie de faire en sorte de tout concilier. C’est un travail mené en collaboration. On fait très attention à sa récupération. » Effectivement, « Hortense se retrouve pratiquement systématiquement dans le cinq majeur cette saison. Comme elle a un rôle plus important en équipe une, elle double beaucoup moins que l’an passé. Elle ne fait par exemple pas les longs déplacements avec les U18. Elle ne joue « que » les matchs à domicile et les rencontres où les déplacements sont assez courts. Ce week-end, elle est venue à Bourges avec la une mais elle n’est pas allée à Montpellier avec les U18. Sur la deuxième phase, elle ne va faire que très peu de matchs. Elle dispute une trentaine de minutes en moyenne en Nationale 2. Son temps de jeu est assez dense, elle est demandeuse. »

Selon le technicien angloy, « Hortense sait ce qu’elle recherche. Son projet est d’être en équipe de France U18 une nouvelle fois cet été et d’intégrer le haut niveau. Elle emmagasine le plus d’expérience et apprend le plus possible. »L’an prochain, Limouzin quittera la catégorie des moins de dix-huit ans. La question de l’avenir se pose donc inéluctablement. « Soit elle intégrera une équipe espoir, soit elle prendra la décision de rester avec nous. Mais ce n’est pas encore l’heure des discussions. De toute façon, son ambition est d’accéder au haut niveau. Nous, on l’aide dans ce projet, il ne faut pas être égoïste. C’est son souhait, nous sommes là pour l’accompagner. »

Classements

Nationale 2

– Phase régulière (poule B, après 13 journées) : 1. Le Poinçonnet : 24 points, 2. La Rochelle : 23 pts, 3. Le Soler : 23 pts, 4. Anglet : 22 pts (9 victoires, 4 défaites), 5. Gimont : 21 pts…
– Prochain match : face à Nantes-Rezé espoir (10e, 16 points), à domicile (salle El Hogar), demain à 17h.

Championnat de France U18

– Premier tour (poule B, terminé) : 1. Anglet : 18 points (8 victoires, 2 défaites), 2. Toulouse : 18 pts, 3. Basket Landes : 17 pts, 4. Tarbes : 14 pts, 5. La Rochelle : 12 pts, 6. Talence : 11 pts. Anglet, Toulouse et Basket Landes qualifiés pour le groupe A.
– Deuxième tour (groupe A, poule B, après 2 journées) : 1. Toulouse : 4 points, 2. Lattes-Montpellier : 4 pts, 3. Anglet : 3 pts (1 victoire, 1 défaite), 4. Lyon : 3 pts, 5. Basket Landes : 2 pts, 6. Beaumont : 2 pts.
– Prochain match : face à Toulouse (1er, 4 points), à domicile (salle El Hogar), dimanche à 15h30.

A lire aussi sur cultureSPORT

Les anciens numéros de Fémin’Sport (tous les vendredis)

Nicolas Gréno (@nicolasgreno)
Crédits photos : page Facebook officielle de l’Anglet Côte Basque Basket, site officiel de la Fédération Européenne de basket.

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s