Classement par nations (2/2) : Froome, Yates, Thomas, un trident royal

TOUR DE FRANCE. Après trois semaines de course intensives, nos voisins britanniques ont réussi le tour de force de placer trois coureurs dans le top 15.

En ayant placé trois hommes dans les quinze premiers de ce Tour de France 2016, la Grande-Bretagne sort grande gagnante de ce classement par nations. Ce succès symbolique vient souligner une nouvelle fois la montée en puissance du cyclisme britannique. Depuis l’arrivée du Team Sky dans le paysage vélocipédique, les coureurs venus d’Outre-manche brillent sur les routes de l’hexagone.

cultureSPORT Tour de France 2016 Chris Froome

La montée en puissance a été d’abord symbolisée par les nombreuses victoires au sprint de Mark Cavendish (qui a d’ailleurs dépassé Bernard Hinault avec trente victoires dans la Grande Boucle) puis par la progression de Bradley Wiggins en montagne. Surprenant troisième du général en 2009, le champion Olympique de poursuite 2004 et 2008, a ensuite confirmé ce podium (sur tapis vert) en endossant l’ultime Maillot Jaune du Tour 2012 à Paris.

Chris Froome, révélé sur les pentes raides de la Vuelta (deuxième en 2011), a pris la suite de son compatriote tant en ce qui concerne le leadership au sein de la formation Sky qu’au palmarès de la plus grande course cycliste au monde. Épatant dauphin de Wiggins en 2012, le « Kenyan Blanc » a glané trois victoires sur quatre entre 2013 et 2016, laissant les miettes de 2014 à Vincenzo Nibali, après un abandon suite à deux fractures (poignet gauche et main droite).

cultureSPORT Tour de France 2016 Adam Yates

Mais juste derrière Froome, deux autres hommes poussent au portillon : Adam Yates (Orica-BikeExchange) et Geraint Thomas (Sky). Son équipier, qui passe désormais la montagne correctement, qui est également performant contre-la-montre, pourrait se révéler être un « Wiggins bis ». Il ne faut pas oublier que Thomas vient également de la piste. Yates, lui, a loupé de peu le podium pour sa deuxième participation. Le vainqueur de la Clasica San Sebastian l’an passé a ramené le maillot blanc sur les Champs, une première pour un Anglais. Signe que l’avenir leur appartient peut-être. Ce n’est pas son frère Simon qui dirait le contraire.

L’Espagne, emmenée par ses solides, expérimentés et toujours réguliers Alejandro Valverde (Movistar) et Joaquim Rodriguez (Katusha), prend la deuxième place juste devant leurs cousins Colombiens. Si Nairo Quintana (Movistar) est parvenu à monter sur le podium, son compatriote Sergio Henao (Sky), qui bossait au service de Froome, n’a pu entrer dans le top 10. Nos Bleus, deuxièmes au « pointage intermédiaire » (après la première semaine de course) n’ont pu consolider leur rang. Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step) a logiquement lâché prise en montagne. Warren Barguil (Giant-Alpecin) a lui aussi été distancé plus tôt que prévu. Il a été numériquement remplacé par Alexis Vuillermoz (Ag2r La Mondiale), vingtième, qui devance Pierre Rolland (Cannondale-Drapac), qui s’est lui maintenu dans le top 3 tricolore.

Le classement final

Le classement de la 1ère à la 7ème étape

Comme pour le classement par équipes, ce classement est établi par l’addition des temps des trois meilleurs coureurs de chaque nation sur chaque étape.

1. GRANDE-BRETAGNE en 267h 47’ 37 »
1. Christopher Froome (Sky) en 89h 04′ 48 »
4. Adam Yates (Orica-BikeExchange) en 89h 09′ 30 »
15. Geraint Thomas (Sky) en 89h 33′ 19 »

2. ESPAGNE en 268h 06’ 08 » / à 18’ 31 »
6. Alejandro Valverde (Movistar) en 89h 11′ 04 »
7. Joaquim Rodriguez (Katusha) en 89h 11′ 46 »
17. Mikel Nieve (Sky) en 89h 43′ 18 »

3. COLOMBIE en 268h 16’ 35 » / à 28’ 58 »
3. Nairo Quintana (Movistar) en 89h 09′ 09 »
12. Sergio Henao (Sky) en 89h 23′ 39 »
19. Jarlinson Pantano (IAM Cycling) en 89h 43′ 47 »

4. FRANCE en 268h 31’ 39 » / à 44’ 02 »
2. Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) en 89h 08′ 53 »
16. Pierre Rolland (Cannondale-Drapac) en 89h 35′ 30 »
20. Alexis Vuillermoz en 89h 47′ 16 »

5. PAYS-BAS en 269h 13’ 31 » / à 1h 25’ 44 »
11. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) en 89h 18′ 01 »
18. Stef Clement (IAM Cycling) en 89h 43′ 45 »
28. Wouter Poels (Sky) en 90h 11′ 45 »

6. ITALIE en 269h 42’ 06 » / à 1h 54’ 29 »
13. Fabio Aru (Astana) en 89h 24′ 08 »
22. Damiano Caruso (BMC Racing) en 89h 53′ 11 »
30. Vincenzo Nibali (Astana) en 90h 24′ 47 »

7. SUISSE en 272h 01’ 54 » / à 4h 14’ 17 »
14. Sébastien Reichenbach (FDJ) en 89h 29′ 47 »
35. Steve Morabito (FDJ) en 90h 43′ 18 »
64. Martin Elmiger (IAM Cycling) en 91h 48′ 49 »

8. BELGIQUE en 273h 20’ 00 » / à 5h 32’ 23 »
40. Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) en 91h 03′ 33 »
42. Serge Pauwels (Dimension Data) en 91h 05′ 26 »
44. Greg Van Avermaet (BMC Racing) en 91h 11′ 01 »

9. ALLEMAGNE en 274h 09’ 58 » / à 6h 22’ 21 »
21. Emanuel Buchmann (Bora-Argon 18) en 89h 52′ 28 »
66. Simon Geschke (Giant-Alpecin) en 91h 52′ 20 »
89. Marcus Burghardt (BMC Racing) en 92h 25′ 10 »

10. ETATS-UNIS en 274h 31’ 41 » / à 6h 44’ 04 »
26. Tejay Van Garderen (BMC Racing) en 90h 16′ 54 »
46. Peter Stetina (Trek-Segafredo) en 91h 12′ 10 »
117. Brent Bookwalter (BMC Racing) en 93h 02′ 37 » »

Nicolas Gréno (@nicolasgreno)
Crédit photo : ASO/Bruno Bade et A.Broadway via le site officiel du Tour de France

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire