« PGR, leona para siempre » : confidences d’une joueuse engagée (3/3)

RUGBY. Dans cette troisième et dernière partie, Patricia Garcia Rodriguez, une des joueuses de l’équipe féminine de rugby à 7 espagnol aborde pour notre équipe cultureSPORT, ses autres projets, sa vision d’un « rugby utile au niveau national comme international ».
patricia-3

Crédit : PGR Rugby

cultureSPORT : Tout d’abord, comment expliquer que le rugby à XV s’oriente vers les joueurs de rugby à 7 et la polyvalence des postes ?

Patricia Garcia : Pour faire du rugby à 7, il faut savoir vraiment faire de tout non ? A XV aussi, on utilise des spécialités dans quelques postes mais cela dépend vraiment du plan de jeu, de l’entraîneur et si on est capable de développer son habileté technico-tactique pour jouer à différents postes surtout chez les trois-quarts.

cultureSPORT : Quelles sont vos possibilités de reconversion, vos autres projets en cours ?

Patricia Garcia : Je développe beaucoup de projets à titre personnel mais aussi en collaboration avec d’autres. J’adore l’éducation et les valeurs et le rugby, dans ce cas précis peut nous aider à développer une société meilleure. En améliorant la vie de beaucoup de personnes, en les poussant vers l’entrainement physique et mental pour qu’ils puissent réaliser leurs rêves tout dans le respect, l’humilité, le travail en équipe. On en parle, mais c’est très difficile à mettre en place.

«Après les jeux olympiques, je suis allée au Chili, dix jours pour porter les valeurs de l’éducation par le rugby. Le respect, l’humilité, le travail en équipe tout le monde en parle, c’est très difficile à mettre en place »
cultureSPORT : Vous impliquez-vous auprès de votre fédération pour porter le message d’un rugby espagnol et hispanophone fort ? Si oui comment ?

Patricia Garcia : Exactement, et j’en suis la référente au niveau du rugby. Donc tous les messages au niveau des valeurs de ce sport, j’essaie que ça devienne une réalité au niveau de la société nationale et internationale. Après les Jeux Olympiques, je suis allée au Chili en tournée, pour promouvoir cette éducation vers le sport, vers le rugby et avec toute mon équipe de travail, on a passé 10 jours magnifiques mais on a aussi rendu visite au plus de 1000 personnes, en organisant des événements.

cultureSPORT : Enfin, quelles ont été vos avancées et vos objectifs en tant que secrétaire de la commission des athlètes en Europe ? Le sport et la politique sont vraiment deux domaines conciliables ?

Patricia Garcia : C’est la deuxième fois ou je représente un peu en Europe, les athlètes. Tout d’abord, c’était au niveau de  la commission de développement du rugby féminin puis ensuite, dans la commission des athlètes pour essayer de faire évoluer les statuts et les activités.Cette commission est un peu paralysée. Il faut essayer de la réactiver avec « Rugby Europe » (la fédération européenne de rugby) pour gérer le sport et ses activités. Je pense que le sport et la politique ce sont deux domaines conciliables, qui doivent aller de l’avant pour tout ce que cela représente, pas que les joueuses, les joueurs mais aussi les entraîneurs, le public, les médias, les sponsors. Il faut se servir de tous ces réseaux pour propager, partager les valeurs du sport et je continuerai à le faire.

Propos recueillis par Pierre-Alexandre Carré  (@carr_pierre64)

Publicités

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s