Aritz Azpeitia : « Trop d’années qu’on est sur la troisième marche ! »

FRONTENIS. VIe Coupe du monde en Fronton 30 m. La Pelote Basque est à l’honneur cette semaine à Santiago du Chili ! Aritz Azpeitia, joueur-avant de l’Equipe de France masculine de Frontenis, s’est entretenu pour l’occasion avec cultureSPORT. Dans cette première partie il nous explique le fonctionnement de la compétition et nous faire part des chances tricolores.
31042155441_5a2d71f158_z

Aritz Azpeitia répondant à la télévision chilienne après la victoire de la doublette française de frontenis contre le Chili. Photo : Jorge Lopez (FIPV)

cultureSPORT : L’intitulé c’est : « Coupe du monde fronton 30 mètres » mais on est bien d’accord que ça se joue en mur à gauche ?

Aritz Azpeitia : C’est bien ça. Il y a deux types de mur à gauche : 30 m et 36 m. Et lorsqu’on fait le format Coupe du monde c’est réparti par infrastructures. Donc là le 30m c’est spécifique au frontenis – garçons/filles 2 à 2 – et à la baline [paleta gomme creuse, NDLR] – 2 à 2 chez les filles, tête à tête chez les garçons -. Ce sont les 4 disciplines qui se joueront au Chili. 

14947693_1362324643807487_380799898708333854_n.jpg

Affiche officielle de la compétition. Crédit : Fédération internationale de Pelote Basque (FIPV)

cultureSPORT : Tu peux nous expliquer le déroulement de la Coupe du monde ?

Aritz Azpeitia : Alors depuis deux ans et l’arrivée de Xavier Cazaubon à la présidence de la fédération internationale, c’est un nouveau format ! Aujourd’hui c’est une étape de qualification pour les championnats du monde qui auront lieu dans 2 ans à Barcelone. Cette année, on est 12 équipes représentées en coupe du monde frontenis chez les garçons [9 chez les filles, NDLR]. C’est tout le temps sous forme de poules. Donc chez les garçons : 4 poules de 3 puis quarts, demies, finale ; chez les filles : système de poules fortes-poules faibles puis demies et finale.

xavier-cazaubon-au-centre-entoure-de-jean-michel-idiart_2069249_800x400.jpg

Xavier Cazaubon (2e en partant de la droite), président de la Fédération Internationale entouré, de gauche à droite, par Jean-Michel Idiart, Charles Villeneuve et Lilou Etcheverria, également membres de la FIPV. Photo : Marie-Claude Delbos (FFPB) pour Sud Ouest

cultureSPORT : Ça se joue uniquement en double le frontenis ?

Aritz Azpeitia : Ça ne se joue qu’en double dans les échéances internationales. Mais sur le circuit mexicain (pseudo-pro) il y a les deux spécialités chez les garçons: le 2 à 2 et le 1 contre 1. Mais chez nous on se consacre plus au 2 à 2.

cultureSPORT : Quelles sont les équipes favorites ?

Aritz Azpeitia : Le Mexique forcement. Derrière il y a l’Espagne, et nous on va essayer de venir titiller ces équipes-là, sachant qu’il y a aussi Cuba et des équipes pièges comme l’Argentine à ne pas oublier.

cultureSPORT : Quels sont les objectifs pour la délégation française de frontenis ?

Aritz Azpeitia : Clairement pour nous c’est un podium, on y va que pour ça. Et puis j’ai envie de dire que ça fait trop d’années qu’on est sur la troisième marche [rires] ! Aujourd’hui on a une équipe qui est meilleure que les années précédentes je pense. Donc il faut qu’on arrive en bonne forme physique, prêts mentalement, et puis on va essayer de créer une surprise. Mais d’abord assurer le podium, parce que Cuba est toujours là. Il ne faut pas y aller en se disant que c’est acquis. Mais clairement l’objectif, c’est au moins cette troisième place, puis essayer de gravir une marche.

cultureSPORT : Et chez les filles : même objectif ?

Aritz Azpeitia : Chez les filles même chose !

cultureSPORT : Quels sont vos derniers résultats dans les compétitions internationales ?

Aritz Azpeitia : Aux derniers championnats du monde, en 2014, on a fini troisièmes. L’étape d’avant c’était la coupe du monde au Haillan [Gironde, NDLR] en 2013 ; je n’y avais pas participé, ils avaient terminé troisièmes également. Après les filles, dernièrement elles n’ont pas fait de podium aux championnats du monde, c’est passé à pas grand-chose, mais elle avaient aussi fait troisièmes à la coupe du monde. Donc là, l’objectif c’est de montrer qu’on est dans les 3 meilleurs.

azeazeazza.jpg

Entrée de la délégation française lors de la cérémonie d’ouverture à l’Estadio Español de Las Condes (Santiago de Chile). Photo : Jorge Lopez (FIPV)


La délégation Française à Santiago du Chili

Chef de Délégation : Dany Mellier / Médecin : Jacques Jeannou / D.T.N. : Michel Poueyts

15203330_1374399495933335_1808195600981382229_n.jpg

La délégation féminine. Crédit : Compte Facebook officiel de la Fédération Française de Pelote Basque (FFPB)

Femmes

Frontenis

Entraîneur : Christophe Jeleznoff

Avants : Charlotte Duprat (Biarritz Frontenis Club), Louise Coyos (Pilota Hutxa-Mouguerre)

Arrières : Claire Dutaret-Bordagaray (Zaharrer Segi-St Etienne Baigorry), Laëtitia Durcudoy (Biarritz Frontenis Club)

Paleta pelote de gomme creuse

Entraîneur : Ramuntxo Belly

Avants : Amaia Etchelecu (Luzean-St Jean de Luz), Marie Amestoy (Goizeko Izarra-St Jean Pied de Port)

Arrières : Maritxu Chapelet-Housset (Arbonarrak), Marielle Carrère (Club Pelote Basco-Béarnais Moumour)

15138515_1375403295832955_2195042545979911870_o.jpg

La délégation masculine avec Aritz Azpeitia (2e en partant de la gauche). Crédit : Compte officiel de la FFPB

Hommes

Frontenis

Entraîneur : Marie-Christine Rolet

Avants : Aritz Azpeitia (Biarritz Frontenis Club), Théo Pucheux (Pelote Lasseuboise)

Arrières : Kévin Pucheux (Pelote Lasseuboise), Alexis Zabaleta (Kostakoak-Bidart)

Paleta pelote de gomme creuse individuel

Entraîneur : Gabriel Amadoz

Kévin Pucheux (Pelote Lasseuboise), Patxi Guillenteguy (C.A. Béglais) 

Résultats

Frontenis

Femmes (Poule A)
  • France – Argentine : 2-0 (15-5, 15-8) (lundi)
  • Pérou – France : 0-2 (3-15, 3-15) (mardi)

Mexique – France : (aujourd’hui, pas avant 20h00) >> lien streaming

Hommes (Poule C)
  • Chili – France : 0-2 (4-15, 7-15) (dimanche, match d’ouverture)
  • France – Costa-Rica : 2-0 (15-0, 15-0) (mardi)

La France est qualifiée pour les quarts de finale.

Paleta Gomme creuse

Femmes (Poule D)
  • France – Cuba : 2-0 (15-6, 15-5) (lundi)

France – Uruguay : (aujourd’hui, pas avant 15h00) >>  lien streaming

Hommes individuel (Poule D)
  • France – Etats-Unis : 2-0 (15-6, 15-1) (lundi)
  • Salvador – France : 0-2 (5-15, 3-15) (mardi)
30358383314_862c88cacb_z.jpg

Patxi Guillenteguy. Photo : Jorge Lopez (FIPV)

Italie – France : (aujourd’hui, pas avant 15h00) >>  lien streaming

A venir

Bonus

Voir aussi

Propos recueillis par Thomas Dupleix (@ThomasDupleix) le vendredi 7 octobre à Biarritz. Merci à Aritz Azpeitia pour sa collaboration. Avec la participation de Marine Pirolley.

Retrouvez cultureSPORT sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et SoundCloud.

Advertisements

There are 3 comments

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s