Aritz Azpeitia : « La pelote se professionnalise »

FRONTENIS. VIe Coupe du monde en Fronton 30 m. A Santiago place aux demies : Français et Espagnols se feront face en frontenis, aussi bien chez les garçons que chez les filles ! Dans cette troisième et avant-dernière partie, Aritz Azpeitia décrit pour cultureSPORT l’évolution et les attentes de son sport sur le long terme.
Partie 1 : « Trop d’années qu’on est sur la troisième marche ! »
Partie 2 : « Avec beaucoup d’effet, la balle peut monter à 5 mètres de hauteur »
30788811290_4fe74e6914_z.jpg

En France, contrairement au Chili ou plus encore au Mexique, le frontenis pâtit toujours de la popularité des disciplines « reines » de la pelote telles que la cesta-punta ou la main nue. Photo : Jorge Lopez (FIPV)

cultureSPORT : Depuis combien de temps tu joues au frontenis ?

Aritz Azpeitia : Ça fait une douzaine d’année que je joue et ma première compétition internationale c’était en 2007. Depuis je partage les championnats de France avec le même coéquipier qui est Kevin Pucheux, donc ça va faire une petite dizaine d’années, alors on commence à connaître le circuit !

31157058955_ef9a29cc67_z.jpg

Kévin Pucheux réalise un sans-faute pour le moment entre la baline et le frontenis. Photo : Jorge Lopez (FIPV)

cultureSPORT : Est-ce qu’aujourd’hui, en France, le frontenis se développe par rapport à tes débuts ?

Aritz Azpeitia : J’ai l’impression que cela se développe. La pelote, en général, elle se professionnalise – « professionnalise » entre guillemets, on est loin du football pour l’instant ! Mais on voit qu’il y a plus de sérieux. On accorde plus d’importance au temps de récupération, aux entraînements physiques, choses qu’on pouvait négliger jusqu’à maintenant et plus particulièrement au frontenis. Et on sent qu’il y a vraiment une nouvelle vague de jeunes qui arrivent et qui apportent du plus. C’est vraiment intéressant puisqu’on arrive sur une phase où nous on a des choses à leur apprendre et eux aussi ils ont des choses à nous apprendre. Par exemple en sélection on a Théo Pucheux, le cousin de Kévin, qui a énormément progressé et qui aujourd’hui fait partie des meilleurs. Il a un très fort potentiel.

31148486525_0561b00779_z.jpg

Théo Pucheux (ici au premier plan), cousin de Kévin, était le porte-drapeau de la délégation tricolore lors de la cérémonie d’ouverture. Photo : Jorge Lopez (FIPV)

cultureSPORT : Qu’est-ce que tu penses du travail de la fédération sur le frontenis ? Est-ce que tu penses que ça communique assez ?

Aritz Azpeitia : Il y a du mieux même si on va toujours être dans l’ombre des spécialités qui attirent plus les estivants : la main nue, la cesta-punta… Mais aujourd’hui on a pris conscience que le 30 m c’était l’avenir de la pelote. C’est la structure qui demande le moins d’investissement, par rapport à un jaï-alaï ou un trinquet. Et le frontenis c’est une spécialité qui peut se jouer partout puisqu’on a des raquettes de tennis et des pelotes qui ne coutent pas chères. Puis dans le cadre des projets olympiques, il y a 6 disciplines qui ont été retenues, dont le frontenis. Donc aujourd’hui la fédération en tient compte.

cultureSPORT : On peut s’attendre à ce que, dans un avenir pas trop lointain, la pelote basque, et donc notamment le frontenis, puisse entrer dans les sports olympiques ?

Aritz Azpeitia : Aujourd’hui non. Clairement je pense qu’on est loin de tout ça ! Mais on fait des efforts pour s’en approcher. Là Paris est en concurrence avec Los Angeles pour les JO 2024. Cent ans après, si on pouvait avoir les JO de nouveau à Paris, ce serait un clin d’œil. Et puis dans ce cadre-là on pourrait peut-être être en démonstration comme on l’avait été à Paris [1924, NDLR], à Barcelone [1992, NDLR] et à Mexico [1968, NDLR].

cultureSPORT : De l’exhibition ?

Aritz Azpeitia : C’est de l’exhibition, tout à fait. Avec un projet de construction de mur à gauche sur Paris qui est en cours. Je pense que ça serait vraiment un « boum » pour la pelote.


Résultats

Frontenis

Femmes (Poule A)
  • France (Charlotte Duprat, Claire Dutaret-Bordagaray) – Argentine : 2-0 (15-5, 15-8) (lundi)
  • Pérou – France (Louise Coyos, Laëtitia Durcudoy) : 0-2 (3-15, 3-15) (mardi)
  • Mexique – France (Louise Coyos, Claire Dutaret-Bordagaray) : 2-0 (15-11, 15-5) (mercredi)

La France est qualifiée pour les demi-finales (2).

  • (1/2) Espagne – France : (aujourd’hui, à partir de 19h00) > lien streaming
Hommes (Poule C)
  • Chili – France (Aritz Azpeitia, Kévin Pucheux) : 0-2 (4-15, 7-15) (dimanche)
  • France (Théo Pucheux, Kévin Pucheux) – Costa-Rica : 2-0 (15-0, 15-0) (mardi)
  • (1/4) France (Théo Pucheux, Kévin Pucheux) – Vénézuéla : 2-0 (15-3, 15-2) (jeudi)

La France est qualifiée pour les demi-finales (2).

  • (1/2) Espagne – France : (aujourd’hui, à partir de 19h30) > lien streaming

Paleta Gomme creuse

Femmes (Poule D)
  • France (Amaïa Etchelecu, Maritxu Chapelet-Housset) – Cuba : 2-0 (15-6, 15-5) (lundi)
  • France (Marie Amestoy, Marielle Carrère) – Uruguay : 2-1 (14-15, 15-8, 10-7) (mercredi)
  • (1/4) France (Amaïa Etchelecu, Maritxu Chapelet-Housset) – Vénézuéla : 2-0 (15-4, 15-3) (jeudi)

La France est qualifiée pour les demi-finales (1).

  • (1/2) : Mexique – France : (aujourd’hui, à partir de 18h00) > lien streaming
Hommes individuel (Poule D)
  • France (Patxi Guillenteguy puis Kévin Pucheux) – Etats-Unis : 2-0 (15-6, 15-1) (lundi)
  • Salvador – France (Patxi Guillenteguy puis Kévin Pucheux) : 0-2 (5-15, 3-15) (mardi)
  • Italie – France (Kévin Pucheux) : 0-2 (4-15, 5-15) (mercredi)
  • (1/4) : France (Kévin Pucheux) – Cuba : 2-0 (15-9, 15-14) (jeudi)

La France est qualifiée pour les demi-finales (1).

  • (1/2) : Mexique – France : (aujourd’hui, à partir de 18h30) > lien streaming

A venir

Bonus

 Voir aussi

Propos recueillis par Thomas Dupleix (@ThomasDupleix) le vendredi 7 octobre à Biarritz. Merci à Aritz Azpeitia pour sa collaboration. Avec la participation de Marine Pirolley.

Retrouvez cultureSPORT sur Facebook, Twitter, Instagram, YouTube et SoundCloud.

Publicités

There are 3 comments

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s