La FDJ s’européanise, Taylor Phinney tente une relance

CYCLISME. Top 50 des transferts 2017 (3/6) : de la 31e à la 40e place. Après six ans chez BMC, Phinney va tenter de relancer sa carrière chez le rival Cannondale. La FDJ, elle, s’est renforcée en recrutant à l’étranger.
cultureSPORT Taylor Phinney

Taylor Phinney sous ses anciennes couleurs. Crédit : Twitter @taylorphinney.

31. Taylor Phinney : BMC Racing > Cannondale-Drapac

Gravement blessé lors du championnat des Etats-Unis 2014 (fractures du tibia et de la rotule, rupture du tendon rotulien), Taylor Phinney est resté sur la touche pendant de longs mois. L’Américain, qui a depuis remporté le titre national du chrono, a quitté une formation US (la BMC)… pour une autre formation US. Il espère relancer sa carrière avec Jonathan Vaughters, chez Cannondale.

32. Jurgen Van Den Broeck : Katusha > LottoNL-Jumbo

Troisième du Tour de France en 2010 (après les déclassements successifs de Contador et Menchov), au pied du podium en 2012, Jurgen Van den Broeck enchaîne les contre-performances sur les grands tours depuis quatre ans. Il a rejoint l’équipe batave afin de prêter main forte à Robert Gesink ou Steven Kruijswijk. Le Belge pourra néanmoins se la jouer perso sur les classiques.

33. Moreno Moser : Cannondale-Drapac > Astana

Après cinq années au sein de la structure Liquigas/Cannondale, où il a d’ailleurs débuté sa carrière, l’Italien s’est engagé en faveur d’Astana. L’équipe kazakhe qui a vu une petite partie de sa communauté transalpine partir chez Barhain-Merida ou chez Quick Step (voir ci-dessous).

34. Eros Capecchi : Astana > Quick Step Floors

Davantage connue pour ses prestations lors des classiques, la Quick Step poursuit son développement pour les courses à étapes. L’Italien a rejoint le clan des grimpeurs – le Transalpin Gianluca Brambilla, le Luxembourgeois Bob Jungels et l’Irlandais Dan Martin – de la formation belge en ce sens. 

culturesport-davide-cimolai

Olivier Le Gac et Ignatas Konovalovas accompagnent Davide Cimolai (au centre) et Jacopo Guarnieri, les nouvelles recrues italiennes de la FDJ. Crédit : Twitter @cimo89.

35. Jacopo Guarnieri : Katusha > FDJ
36. Davide Cimolai : Lampre-Merida > FDJ

Guarnieri change d’équipe mais pas de rôle. Poisson-pilote du Norvégien Alexander Kristoff pendant deux saisons, le Milanais va désormais mener et renforcer le train d’Arnaud Démare. Idem pour Cimolai, victorieux sur la Course au soleil l’an passé. Les Italiens vont tout mettre en oeuvre pour que l’ancien champion de France confirme sa victoire sur Milan-San Remo.

37. Tobias Ludvigsson : Giant-Alpecin > FDJ

Vainqueur de l’Etoile de Bessège l’an passé, le rouleur suédois va amener toute sa science et toute son expérience des chronos au groupe dirigé par Marc Madiot. La formation tricolore est en pleine progression dans cet exercice. En atteste sa victoire lors du contre-la-montre par équipes de La Méditerrannéenne et la troisième place décrochée lors de Tirreno-Adriatico en 2016.

38. Moreno Hofland : LottoNL-Jumbo > Lotto-Soudal

Il passe d’une Lotto à l’autre. Aux côtés d’André Greipel, le coureur batave pourrait aider l’Allemand lors de certaines arrivées massives à l’instar de l’Australien Adam Hansen. Le sprinteur hollandais, vainqueur d’une étape de Paris-Nice en 2014, pourrait également jouer sa carte perso dans certaines courses, en l’absence de son nouveau leader.

39. Javier Moreno : Movistar > Bahrain-Merida

Bon grimpeur, plutôt à l’aise dans les chronos courts, Moreno a enchaîné les bonnes performances sur les courses d’une semaine ces dernières saisons (deuxième du Down Under 2013 et du Tour d’Autriche 2014, vainqueur du Tour des Asturies 2011). Ancien lieutenant de Nairo Quintana, l’Andalou se mettra au service de Vincenzo Nibali cette saison.

40. Juan-José Lobato : Movistar > LottoNL-Jumbo

Le sprinteur espagnol, qui ressentait le besoin de progresser dans les arrivées massives et les classiques, avait besoin de changement. Capable de gagner surtout lorsque le final est vallonné, Lobato sera davantage soutenu que chez Movistar dans les courses d’un jour. Effectivement, selon Nico Verhoeven, l’Ibérique est un renfort de poids dans le plan défini par l’équipe hollandaise jusqu’à l’an prochain.

Le programme

Lundi 9 janvier : Présentation du Top 50
Mardi 10 janvier : Les autres transferts
Hier : de la 41e à la 50e place
Aujourd’hui : de la 31e à la 40e place
Demain : de la 21e à la 30e place
Samedi 14 janvier : de la 11e à la 20e place
Dimanche 15 janvier : de la 1re à la 10e place

Nicolas Gréno (@nicolasgrenon.greno@culturesport.net)

Publicités

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There is one comment

Pour commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s