Rebellin, Pellizotti : les repentis sont toujours là

CYCLISME. Top 50 des transferts 2017 (2/6). On entre dans le vif du sujet avec la parution de la première dizaine de notre classement. Aujourd’hui, on vous dévoile les coureurs classés de la 41e à la 50e place.
culturesport-franco-pellizotti

Franco Pellizotti. Crédit : Sidi Sport.

41. Franco Pellizotti : Androni Giocattoli-Sidermec > Bahrain-Merida

Après sa suspension de mars 2011 à mai 2012 (suite à des variations anormales de ses paramètres sanguins sur son passeport biologique), le très éphémère meilleur grimpeur du Tour 2009 avait rebondi au sein de la formation Androni Giocattoli-Sidermec où il avait décroché, dans la foulée de son arrivée, un titre national. A 38 ans, l’Italien retrouve donc l’élite mondiale… huit ans après l’avoir quittée. Le quatrième du Giro 2008 sera chargé d’épauler son compatriote et ancien équipier chez Liquigas, Vincenzo Nibali, sur la centième édition de leur tour national.

42. Arnold Jeannesson : Cofidis > Fortuneo-Vital Concept

Au pied du podium lors de l’ultime Critérium International et aux portes du top 10 sur Paris-Nice, Jeannesson va intégrer une troisième équipe en autant de saisons. S’il pourrait aider le grimpeur « maison » Eduardo Sepulveda en montagne, l’ancien pensionnaire de la FDJ et de la Cofidis, qui a bien aimé cette équipe familiale, pourrait également jouer sa carte personnelle de temps à autre. Mais avant de renouer avec la route, le Parisien a disputé la saison de cyclo-cross (médaillé d’argent lors des championnats de France) en compagnie de Francis Mourey, désormais ex-porteur du maillot bleu-blanc-rouge.

43. Jonathan Hivert : Fortuneo-Vital Concept > Direct Energie

Selon son nouveau directeur sportif, Jonathan Hivert est « profil rare en France. » Jean-René Bernaudeau espère relancer la carrière du puncheur-sprinteur de 31 ans. L’ancien coureur de la Saur-Sojasun a connu une saison 2016 plutôt difficile, tronquée à cause des blessures (opération du genou droit). Mis à part l’intégration d’un néo-pro (Paul Ourselin), Hivert est le seul transfert de la formation vendéenne.

44. Clément Chevrier : IAM Cycling > Ag2r La Mondiale

Une fracture du radius lors du Grand Prix de Wallonie a précipité ses adieux avec IAM Cycling. La formation suisse disparue, il a fallu retrouver une nouvelle équipe pour l’espoir français. Et c’est au sein de l’équipe Ag2r qu’il a trouvé refuge. Une structure qu’il connait bien puisqu’il a été formé au Chambéry Cyclisme Formation pendant trois saisons. Chevrier a déclaré qu’il souhaitait saisir sa chance pour décrocher, enfin, un premier succès chez les pros.

45. Jack Bauer : Cannondale-Drapac > Quick Step Floors

Son arrivée malheureuse à Nîmes en 2014 est encore présente dans les esprits des suiveurs de la Grande Boucle. Jack Bauer, qui est d’ordinaire toujours à l’heure, a cette fois été battu d’un rien. Repris à cinquante mètres de la ligne et ce après 221 km d’échappée. Le coureur néo-zélandais entretien décidément une relation conflictuelle avec le Tour puisqu’il s’y est fracturé le fémur l’an passé. Quelques mois auparavant, le Belge d’adoption, domicilié à Gand, s’est classé huitième du GP E3. Son arrivée chez Quick Step est donc une bonne chose pour lui.

46. Francisco-José Ventoso : Movistar > BMC Racing-TAG Heuer

L’image de sa jambe gauche, ouverte à cause d’un frein à disque lors du dernier Paris-Roubaix, a fait le tour du web. La mésaventure oubliée, l’Espagnol, qui n’a quasiment connu que des écuries hispaniques dans sa carrière (Saunier Duval, Andalucia, Movistar), a rejoint les Etats-Unis. Au sein de la BMC Racing, il sera un des lieutenants du champion olympique Greg Van Avermaet. A l’instar de son nouveau leader, il aura lui aussi un rôle à jouer sur les classiques.

47. Ben Swift : Sky > UAE Abu Dhabi

Depuis le lancement du Team Sky (2010), Ben Swift n’a cessé de progresser. Mais malgré sa deuxième place sur Milan-San Remo l’an passé, il faut avouer que le Britannique était tout de même moins fringant qu’au début des années 2010. C’est la raison pour laquelle le sprinteur a souhaité donner un coup de fouet à sa carrière. En rejoignant l’ex-Lampre, devenue depuis UAE Abu Dhabi, Swift s’est lancé un nouveau challenge. « Pour se sortir de [sa] zone de confort. » En partant de chez Sky, « c’est comme si je quittais ma famille » avouait-il.

48. Stijn Vandenbergh : Etixx-Quick Step > Ag2r La Mondiale

Présent dans l’équipe sacrée championne du monde par équipes du chrono chez Etixx-Quick Step, le vaillant rouleur flamand a rejoint la formation Ag2r. Une équipe qu’il connait bien puisqu’il avait porté le maillot terre et ciel (il ne l’était pas tout à fait encore) en 2008. Après avoir échoué au pied du podium plusieurs fois sur les Flandriennes entre 2014 et 2015, Vandenbergh espère briller sur le Ronde. Le Belge est renfort de choix concernant le groupe dédié aux classiques monté par le boss Vincent Lavenu.

49. Koen De Kort : Giant-Alpecin > Trek-Segafredo

Equipier solide et précieux, le coureur hollandais a suivi son équipier et leader, John Degenkolb, de Giant chez Trek. Pour l’Allemand, ancien vainqueur de Milan-San Remo et de Paris-Roubaix la même année, De Kort lui sera d’un grand service sur les classiques. Les deux hommes se côtoient depuis 2012.

50. Davide Rebellin : CCC Sprandi Polkowice > Kuwait-Cartucho.es

Toujours là. Même à 45 ans… Treize ans après son retentissant triplé ardennais, Davide Rebellin, l’autre repenti de ce top 50 avec Franco Pellizotti (voir ci-dessus), poursuit sa (longue) carrière. Non conservé par la CCC Sprandi Polkowice, le coureur italien atterrit dans une nouvelle équipe : la Kuwait-Cartucho.es, seconde formation, avec la Bahrain-Merida, provenant du Golfe Persique. Rebellin y retrouvera Stefan Schumacher, qui le suit comme ombre après CCC et Gerolsteiner.

Le programme

Lundi 9 janvier : Présentation du Top 50
Hier : Les autres transferts
Aujourd’hui : de la 41e à la 50e place
Demain : de la 31e à la 40e place
Vendredi 13 janvier : de la 21e à la 30e place
Samedi 14 janvier : de la 11e à la 20e place
Dimanche 15 janvier : de la 1re à la 10e place

Nicolas Gréno (@nicolasgrenon.greno@culturesport.net)

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

There are 2 comments

Laisser un commentaire