Fortuneo-Vital Concept se renforce d’année en année

CYCLISME. Top 50 des transferts 2017 (4/6) : de la 21e à la 30e place. Pendant que les anciens coureurs de la Tinkoff trouvent un nouveau refuge, la formation Fortuneo poursuit son recrutement de qualité.
21. Gianni Meersman : Etixx-Quick Step > Fortuneo-Vital Concept

L’ancien coureur de la FDJ devait rejoindre l’ambitieuse formation Fortuneo. Malheureusement, le Belge, vainqueur de deux étapes de la Vuelta l’an passé, n’aura jamais la chance de revêtir le maillot de l’équipe bretonne. La faute à une arythmie cardiaque détectée lors d’un test anodin. « C’est un vrai coup de tonnerre, avouait-il. Par rapport à ma femme et ma fille, qui ont mis tout de côté pendant ma carrière, je ne peux et ne veux pas prendre un tel risque. »

culturesport-maxime-bouet

Crédit : page Facebook officielle de Maxime Bouet.

22. Maxime Bouet : Etixx-Quick Step > Fortuneo-Vital Concept

A l’instar de Gianni Meersman, un autre coureur d’Etixx-Quick Step est passé chez Fortuneo-Vital Concept à l’intersaison. Maxime Bouet a fait son retour au bercail. Il a retrouvé Emmanuel Hubert, qu’il a côtoyé lors de son passage chez les pros au sein d’Agritubel. Le coureur bressan, qui a, depuis, roulé sa bosse en World Tour (Ag2r, Quick Step), pourra amener à sa nouvelle équipe toute son expérience.

23. Leopold König : Sky > Bora-Hansgrohe

Le Tchèque, qui n’aura « tenu » que deux saisons au sein de la Sky, est entré dans la fameuse caste des coureurs n’ayant pas réussi à percer au sein de la formation britannique comme Edvald Boasson Hagen ou Mikel Landa (pour l’instant). König fait donc son come-back chez Bora-Hansgrohe, anciennement NetApp-Endura, où il y avait décroché une belle neuvième place sur la Vuelta 2013. Après avoir sacrifié ses ambitions personnelles pour Chris FroomeRalph Denk en est convaincu, le septième du Tour 2014 « est encore l’un des rares coureurs qui a le potentiel pour terminer sur le podium d’un grand tour. »

24. Lars Boom : Astana > LottoNL-Jumbo

A l’instar de Maxime Bouet ou Leopold König (voir ci-dessous), Lars Boom a décidé de revenir au sein de son ancienne formation, qui a changé de nom depuis (Rabobank puis Belkin et LottoNL-Jumbo). Après deux saisons plutôt calmes ponctuées de places d’honneur (quatrième de Paris-Roubaix et sixième du Tour des Flandres en 2015, sixième du Grand Prix E3 l’an passé), le coureur batave « revient au nid très motivé », avoue Nico Verhoeven. Le vainqueur de l’étape de Roubaix sur le Tour 2014 va remplacer Sep Vanmarcke, parti chez Cannondale-Drapac, dans la hiérarchie de l’équipe hollandaise.

25. Oliver Naesen : IAM Cycling > Ag2r La Mondiale

Avec une très belle fin de saison, Naesen a prouvé qu’il avait sa place en World Tour. Vainqueur de la Polynormande en 2015 alors qu’il était chez Topsport Vlaanderen, le coureur belge a pris encore un peu plus d’épaisseur l’an passé chez IAM Cycling. Au sein du groupe suisse, il a remporté la Bretagne Classic (ex-Grand Prix de Plouay) puis terminé dans la foulée à la deuxième place de l’Eneco Tour. Désormais, le jeune coureur belge (26 ans) espère briller sur Paris-Roubaix ou le Tour des Flandres, comme son nouvel équipier et compatriote Stijn VandenberghDécidément, Ag2r se renforce pour les classiques.

culturesport-alexandre-geniez

Crédit : page Facebook officielle d’Alexandre Geniez.

26. Alexandre Geniez : FDJ > Ag2r La Mondiale

De nouveau vainqueur d’une étape de la Vuelta (après celle de 2013 à Peyragudes) sous les couleurs de la FDJ, l’Aveyronnais a trouvé refuge au sein de la deuxième équipe française appartenant au World Tour. Le Ruthénois, neuvième du Giro 2016, passe ainsi de Thibaut Pinot à Romain Bardet.

27. Daniele Bennati : Tinkoff > Movistar

A trente-six ans, le sprinteur, pro depuis 2002, n’a évidemment pas le même rendement qu’en 2007-2008 lorsqu’il gagnait sur les Champs-Elysées et qu’il décrochait les maillots par points de la Vuelta et du Giro. Devenu équipier modèle avec le temps, l’Italien s’est offert un dernier défi en rejoignant les rangs de la Movistar.

28. Roman Kreuziger : Tinkoff > Orica-Scott

Encore une fois dans le top 10 d’un grand tour (dixième de la Grande Boucle), le Tchèque est en passe de devenir le lieutenant de luxe des grands espoirs Esteban Chaves (deuxième du Giro) et Adam Yates (quatrième du Tour). Kreuziger bénéficiera tout de même de quelques libertés sur les classiques ardennaises, lui l’ex-vainqueur de l’Amstel Gold Race (2013).

29. Darwin Atapuma : BMC Racing > UAE Abu Dhabi

En fin de contrat avec la BMC, le Colombien, barré par Richie Porte et Tejay Van Garderen au sein de la structure américaine, a rejoint la nouvelle équipe (1) des Emirats arabes unis. Née sur les cendres de la Lampre-Merida, le neuvième du dernier Tour d’Italie devra composer avec le Portugais Rui Costa et le Sud-Africain Louis Meintjes.

30. Robert Kiserlovski : Tinkoff > Katusha-Alpecin

Le Croate n’en finit pas de changer d’équipe. Bon, à sa décharge, il était, cette fois, contraint et forcé avec le retrait de la Tinkoff. La Katusha sera donc sa huitième équipe après Adria Mobil (2005-2008), Knauf (janvier-juin 2009), Fuji-Servetto (juin-décembre 2009), Liquigas-Doimo (2010), Astana (2011-2012), RadioShack-Trek (2013-2014) et donc Tinkoff (2015-2016). Kiserlovski, qui est entré deux fois dans le top 10 du Giro, sera, pour Ilnur Zakarin, un précieux relais en montagne.

Le programme

Lundi 9 janvier : Présentation du Top 50
Mardi 10 janvier : Les autres transferts
Mercredi 11 janvier : de la 41e à la 50e place
Hier : de la 31e à la 40e place
Aujourd’hui : de la 21e à la 30e place
Demain : de la 11e à la 20e place
Dimanche 15 janvier : de la 1re à la 10e place

(1) Chinoise au départ, suite au rachat de la licence par la structure TJ Sport, l’équipe n’a pas été retenue par l’UCI dans la première liste des équipes World Tour.

Nicolas Gréno (@nicolasgrenon.greno@culturesport.net)

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire