Virages à 180°C au Pays de C(au)cagne

RUGBY-PROD2. David Aucagne et son staff côté biterrois peuvent s’en mordre les doigts. Ils s’inclinent 18-9 encaissant 2 essais, tout en produisant un jeu de qualité. Les biarrots ont su avec hargne, redresser la barre alors qu’ils étaient menés pendant plus de 50 minutes. Les mi-temps sur courant alternatif auront été fatales aux visiteurs.
Coup d'envoi Béziers

Lachie Munro (10) au coup d’envoi pour Béziers. Crédits : Pierre-Alexandre Carré / cultureSPORT

A 20h. Béziers aura vu le Pays-Basque de long en large, deux vendredis de suite. D’abord à Bayonne, où ils ont su réaliser une excellente première mi-temps. Place en ce 1er Septembre, au voisin rouge et blanc pour espérer réaliser la même performance. Dès les premières minutes, les biterrois sont entreprenants. Suite à une mêlée écroulée où Assi souffre côté droit, la touche en suivant leur offre la possibilité de réaliser un maul dévastateur. Lachie Munro (10) ne règle pas la mire (5′). Les passes au contact déstabilisent la défense biarrote ,Jean-Baptiste Peyras (15) met le feu le long de la ligne de touche à droite, par un coup de pied de recentrage. Ximun Lucu (15) garde la balle sous pression dans son camp face aux poteaux.

Munro ouvre le score (03). Les biarrots se heurtent à une belle défense visiteuse et leur indiscipline coûte cher : la recrue , l’ailier Uwa Tawalo(11) plaque haut Sébastien Max (14) qui sera sanctionné d’un carton jaune mais Bertrand Guiry (6) manque de peu l’essai après une défense solide du deuxième centre héraultais Puletua qui le pousse en touche (14′). Malgré les coups de butoir répétés par des mauls avec comme point de fixation Léo Bastien (4), souvent à la charge, les locaux perdent de l’énergie. Pour preuves, les pénalités gagnées à la poussée en mêlée sur introductions adverses) par les biterrois (15′ ; 27′ ; 39′) c’est d’ailleurs à la deuxième qu’ils aggravent le score (0-6). Les rouge et blanc tentent non plus en puissance mais en finesse dans la défense, des en-avants annihilent de bonnes occasions. Leandro Assi qui paye ses fautes répétées récolte un carton jaune à la mi-temps et Munro porte la marque à 0-9.

Mêlée en préparation

Une des nombreuses mêlées du match en préparation. Crédits : Pierre-A.Carré /cultureSPORT

Les ballons de l’ASBH trop profonds au pied dans les 22 adverses peuvent leur coûter la victoire. Vont-ils résister ?

Dès le retour des vestiaires, Bernard réduit la marque à (3-9 ; 42′) et les biarrots mettent plus de rythme, Pierre Bernard (10) sera l’auteur d’une percée dangereuse proche de la ligne d’essai (50′) où le premier centre Simon Chevtchenko prendra un jaune. Arrate, le premier centre local prend les intervalles avec plus de résistance aux placages et participe également aux tâches défensives. Même la mêlée avec l’entrée de Mathieu Guidicelli rectifie le tir.

Les ballons de l’ASBH sont sous tension, obligeant Tyrone Viiga (8) à plus de prudence, à les sortir rapidement, lui qui était souvent lancé à l’assaut pour faire craquer la défense biarrote dans le premier acte. Après de nombreux temps de jeu, Adriu Delai marque un essai en bout de course côté droit (11-9,55′).Le très en vue Suchier la semaine passée,rentre en jeu mais rate 5 minutes plus tard, 3 points dans les 22 pour passer devant. À la 65′, Alex Arrate confirme son audace en plantant un deuxième essai à la course,après un coup de pied rasant… le bon défenseur Jordan Puletua, est cette fois-ci trop court (18-9).

L’entrée de Rodney Iona (22) donne du «peps» pour les dix dernières minutes aux visiteurs grâce à ses courses tranchantes mais il est bien seul. Bernard , sous le poids des efforts rend les ballons au pied , souvent dans l’axe comme en première mi-temps. Biarritz est exposé aux contres mais c’est maintenant Béziers qui échappe les ballons ! . L’air basque les rend nerveux une fois de plus, pourtant c’est bien Singer (18) qui recevra un carton rouge pour mauvais gestes.

Les biarrots auront besoin du même courage pour se rendre chez les violets,Soyaux-Angoulême, la semaine prochaine. Les Héraultais héroïques, persuadés que notre terre n’était qu’abondance rentrent chez eux, moribonds, 1 point empoché pour deux voyages effectués. La loi cruelle de l’ovalie.
Première mi-temps :
+++ : mêlées ASBH ( 3 gagnées sur introductions adverses)
++ : mauls ASBH (2, 2 pénalités glanées)
+ : Puletua (résistance aux placages, défense) , Touizni (évitements) ,Viiga (percussions); Bastien , Hewitt,Guiry

Deuxième mi-temps :
+ : Bastien, Hewitt, Puletua,Iona
++ : Arrate,Guidicelli

Le fait du match : à l’heure de jeu (60’) , le régulier Thibauld Suchier rate la pénalité du 12-11 dans les 22 mètres biarrots. Avec l’échec de Munro (5’) c’est 6 points manqués qui auraient pu leur permettre d’accrocher un second point de bonus défensif.

Par Pierre-Alexandre Carré (@carr_pierre64)

Laisser un commentaire