Moteurs

Dakar 2020 : Giniel de Villiers premier vainqueur sur trois continents

Le pilote sud-africain de l’écurie Toyota est devenu le premier à remporter une étape en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.

Auteur de quelques coups d’éclats pour son premier Dakar l’an passé, Ross Branch, qui a remonté un à un ses concurrents, a confirmé en remportant sa première étape. Il s’est imposé devant Sam Sunderland, nouveau leader du classement général.

Sam Sunderland, nouveau leader. Crédit photo : Florent Goden/DPPI Media

« Pour la première partie de l’étape super marathon, il fallait prendre soin de la moto, déclare le Britannique. Ayant pas mal sollicité mon frein arrière, j’ai préféré changer les plaquettes avant de mettre la moto au parc fermé. C’était une journée longue et difficile avec la navigation. Le terrain était très varié, rapide, lent, technique. Il y avait beaucoup de traces dans les canyons, certaines visibles et d’autres moins. » Contraint d’ouvrir la route, son prédécesseur australien Toby Price a lui lâché plus de douze minutes.

Chez les autos, la course a été beaucoup plus mouvementée. Des soucis de navigation ont couté beaucoup de temps à Nasser Al-Attiyah, Carlos Sainz ou Stéphane Peterhansel. De quoi permettre à Giniel de Villiers de devenir le premier à remporter des spéciales sur les trois continents de l’histoire du Dakar, devant un Orlando Terranova qui en profite pour prendre la tête du rallye. Après des débuts honorables (onzième hier), Fernando Alonso, qui avait encore haussé le rythme sur la première partie du chemin le menant à Neom, a subi un choc au kilomètre 160. L’ancien champion de F1 a mis près de 2h30 pour réparer une roue arrachée.

En quads, Ignacio Casale signe un second succès consécutif avec une aisance impressionnante. Du côté des SSV, changement de leader avec la prise de pouvoir du tenant du titre Chaleco Lopez. Chez les camions, la belle performance est à mettre au crédit de Siarhei Viazovich, qui est bien décidé à contester la suprématie des Kamaz.

Crédit photo : DDPI Media.

Le local de l’étape

L’arrivée du rallye en Arabie Saoudite, à deux pas de chez lui, semble galvaniser Sheikh Khalid Al Qassimi. L’ancien pilote WRC, qui avait déjà signé une solide sixième place lors de l’édition 2018, a su parfaitement tirer profit de sa Peugeot 3008 DKR. Habile en navigation, le représentant des Émirats arabes unis a pris une belle troisième place et remonte au septième rang du général.

Communiqué de presse. Crédit photo de la une : Florent Goden/DPPI Media.

0 comments on “Dakar 2020 : Giniel de Villiers premier vainqueur sur trois continents

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :