Aéromodélisme

Aéromodélisme : Mickaël Rigault sacré lors des Mondiaux de vol libre d’extérieur

Les championnats du monde de vol libre d’extérieur, qui se sont déroulés à Lost Hills, aux Etats-Unis, ont notamment été marqués par le titre planétaire de Mickaël Rigault.

Engagés dans trois catégories (F1A planeur, F1B wakefield et F1C motomodèle à moteur thermique), les neuf compétiteurs représentant l’équipe de France se sont frottés, du 17 au 22 octobre, aux trente-sept nations elles aussi venues sur le sol américain, à Lost Hills, pour décrocher le Graal de l’aéromodélisme.

C’est dans en Wakefield (F1B)* que Mickaël Rigault (Aéromodélisme Club Thouarsais) a réalisé la plus belle performance des Bleus en décrochant la médaille d’or mondiale devant l’Allemand Andreas Gey et le Roumain Marian Popescu. Cette remarquable victoire fait de lui le premier Français à remporter le titre depuis Emmanuel Fillon, lors de la Wakefield Cup en 1937.

Mentions honorables pour Didier Barberis (Modèle air club de Mandres) qui échoue au premier fly-off de la catégorie F1B (13e sur 97 concurrents), pour Emmanuel Ragot (Ludres Air Modèle) qui termine également avec une belle performance en individuel (12e sur 103 en catégorie F1A planeur) et enfin pour Miguel Dupont (Club d’aéromodélisme d’Azay-le-Brûlé), qui a fini à la 18e place sur 57 dans la catégorie F1C motomodèle à moteur thermique.

Classements du groupe France

  • F1A : 13e sur 38 équipes
  • F1B : 10e sur 34 équipes
  • F1C : 13e sur 23 équipes

Explications : le Wakefield (F1B)

En Wakefield, un avion à moteur est propulsé par le déroulement d’un écheveau de 30g de caoutchouc, remonté au préalable à l’aide d’une chignole à main et entraînant une hélice qui peut être à pas variable. Celle-ci se rétracte dès que l’écheveau a fini de se dérouler et le modèle prend alors son régime de plané. Ces avions sont plus petits que les planeurs. Ils pèsent un minimum de 230g et ont une envergure de 1,60 à 1,80m. L’altitude atteinte à la fin de la phase propulsée du vol est de 120m pour les meilleurs modèles. A la différence des F1A, le modéliste doit rester au plot de départ et doit donc juger, dans le cadre de la durée de la manche de vol, que des conditions aérologiques favorables sont présentes avant de lancer son modèle.

Communiqué de presse

0 comments on “Aéromodélisme : Mickaël Rigault sacré lors des Mondiaux de vol libre d’extérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :