Basket Découverte Interviews Les jeunes pousses du sport Sport féminin

Emma Grosperrin : « Une expérience collective très enrichissante »

Qualifiée pour la finale d’UNSS – qui se déroulera à Évreux, du 31 mars au 3 avril – avec le lycée Louis de Foix de Bayonne, Emma Grosperrin, U18 surclassée, qui évolue malgré son jeune âge au sein du groupe fanion de l’Anglet Côte Basque Basket, est l’une des chevilles ouvrières des succès de l’équipe. L’occasion de mettre en lumière les sept victoires consécutives du club angloy, revenu dans la course aux playoffs de Nationale 2.

cultureSPORT : Emma, à quel poste évolues-tu ?

Emma Grosperrin : Je joue actuellement au poste d’ailière, mais j’ai longtemps occupé le poste d’ailière forte en raison de ma petite taille et de mon faible volume de dribble. Cette évolution me satisfait pleinement.

Crédit photo : Artizar photo.

cultureSPORT : Comment analyses-tu votre victoire face à Saint-Delphin (le 15 février à Anglet) ?

Emma Grosperrin : Dès le début du match, nous avons su mettre une intensité physique suffisante dans notre jeu et inscrire des lancers primés. Tout cela nous a permis de dominer physiquement notre adversaire et de prendre le large au score.

cultureSPORT : Suite aux dernières bonnes performances qui vous ont permis d’atteindre le haut du tableau, pensez-vous désormais aux playoffs en fin de saison ?

Emma Grosperrin : Actuellement, nous sommes sur une super dynamique. Si nous continuons à réaliser de bonnes performances, notamment lors du prochain match face à l’Elan Chalossais (NDLR : le samedi 7 mars), nous pourrons résolument croire en notre qualification.

cultureSPORT : Qu’a apporté le retour de blessure de votre capitaine Mathilde Roche ?

Emma Grosperrin : Sans hésitation, plus de sérénité dans l’équipe. Cela a ajouté à un surplus de confiance. Mathilde fait, en effet, partie des pièces maîtresses de l’équipe.

Nous donnons tout pour le maillot.

Emma Grosperrin

cultureSPORT : Le fait de jouer dans un groupe assez jeune a-t-il facilité ton intégration ?

Emma Grosperrin : Bien évidemment, évoluer dans un effectif assez jeune avec des filles de ma génération comme Léa Ibarlosa ou Lucie Azens m’a beaucoup aidé. Jouer depuis cinq ans avec Rose Petit me permet aussi de mieux me sentir dans le groupe.

cultureSPORT : En assistant aux matchs de l’ACBB, on sent un vrai état d’esprit collectif. Il est aussi manifeste que toutes les filles cherchent à aller dans le même sens. Partagez-vous ces sentiments ?

Emma Grosperrin : Je suis tout à fait d’accord, notre devise c’est « tout pour l’équipe ». Cela signifie que nous donnons tout pour le maillot. L’ensemble de l’effectif s’apprécie en dépit d’un mélange générationnel. Il nous arrive souvent de nous retrouver lors d’occasions autres que liées au basket. De plus, les joueuses les plus expérimentées arrivent à nous mettre en confiance et jouent à merveille leur rôle de transmission.

C’est un avantage de participer à plusieurs compétitions.

Emma Grosperrin

cultureSPORT : Tu évolues également au niveau élite en moins de 18 ans. Quelles sont les différences que tu perçois avec le niveau national ? Est-ce d’ailleurs un atout de participer à plusieurs compétitions ?

Emma Grosperrin : Le niveau U18 est nettement moins physique et un peu plus brouillon, mais permet d’engranger de la confiance. Les matchs sont cependant toujours très disputés. Quant au fait de participer à plusieurs compétitions, c’est bien évidemment un avantage et permet en cas de mauvaises performances de se remobiliser très rapidement.

cultureSPORT : Pourquoi t’es-tu également engagée dans le championnat UNSS ?

Emma Grosperrin : Cela fait maintenant trois ans que je prends part à cette compétition avec certaines de mes coéquipières de club et cela nous permet de vivre une expérience collective très enrichissante. Quant au niveau des rencontres, il peut être très hétérogène mais les rencontres sont souvent très engagées.

Crédit photo : Lycée Louis de Foix.

cultureSPORT : Comment concilies-tu études et basket à forte intensité ?

Emma Grosperrin : Actuellement en terminale S au lycée Louis de Foix, je peux rencontrer quelques difficultés notamment lorsque je participe à plusieurs matchs par week-end, car il n’est pas facile de travailler lors des déplacements. Mais, du fait d’un lundi assez calme, je profite de ce jour pour m’avancer le plus possible pour le reste de la semaine. Surtout, les entraîneurs sont très compréhensifs, et peuvent nous laisser du temps pour nous consacrer aux études.

cultureSPORT : Outre le basket, quelles sont tes autres passions ?

Emma Grosperrin : Avant de faire du basket, j’ai joué au tennis, un sport qui m’attire encore aujourd’hui. J’aime aussi jouer du piano et passer du bon temps avec mes amies à faire les boutiques et sortir.

Propos recueillis par Bixente Gorostegui (@GorosteguiB). Crédit photo de la une : Artizar photo.

0 comments on “Emma Grosperrin : « Une expérience collective très enrichissante »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :