Football Interviews

Laurent Pomponi : « S’adapter au mieux aux conditions difficiles »

Si les championnats ont été interrompus fin octobre, les clubs amateurs ont eu l’autorisation de disputer la 104e édition de la Coupe de France. Une compétition dont la formule a été remaniée. De retour à l’entraînement début janvier avec l’Aviron Bayonnais (N3), Laurent Pomponi revient sur la victoire décrochée face à La Rochelle (R1). L’attaquant se projette également sur le septième tour, ce week-end, à Billère (D1).

Leur ultime match remontait à mi-octobre. C’était face à Cognac. La rencontre s’était soldée par une large victoire des ciel et blanc dans leur antre de Didier-Deschamps (5-2). Depuis, plus rien. Les Bayonnais ont pu renouer avec la compétition le week-end dernier lors du sixième tour de coupe. Le succès acquis à La Rochelle (1-3) leur a ouvert les portes du tour suivant. Ce dimanche, les Basques se déplaceront dans le Béarn pour affronter Billère, ultime formation de District encore engagée dans la compétition.

Laurent Pomponi est arrivé au sein du groupe bayonnais à l’intersaison. Crédit photo : Margot Loustau/ABFC.

cultureSPORT : Comment s’est passée la reprise des entraînements alors que vous n’aviez pas eu de séance depuis octobre ?

Laurent Pomponi : Elle s’est bien déroulée. Le club et le staff ont mis des séances en place depuis le début du mois de janvier en essayant de s’adapter au mieux aux conditions difficiles auxquelles nous sommes confrontés. Tout le monde est concerné, on bosse bien chaque semaine.

cultureSPORT : Qu’as-tu mis en place pour rester en bonne condition ?

Laurent Pomponi : Je suis rentré en Corse lors du deuxième confinement. J’ai essayé de garder la forme et la condition physique en allant faire des footings chaque semaine et en faisant du renforcement musculaire au quotidien.

« Je n’avais qu’une seule envie : retrouver les terrains et la compétition au plus vite »

Laurent Pomponi, attaquant de l’Aviron Bayonnais Football Club

cultureSPORT : Comment vous adaptez-vous depuis que le couvre-feu a été instauré à 18h ?

Laurent Pomponi : On fait comme on peut ! Le staff a mis en place des entraînements de 16h à 17h30, trois à quatre fois par semaine pour que l’on puisse rentrer à l’heure et dans les temps après les séances.

cultureSPORT : Que penses-tu de la formule de cette Coupe de France 2020-2021 avec la séparation des pros et des amateurs jusqu’en seizièmes de finale ?

Laurent Pomponi : Je n’ai pas tellement d’avis sur cette nouvelle formule… On peut voir que ça a fait des heureux et des mécontents, notamment avec cette reprise annoncée dix voire quinze jours avant… Pour ma part je n’avais qu’une seule envie : retrouver les terrains et la compétition au plus vite.

Laurent Pomponi lors d’un match de championnat (N3) avec l’Aviron Bayonnais. Crédit photo : Margot Loustau/ABFC.

cultureSPORT : Quel est ton avis sur la suppression des prolongations (sauf en finale), censée permettre un enchaînement de rencontres tous les trois jours ?

Laurent Pomponi : Je pense qu’on pourra peut-être assister à davantage de surprises lors des prochains tours, car les petites équipes craquent souvent lors de la demi-heure supplémentaire. Cela amènera une petite touche de pression en plus lorsque la fin du temps réglementaire approchera.

cultureSPORT : Quel est le protocole qui a été mis en place pour les déplacements et les matchs de coupe ?

Laurent Pomponi : Pour pouvoir jouer, nous devons faire deux tests par semaine. Un premier test PCR trois jours avant la rencontre, puis un second test antigénique la veille ou le jour du match. Pour ce qui est du déplacement en lui-même, cela reste à peu près pareil qu’en championnat. Mis à part pour manger, car évidemment, sur la route, tout est fermé.

Le protocole de la FFF

– Tous les matches se dérouleront à huis clos
– Tous les matches seront fixés en début d’après-midi pour respecter le couvre-feu
– Tests PCR (deux à trois jours avant le match) et antigénique (le jour du match) seront obligatoires 
– Lien étroit avec les ARS et respect de leur recommandation 
– Référent COVID dans chaque club
– Présence d’un médecin jour de match pour contrôler les tests PCR négatifs
– Limitation stricte des accréditations aux personnes ayant une fonction opérationnelle essentielle à l’organisation du match
– Renforcement des dispositifs d’hygiène individuels et collectifs

« Le fait de rester actif durant tout ce mois de janvier a vraiment fait du bien mentalement et physiquement »

Laurent Pomponi, attaquant de l’Aviron Bayonnais Football Club

cultureSPORT : Quel bilan tires-tu de ce match de rentrée face à La Rochelle ?

Laurent Pomponi : Il est positif ! On abordait ce match un peu dans le flou surtout au niveau de la condition physique et des repères. On s’est rendu la tâche facile en menant 0-2 à la mi-temps. On a livré une prestation sérieuse du début à la fin, sur une pelouse vraiment pas évidente. Je pense que le fait de rester actif durant tout ce mois de janvier a vraiment fait du bien mentalement et physiquement.


Une formule retravaillée à cause du Covid

Jusqu’au cinquième tour, tout allait pour le mieux. Mais la Covid a refait surface. Suite à l’interruption des championnats amateurs fin octobre, un nouveau format de la coupe a été lancé par la FFF. D’ordinaire, les clubs amateurs pouvaient tomber sur un club de Ligue 2 dès le septième tour et sur une écurie de Ligue 1 à partir des trente-deuxièmes de finale. Cette fois, professionnels et amateurs ne se retrouveront qu’en seizièmes.

Voie des amateurs
  • 3e tour : entrée des 134 clubs de N3
  • 4e tour : entrée des 52 clubs de N2
  • 5e tour : entrée des 18 clubs de National
  • 6e, 7e (la semaine dernière) & 8e (ce week-end) tours : sous forme de tableau
  • 32es de finale : entrée des 3 clubs d’Outre-Mer
Voie des professionnels
  • 8e tour : entrée des 20 clubs de L2
  • 32es de finale : entrée des 20 clubs de L1
Réunification
  • 16es de finale : 15 clubs professionnels et 17 clubs amateurs
  • 8es, quarts, demies : tirage au sort

Propos recueillis par Nicolas Gréno (@nicolasgreno). Crédit photo de la une : Margot Loustau/Avion Bayonnais Football Club.

0 comments on “Laurent Pomponi : « S’adapter au mieux aux conditions difficiles »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :