Présentation du championnat du monde FIA GT1 (2/2)

Suite et fin de notre présentation du FIA GT1 !

FIA GT1 à Navarra 2011

Reiter Engeneering – Lamborghini Gallardo LP600+

Voilà une info qui devrait ravir les amateurs de statistiques : l’équipe de Hans Reiter a remporté les deux courses de Navarra en FIA GT1 en 2010 et a remporté une course FIA GT3 l’an dernier sur… Lambo’ Gallardo LP600 ! De quoi les placer de ce fait parmi les favoris ce week-end. De plus, on constate que les deux paires de pilotes font «dans le lourd» : Tomas Enge (R.Tchèque), l’un des hommes les plus renommés du GT est accompagné de l’Allemand Von Thurn Und Taxis (un gentleman driver pilotant la Gallardo l’an dernier), du Chinois O’Young et de Peter Kox, un Hollandais très expérimenté. Malheureusement, l’équipe est classée à une décevante septième place au classement des marques, ce qui ne reflète guère le potentiel de cette formation.

Ford GT du team Sunred

Sunred – Ford GT

Reprenant la ligne de la célèbre GT40 qui gagna au Mans dans les années 60, la Ford GT fait chavirer les cœurs des inconditionnels de sport auto ! Or, malgré son patronyme prestigieux, elle ne peut jouer la gagne dans cette compétition, le développement technique étant peu présent. On peut toutefois penser que le team Sunred (fort d’une belle expérience en World Touring Car Championship) voudra briller devant son public ! Milos Pavlovic (Serbie) et Matteo Cressoni (Italie) porteront les couleurs espagnoles cette fin de semaine ; en effet seule une Ford est engagée.

Valmon Racing Team Russia – Aston Martin DBRS9

Elle fut l’une des premières GT3 mises sur le marché en 2006. Mais n’allez pas croire qu’elle est reléguée en fond de grille ! En effet, à Zolder en avril, le leader de cette équipe Maxime Martin (Belgique) a démontré que l’Anglaise avait de beaux restes en effectuant un relai de toute beauté avec douze secondes d’avance sur le second ! Hélàs, son équipier Alexey Vasilyev (Russie) n’a pas le même coup de volant que le Belge et a vite perdu cette avance. Le second équipage, composé de Sergey Afanasiev (Russe vice-champion de F.Renault 3.5 en 2009) et d’Andreas Zuber (Autrichien déjà vu en FIA GT1 sur Corvette l’an dernier) se montre lui aussi compétitif mais n’a pas marqué le moindre point, tout comme l’équipage sœur. A noter que la DBRS9 effectue à Navarra l’une de ses dernières sorties, la V12 Vantage devant lui succéder dans quelques semaines.

Vita4One Racing Team – BWM Z4

Le Vita4One est une émanation du célèbre Vitaphone Team, équipe prestigieuse qui a tout remporté en FIA GT sur Maserati. Cependant, l’équipe allemande n’a pas encore retrouvé son lustre d’antan. Cinquième au classement des constructeurs, la BMW sait se montrer compétitive, preuve en est la victoire décrochée par la paire Bartels (Allemagne)-Buurman (Hollande) lors de la première course GT1 à Zolder. Le second duo est composé Mayr-Melnhof (Allemagne)-Matthias Lauda (le fils du champion du monde de F1 Niki Lauda).

Belgian Audi Club Team WRT – Audi R8 LMS Ultra

Finissons ce tour d’horizon des équipes présentes par le WRT, qui a globalement dominé le début de saison ! Après deux victoires à Nogaro, les courses ont été plus difficiles à Zolder. Cela n’a pas empêché le team belge de se retrouver en position de leader au classement général ! Les équipages, composées d’Ortelli (Monaco)-Vanthoor (Belgique) et de Stippler (Allemagne)-Jarvis (Angleterre) a logiquement soif de revanche pour ce troisième rendez-vous de la saison !

Le déroulement d’un week-end de course

A chaque manche du championnat FIA GT1, les férus de Grand Tourisme ont droit à une double ration ! Une séance de qualification détermine les places sur la grille de la première course dite « Course de qualification » (Qualifying Race en Anglais). Les positions à l’issue de cette épreuve sont celles de la grille de départ  de la seconde course, la « Course de championnat » (Championship Race). De nombreux points sont attribués le long du w.e et la course de championnat rapporte plus de points que celle de qualification. Chaque course dure une heure et les arrêts aux stands sont obligtoires à mi-course, afin de changer de pilote (deux par voiture).

Voilà, vous êtes désormais incollable sur le FIA GT1 ! Rendez-vous lundi pour un résumé du meeting espagnol !

Laisser un commentaire