L’alphabet du Tour de France #1 (lettre A)

Du 27 juin au 22 juillet, si vous comptez bien, il y a vingt-six jours. Dans l’alphabet il y a… vingt-six lettres. Nous allons donc en profiter pour réaliser un abécédaire du Tour de France. De A (Anderson, Phil) à Z (Z, l’équipe) en passant par J (jaune, Maillot) ou L (Liège), nous remonterons, avec vous, toute la grande et belle histoire de la Grande Boucle.

A * Anderson

Philip (Phil) Anderson, né le 3 mars 1958 à Londres, Australie

Pour les plus jeunes, ce n’est pas le coureur Australien le plus connu. Et pourtant. Il restera à tout jamais le premier coureur Océanien et non-Européen à porter le mythique Maillot Jaune. C’était en 1981, l’année de ses débuts sur le Tour. Il a eu le plaisir et le privilège de courir avec pendant une seule journée. Phil Anderson s’est paré de jaune au sommet de Saint Lary Soulan, au Pla d’Adet, pendant que Lucien Van Impe gagnait son avant-dernière étape sur le Tour.

Sur la photographie que nous vous présentons ci-dessus, vous pouvez apercevoir Anderson seul, tout de jaune vêtu. Non, il ne s’échappait pas pour conserver et accroître son avance au général. Non, il n’a pas été lâché par le groupe des favoris. Non, il courrait juste contre-la-montre. Pour ne pas perdre son bien. Hélas, Bernard Hinault, vainqueur sans surprise du chrono retrouvait SA tunique, après que Gerrie Knetemann et donc Phil Anderson assurent un intérim de cinq jours.

Un an plus tard, il réalisa sans aucun doute son plus beau Tour de France ponctué d’une victoire d’étape (à Nancy), d’un maillot blanc et d’une cinquième place au général. Phil portera également une nouvelle fois le paletot doré. Tiens tiens… Mais bon, là, il parviendra à le garder neuf jours sur le dos. Jusqu’à un… chrono individuel, où il perdra sa place de leader. Oui, encore un. Et on vous laisse deviner qui a hérité du jaune. Hinault bien sûr !

Sinon, après 1982, il se (re)classera à trois reprises dans le top dix : neuvième en 1983, dixième en 1984 et cinquième en 1985. Il remportera une deuxième étape sur les routes de France en 1991 (à Quimper), neuf ans après avoir gagné sa première. Le coureur Australien aura disputé treize éditions de 1981 à 1994. Anderson n’aura loupé que le Tour 88. Treize participations, ça le met à la hauteur de coureurs comme Didier Rous, Gilbert Duclos Lassalle, Gerrie Knetemann et… Joaquim Agostinho ainsi que Lance Armstrong.

Ça tombe plutôt bien car nous voulions réaliser une liste pour recenser tous les coureurs dont leurs noms commencent par un A, et qui, accessoirement, ont déjà gagné la Grande Boucle ou porté, rien qu’une seule journée, ce précieux Maillot Jaune. Celui qui vous fait entrer dans la légende. Ces statistiques sont issues du (très beau) livre du journal L’Equipe : « La grande encyclopédie du Maillot Jaune« .

Adriaenssens, Jan (Belgique/1956, 1960)
Aerts, Jean (Belgique/1932)
Aimar, Lucien (France/1966)
Alavoine, Jean (France/1922)
Altig, Rudi (Allemagne/1962, 1964, 1966, 1969)
Andersen, Kim (Danemark/1983, 1985)
Anglade, Henri (France/1960)
Anquetil, Jacques (France/1957, 1961, 1962, 1963, 1964) en photo ci-contre
Archambaud, Maurice (France/1933, 1936)
Armstrong, Lance (Etats-Unis/1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005)

Crédit photo : Graham Watson, DR

About Nicolas Gréno

Créateur & rédac' @cultureSPORT depuis mai 2009. Correspondant sportif Sud Ouest. Passé par le DU Journalisme à l'UPPA. Contact : n.greno@culturesport.net

Laisser un commentaire