Grand Prix d’Allemagne : jamais 2 sans 3 pour Alonso !

La F1 retourne sur le circuit d’Hockenheim pour l’épreuve allemande. Une alternance a été mise en place depuis quelques années entre le Nurburgring et l’ancien haut lieu de la vitesse. En 2010, Ferrari avait ordonné à Massa de laisser passer son leader Alonso en tête ; l’équipe a été sanctionné d’une forte amende mais les consignes d’équipe sont depuis autorisées.

Comme à Silverstone, des trombes d’eau se sont abattues samedi, venant perturber les qualifications. Fernando Alonso (Ferrari) a gardé la tête froide et s’octroie une seconde pole consécutive devant Vettel (Red Bull). Fait majeur de cette séance : Romain Grosjean (Lotus) et Nico Rosberg (Mercedes-AMG) sont relégués en fin fond de grille (19ème et 21ème), la faute à un changement de boîte interdit.

Lors du départ, Massa (Ferrari), perd son aileron avant ; de nombreux débris de carbone jonchent la piste. Hamilton (McLaren) en fait les frais et crève un pneu. Il n’a plus grand chose à espérer désormais. Derrière, Grosjean se frictionne avec Bruno Senna (Williams) et rentre au stand pour changer d’aileron ainsi que de pneus. Le Français poursuivra sa route dans l’anonymat complet pour finir 18ème. Un week-end à oublier pour le pilote Lotus. Son équipier Kimi Raïkkönen réalise une course solide, en effectuant des dépassements audacieux sur Di Resta (Sahara-Force India) et sur Schumacher (Mercedes-AMG) : le voilà très vite quatrième.

La course suit son cours normal jusqu’au trente-cinquième tour. Hamilton (McLaren), grâce à des pneus tendres, revient sur le second Vettel et le double. Mais n’oubliez pas qu’il avait un tour de retard ! Cette manœuvre plus que discutable fait sortir l’Allemand de ses gonds et pour cause ! Jenson Button (McLaren) en a profité pour revenir dans les roues de la Red Bull. Et lorsque Vettel ressort des stands, Button est déjà devant. Alors certes, les mécaniciens McLaren ont glané huit dixièmes lors du pit-stop, mais la stratégie d’équipe des monoplaces chromées fait couler beaucoup d’encre !

Nous nous rapprochons de la fin de course et les trois premiers (Alonso, Button, Vettel) se tiennent en moins de trois secondes. Malheureusement pour le suspense, l’Anglais ne parvient pas à revenir dans les échappements de la Ferrari et détériore prématurément ses gommes. De quoi permettre à Vettel de le passer à quelques encablures de l’arrivée.

Sous le drapeau à damiers, Fernando Alonso exulte ! Après avoir fait la course en tête  du début à la fin, il prend le large au championnat des pilotes : 34 points d’écart entre l’Espagnol et Webber (Red Bull) qui finit à une décevante huitième place. A noter un joli tir groupé des Sauber, avec Kobayashi et Perez respectivement 5ème et 6ème. Devant son public, Schumacher termine 7ème, trois rangs devant son équipier Rosberg. Ferrari consolide sa place de dauphin au championnat des constructeurs. Prochain rendez-vous dimanche prochain, sur le tracé sinueux du Hungaroring !

INFO : La FIA a pénalisé Sebastian Vettel pour avoir dépassé Jenson Button hors de la piste. Il rétrograde au cinquième rang. Raïkkönen est donc 3ème, suivi de Kobayashi et Perez.

Crédit photos : site officiel du championnat du Monde de Formule 1

Laisser un commentaire