London 2012 : Renouer avec le passé du judo Belge

Une médaille d’or et une d’argent. Tel était le bilan belge des Jeux Olympiques chinois. Quatre ans après, le Comité Olympique Belge se veut encore plus ambitieux. Avec une délégation de 115 athlètes, la plus fournie depuis 1952 et les JO de Helsinki, la Belgique espère égaler la performance des olympiades américaines d’Atlanta où les athlètes noir-jaune-rouges avaient ramené six médailles.

Même si les deux seules médailles ramenées de Pékin avaient été obtenues en athlétisme, le judo a toujours été une des grandes sources de podiums olympiques. En 1996, à Atlanta, les judokas belges avaient remporté trois médailles dont une en or. Cette année, le sport de combat sera représenté à Londres par cinq athlètes noir-jaune-rouges : Ilse Heylen (-52 kg), Dirk Van Tichelt (-73 kg), Elco Van der Geest (-100 kg), Joachim Bottieau (-81 kg) et Charline Van Snick (-48 kg).

La première à rentrer en compétition sera Charline Van Snick (samedi sur le coup de 10h30). La Liégeoise de vingt-et-un ans est très certainement une des favorites de sa catégorie (-48 kg). Van Snick est quatrième mondiale mais aussi vice-championne d’Europe en titre. « Etre favorite ne suffit pas. Beaucoup d’éléments rentrent en compte lors d’une compétition » explique-t-elle. La judokate arrive tout de même à Londres avec de grandes ambitions. « Je suis prête pour le combat et je pense pouvoir battre n’importe qui. » La jeune liégeoise garde pourtant les pieds sur terre : « je prendrai combat par combat, je ne pense pas encore à une médaille. » Son premier rendez-vous sera face à la treizième mondiale, Jung-Yean Chung.

Le deuxième Wallon du groupe s’apprête également à vivre ses premiers Jeux. Joachim Bottieau a reçu son ticket pour Londres grâce à une très belle troisième place aux Championnats d’Europe à Chelyaminsk. Le Hennuyer de vingt-trois ans a envie de prouver qu’il mérite sa place dans la délégation et est capable de le faire en prestant au meilleur niveau. En tout cas, il veut y croire : « tout le monde a sa chance, moi y compris. »
Pratiquant le judo depuis qu’il a cinq ans, Bottieau foulera les tatamis mardi prochain avec l’espoir d’aller le plus loin possible.

La jeunesse et la découverte des Jeux Olympiques de Van Snick et Bottieau contrastent un peu avec l’expérience d’Ilse Heylen (trente-cinq ans) et de Dirk Van Tichelt (vingt-huit ans). La première va vivre ses troisièmes olympiades. En 2004, Heylen avait décroché la médaille de bronze mais, en 2008, elle avait quelque peu déçu en ne terminant que septième. Le second, Flamand également, rêve de podium olympique après une cinquième place à Pékin. Van Tichelt fait d’ailleurs partie des outsiders de sa catégorie (- 73 kg).
La délégation des judokas belges sera complétée par Elco Van der Geest. Le Flamand sera le dernier Belge à entrer en compétition, le jeudi 2 août.

Avec ces cinq athlètes, la Belgique du judo a donc des chances de revivre son glorieux passé. Alors, attachez vos ceintures et soyez présent de samedi à jeudi pour suivre les exploits noir-jaune-rouges qui, on l’espère, seront à tomber par terre.

Laisser un commentaire